Breaking News

24ème édition du FESPACO

24ème édition du  FESPACO

« Le cinéma africain, la production et la diffusion à l’ère du numérique ».

Tel est le thème  du prochain Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO) qui se tiendra du 28 février au 7 mars 2015 dans la capitale burkinabè.

Sur près de 700 films candidats, 86 ont été sélectionnés et répartis dans les 5 catégories en compétition : 20 en Long métrage de fiction, 22 en Court métrage de fiction, 20 Documentaires, 9 Séries télévisuelles et 15 Films des Ecoles africaines de cinéma. Animée par Tella Kpomahou et Auguste Romain Bambana, cette rencontre avec les médias a été suivie par de nombreux amateurs et professionnels du 7ème Art qui, sans doute, ont apprécié la présence dans la salle de MM. Jean-Claude Dioma (ministre de la Culture et du Tourisme), Éric Tiaré (ambassadeur du Burkina Faso en France) et Ardiouma Soma (délégué général du FESPACO).

Pendant les échanges, les questions relatives au virus Ebola, aux risques d’attentats ou encore aux budgets alloués à la culture dans les pays africains ont été abordées sans tabou. Il en est de même pour celle portant sur la place des femmes dans les films en compétition cette année. A ce sujet, nous avons noté avec plaisir que le jury de la catégorie Court métrage sera présidé par la comédienne Firmine Richard. Par ailleurs, nous avons appris qu’en 2016, une 4ème édition des Journées Cinématographiques de la Femme africaine se déroulerait au Burkina Faso.

Petite touche d’émotion à la clôture de cette conférence de presse : Alimata Salembere, la cofondatrice du festival (qui s’appelait la Semaine du Cinéma Africain à sa création en 1969), s’est distinguée par une intervention sobre, avec des mots justes et pleins de sagesse.

Par Jean Marie Halper



Related Articles

« Retour de Flamme » cuisant pour Singuila!

On aurait envie de le prendre dans ses bras et de le consoler, le pauvre Singuila!
L’homme sûr de lui et de ses charmes, l’artiste aux milles conquêtes, le chanteur aux pieds duquel toutes les femmes se jettent dans ses chansons, se fait larguer !

No comments

Ecrire un commentaire
Pas encore de commentaires! Vous pouvez être le premier à commenter ce post !

Ecrire un commentaire

Sentez-vous libre de commenter, s'il vous plait...