Breaking News

C’est décidé, j’arrête de vouloir être parfaite !

C’est décidé, j’arrête de vouloir être parfaite !

Dans mon dernier article, je vous donnais 3 bonnes raisons de sortir du fantasme de perfection que nous avons toutes. Peut-être vous en ai-je convaincue ? Et si tel est le cas, peut-être avez-vous pensé « c’est très bien, mais, concrètement, je fais comment ? » Je vais maintenant répondre à cette question.

1. Vous venez de franchir la première étape : vous avez décidé de changer ! C’est un point important car tout grand progrès commence par une décision. Maintenant, il est tout aussi important de ne pas en rester là : il vous faut maintenant passer à l’action ! Alors, pour que vous puissiez obtenir un changement, rapidement, j’ai choisi de vous donner 7 stratégies concrètes pour vous libérer de la dictature de la perfection :

2. Acceptez vos erreurs : Il est très difficile d’assumer vos erreurs tant que vous voulez montrer au Monde combien vous êtes parfaite. Par conséquent, la tentation est forte de vouloir trouver des excuses, ou de mentir pour vous en sortir quand vous commettez des erreurs. Ne tombez plus dans ce piège. Si vous savez que vous vous êtes trompée, admettez-le, et voyez comment vous pouvez réparer votre faute.

3. Pardonnez-vous: vous n’êtes pas parfaite, c’est un fait, même si cela vous brise le cœur !  Lorsque vous ferez des faux pas dans votre journée, comme vous mettre en colère contre vos enfants, dire la phrase qu’il ne fallait pas devant votre patron, ou toute autre gaffe, répétez-vous plusieurs fois la phrase suivante : « Je me pardonne et je m’aime ». Vous sentirez la pression descendre en flèche.

4. Prenez des risques (mesurés !), osez tenter des choses: Vous échouerez parfois, certainement. Vous prendrez ainsi conscience de votre imperfection, de votre humanité, et vous vous offrirez l’opportunité d’apprendre de vos erreurs.

5. Revoyez vos paradigmes: ce sont des règles, souvent inconscientes, que vous vous êtes fixées. La plupart d’entre elles sont inatteignables. Par exemple : je suis une bonne maman si je ne me fâche jamais. En acceptant cette règle, soit vous n’arrivez pas à fixer des limites à vos bambins, soit vous culpabilisez dès que vous devez vous affirmer devant eux. Les 2 situations ne sont pas saines et vous ouvrent grand la porte de la culpabilité. Faîtes la liste de vos paradigmes et identifiez ceux qui sont inaccessibles. Remplacez-les par des règles humainement faciles à atteindre.

6. Apprenez à dire non: vous dîtes trop souvent oui, juste pour que ceux qui vous entourent vous aiment, et pensent de vous que vous êtes vraiment formidable, parfaite. Et cela vous coûte cher, puisque vous faîtes passer les besoins des autres avant les vôtres. Ecoutez vos ressentis : si intérieurement, vous sentez que vous devez dire non, dîtes-le avec élégance.

7. Affirmez votre amour pour vous-même: cela peut paraître bizarre à première vue, je vous l’accorde ! Et pourtant, c’est tellement primordial… Quand vous êtes-vous dit « je t’aime » pour la dernière fois? Il y a longtemps ? Peut-être même jamais ? Répétez-vous cette phrase : « Aujourd’hui, je m’aime et je m’accepte comme je suis », plusieurs fois dans la journée, et dans l’idéal devant un miroir.

8. Autorisez votre entourage à être imparfait: votre fille adore porter un pull rayé avec un pantalon à carreaux pour aller à l’école ? Laissez-la faire ! Vous affronterez ainsi la peur du jugement des autres, ce qui sera un excellent exercice. D’autre part, vous l’autoriserez à être elle-même, ce qui est le plus beau cadeau que vous puissiez lui faire.

En appliquant ces stratégies, vous vous libérerez chaque jour un peu plus de ce poids que vous portez depuis bien trop longtemps. Vous vous donnerez la chance de réaliser votre vraie valeur, et vous apprendrez à vous aimer sans limite, dans toute votre imperfection.

Par Nathalie MARTIN


Related Articles

A la recherche de l’Essence de Soi

« Lorsque l’esprit connaît la tranquillité, il maîtrise l’Univers tout entier » disait Tchouang Tseu. Contrairement à ce que beaucoup d’entre nous s’imagine, il me semble que la spiritualité n’est en rien liée […]

No comments

Ecrire un commentaire
Pas encore de commentaires! Vous pouvez être le premier à commenter ce post !

Ecrire un commentaire

Sentez-vous libre de commenter, s'il vous plait...