Dana York… « Peintre et Femme Ultime »

Dana York… « Peintre et Femme Ultime »

C’est une « Elite », une Fée qui transforme pour le meilleur la vie de tous ceux qui l’approchent…

 

Femme internationale et artiste

Née à Bucarest, de nationalité américaine, la « contagion artistique » lui est transmise par ses parents : une maman « soprano et architecte » et un papa « ténor et professeur de physiologie ».
Dès l’âge d’un an elle réalise des peintures, puis, un peu plus tard, elle apprend simultanément le piano, le chant et la sculpture. C’est ainsi qu’à 5 ans elle intègre des ateliers artistiques. De 6 à 14 ans elle s’épanouit dans un cours de musique où elle se perfectionne au piano avant d’obtenir son bac dans une école d’Art.

 

A 19 ans, elle quitte son pays pour rejoindre les Etats Unis.
Elle voyage partout dans le monde pour apprendre, pour transmettre, offrir…
Afin de mieux maitriser l’art de la peinture, elle visite, entre autres, l’Italie, l’Allemagne, l’Irak, l’Iran. Cela va lui permettre d’enrichir sa culture et magnifier son art inédit, « la peinture sur verre » où le « dessin des formes est réalisé à l’envers du support » au fusain avec de l’encre de chine, puis les couleurs appropriées dont les dorures exécutées avec des feuilles d’or 22 carats, sont peintes dans chacune des formes.

L’exhibition de ses œuvres dans une pièce lumineuse, en choisissant à bon escient l’emplacement, fait éclore une symphonie de sublimes apparitions colorées grâce aux effets de la transparence du verre.

Slide background
Slide background
Slide background

Certains tableaux représentent « les Ketouba », sortes de manuscrits médiévaux richement enluminés et projetant une calligraphie éponyme. D’autres sont des scènes de vie, la danse par exemple, l’aventure quotidienne décrite avec finesse et passion. La nature s’invite quelque part sur chaque réalisation avec un souffle de beauté majestueuse.

L’alchimie de son savoir, de ses émotions et du support choisi, offre une perception unique de ses créations.

Son talent de peintre est reconnu par un large public dans toutes ses expositions à New York, Monaco, Cannes, Londres, Jérusalem et Paris. Elle devient même membre du « Salmagundi Art Club de New York » (Centre d’art depuis 1871).

 

 

Soif d’apprendre, de soigner et de partager

A Bucarest, reconnue pour son implication auprès des enfants, elle reçoit une proposition d’une ONG basée à Washington qui lui offre la responsabilité des tâches sur le traitement dentaire des personnes défavorisées.

Étudiante à l’Université de New York, elle fait un stage dentaire dans le Maine pour compléter ses connaissances. En plus de ses activités, elle s’occupe de 60 enfants SDF en vendant ses tableaux.

 

 

En 1988, elle ouvre un cabinet dentaire.

Pendant 13 ans elle fait des recherches sur l’utilisation du laser dans le traitement des gencives et des os de la mâchoire. C’est là qu’elle invente le processus puis, avec deux collègues amies, Agafitza Lefter et Sonia Herman, elles mettent au point la partie technique, les tests, avant de  produire tous les documents d’homologation du système.

Toujours en marche pour plus de performance, Dana obtient un Master en biophysique et technologie cellulaire. Ses études cliniques sont effectuées dans son pays de naissance.

 

Solidaire sans réserve

Elle publie de nombreux articles sur ses activités dentaires, elle écrit aussi plusieurs ouvrages sur ce thème, anime des conférences en Inde, au Brésil, aux USA et en Europe.
Elle enseigne ses techniques à travers le monde souvent gratuitement car elle comprend la nécessité de la transmission des connaissances pour apporter plus à la communauté humaine et surtout exploiter les outils proposés pour « le bien des habitants de la planète ».

Dana, personnage étincelant aux mille facettes, avec ses affections, son amour, l’énergie déployée et son savoir inépuisable, génère pour ceux qui l’approchent, une fontaine de jouvence.

 

 

Biographie

Professeur à l’Université de New York et à Trivandrum India PMS Dental University.
En 2002 à Florence elle reçoit le prix du meilleur document de recherche lors de la Conférence sur le Laser médical.
En 2004 elle obtient un Master en Biophysique et Technologie Cellulaire.
En 2011 elle se voit remettre son doctorat en Lasers et Parodontologie.
Elle choisit la médecine dentaire à base de cosmétiques traditionnels.
Elle pratique la parodontologie et elle est diplômée de « New York University of Dentisty ».
Elle siège actuellement au conseil d’administration de l’Association internationale de photothérapie au Japon.
Elle est membre de la Royal Society of Medicine.

 

Retrouver les œuvres de Dana York

Cannes lever de soleil sur le port

Cannes lever de soleil sur le port

Salon des Artistes du Monde :
Vernissage le 22 septembre et présentation VIP le 25 septembre 2017 à Cannes

GemlucArt Concours d’art International :
Vernissage le 12 octobre et présentation VIP le 19 octobre à Monaco

Le Salon des Beaux-Arts de Paris 2017 au Carrousel du Louvre :
Du 7 au 10 décembre 2017

 

Galerie Gavart Paris

Galerie Gavart Paris

Présence permanente à la Galerie Gavart
5, rue d’Argenson – 75008 Paris

 

Dana site Internet Dana
http://www.pbase.com/VIERU


Tags assigned to this article:
Dana YorkPeintureVoyage

Related Articles

Arrêter de fumer tue

« Arrêter de fumer tue », bientôt au Festival d’Avignon… Ne ratez pas l’occasion de voir cette pièce de théâtre d’utilité publique de Thomas Bidegain, interprété par Marc Susbielle.

No comments

Ecrire un commentaire
Pas encore de commentaires! Vous pouvez être le premier à commenter ce post !

Ecrire un commentaire

Sentez-vous libre de commenter, s'il vous plait...