Breaking News

Une Fashion Night Couture placée sous le signe de la paix – Partie1/2

Une Fashion Night Couture placée sous le signe de la paix – Partie1/2

Trois soirées dédiées à la mode et douze créateurs de talent, tels sont les ingrédients qui ont fait de la 4ème Fashion Night Couture (FNC) un cru exceptionnel.

Les 9, 10 et 11 août derniers, l’hôtel Clerjotte de Saint-Martin de Ré a revêtu ses habits de lumière pour accueillir dignement cette féérie de couleurs et de matières consacrée à la haute couture. Face à des festivaliers venus nombreux et visiblement heureux d’être là, les organisateurs ont décliné pas moins d’une douzaine d’univers différents. A travers des ambiances de cabaret ou des mille et une nuits, les stylistes invités ont enchanté le public avec des modèles qui allaient de la robe de cocktail à la robe en bois, en passant par des créations résolument futuristes. Imprimés d’inspiration africaine, dentelles fines, taffetas, plumes et soie ont sublimé des collections originales aux noms évocateurs : « Fleur de peau », «  Comme un papillon », « Illumination »…

Placée sous le signe de la paix, et sur une mise en scène pensée et orchestrée par le promoteur de l’événement, Philippe Noël, président de Millénium Concept, la première soirée a été un bel hommage à Nelson Mandela. La suite de la manifestation, très couture et glam, a permis de découvrir de jeunes créateurs, mais également de retrouver des créateurs confirmés comme le très apprécié palestinien Hindi Madhi (Hindi Couture) qui était déjà de la partie l’an dernier. C’est la sublime Rebecca Ayoko, ambassadrice de la FNC, qui a présenté, en toute élégance, la première robe en dentelle signée Hindi Couture. Une surprise et un ravissement pour tous les spectateurs !

Chaque soir, l’ensemble des festivaliers, plus les partenaires, les sponsors, les dynamiques danseuses du trio « Les Maryline’s », les mannequins et la presse étaient conviés au « Village des partenaires » dans le jardin situé à l’arrière de l’hôtel Clerjotte. Moments de convivialité, de partage et d’échange, certes, mais surtout, histoire de se souvenir que la mode est aussi un merveilleux lien social qui se tisse de fil en aiguille.

Par FP.

Le week-end du 30 août découvrez la suite du reportage, avec 3 questions à 6 créateurs de la FNC 2014



Related Articles

Ohéa, bijoux et accessoires éthniques

Attachée de presse de formation, Mohéna Diwouta a toujours développé une passion pour les bijoux qu’elle créait, au début, pour son entourage. En 2011, elle saute le pas et lance sa propre marque […]

No comments

Ecrire un commentaire
Pas encore de commentaires! Vous pouvez être le premier à commenter ce post !

Ecrire un commentaire

Sentez-vous libre de commenter, s'il vous plait...