Gigi Ledron : elle sait tout jouer !

Gigi Ledron : elle sait tout jouer !

Gigi Ledron. Vous ne connaissez peut-être pas son nom, mais son visage vous est sûrement familier. Cette excellente comédienne est aussi bien sur les planches qu’à la télé ou au cinéma où elle joue des rôles aussi divers que variés. C’est la preuve, s’il en était besoin, que c’est possible ! Rencontre.

Quelle est votre actualité ?

J‌e suis toujours en tournée en Province dans la pièce de et mise en scène par Laurence Bru « Un Mariage est si vite arrivé », une comédie sentimentale où j’interprète le rôle d’Hélène. Après plus de 6 mois au Théâtre des Feux de la Rampe, nous avons tourné en Guyane, Montpellier, Béziers, Le Havre, Rouen…

Je viens de tourner dans le 1er long métrage de Félix Moati « Deux Frères » dont la sortie est prévue en 2018, ainsi que dans la websérie France 2: « Une Nuit au Labo », écrite par Tania de Montaigne. Il s’agit d’une comédie romantique et humoristique en 10 X 3 minutes diffusée sur la plateforme FranceTV, qui s’inspire de l’univers de L’ART DU CRIME (sur France 2), depuis le 17 novembre.

 

Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background

 

Votre carrière est riche et variée. Pensez-vous que le cinéma en France évolue, que les cinéastes intègrent aujourd’hui davantage le fait que l’on peut venir des Antilles et pouvoir jouer tous les rôles, par exemple ?

Justement je suis engagée dans l’AAFA – Actrices et Acteurs de France Associés, existant depuis maintenant bientôt 3 ans et plus précisément au sein de la Commission Agents et Castings. Nous avons tenu récemment une table ronde avec environ 280 personnes pour évoquer différents sujets liés aux métiers de chacun et notamment celui des diversités. Toutes les diversités: le rôle de femmes de plus de 50 ans, quasi invisibles à l’écran, la diversité concernant la couleur de peau, les origines ou les handicaps.

 

Les choses sont dites et ça c’est très positif. On agit pour faire bouger les lignes à tous les niveaux, pour que de plus en plus de rôles soient ouverts à tout un chacun sans spécification d’aucune sorte, sauf quand cela est nécessaire bien entendu !

Certains font un travail formidable qui doit être amplifié: des scénaristes, des réalisateurs, des producteurs, je pense notamment à Eloa Productions (Toussaint Louverture) ou Jean-Claude Barny (Le Gang des Antillais), Cédric Ido (La vie de Château) ou encore Lucien Jean-Baptiste. Il y a beaucoup plus de personnes métisses ou noires sur nos écrans, c’est indéniable. Les mentalités doivent profondément changer pour que la France ressemble davantage à la France dans toute ses diversités. Et les jeunes (avec qui j’ai aussi travaillé) sont aussi là et sont très proactifs et créatifs, on peut compter sur eux !

Personnellement, j’ai interprété beaucoup de rôles où il n’était pas mentionné la couleur de peau; comme quoi c’est possible. Il appartient aussi à chacun de se positionner clairement, « d’imposer » davantage une personnalité, des qualités qui vont au-delà de sa couleur de peau (cf Viola Davis par exemple aux USA, pour ne citer qu’elle).

Quel est le rôle que vous rêvez de jouer au cinéma ou au théâtre ?

J’aime les personnages complexes, à la psychologie pas forcément « identifiable » au premier regard (j’ai par exemple en tête le personnage de Rosamund Pike dans « Gone Girl »), ce qui permet d’interpréter une gamme de nuances et d’émotions très intéressantes pour une comédienne.

 

J’ai beaucoup apprécié le personnage de femme forte, (ce qui ne veut pas dire qu’elle n’a pas besoin de soutien, d’écoute ou d’amour !) qu’interprète Viola Davis dans le film « Fences ».

 

Que pensez-vous de la diversité dans le cinéma? Le parcours de cette comédienne vous inspire-t-il? N’hésitez pas à commenter !

 

Partager :

Tags assigned to this article:
CinémaComédiennediversitéTéléThéâtre

Pas encore de commentaires! Vous pouvez être le premier à commenter ce post !

Ecrire un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié.
Required fields are marked*