Breaking News

Jazz Color à Groslay!

Jazz Color à Groslay!
Annick Tangorra

Ca y est! Groslay accueille son premier festival de Jazz. Pour cette première édition et afin d’apprivoiser un public friand mais non encore rompu à l’exercice, la ville a choisi de le proposer en plein air et complètement gratuit. C’est l’occasion, pour les néophytes et les plus avertis, de s’offrir quelques heures uniques de sensations musicales et d’émotions visuelles, le temps d’un beau week-end prolongé. 

La chanteuse de Jazz Annick Tangorra, au répertoire généreux, ensoleillé et métissé est à l’origine de cette merveilleuse initiative, épaulée par le Comité des Fêtes de la Ville et par de nombreux mécènes mélomanes. Elle a accepté de répondre à nos questions: 

  • FP: Selon vous, d‘où vous vient cet amour du Jazz? 

Annick Tangorra: De ma mère qui possédait quelques disques de Jazz et de mon oncle qui a complété sa collection en nous ramenant de ses voyages quelques petits bijoux de la musique  latino-américaine. Nous avons passé notre jeunesse à écouter: Oscar Peterson, Art Blakey and the Jazz Messengers et bien d’autres….

  •  FP: Vous aviez cette idée de créer un Festival de Jazz à Groslay depuis longtemps? 

A.T.: L’idée a germé quelques années après un séjour à New York, après avoir assisté à plusieurs concerts de Jazz en plein air à Central Park !

Le déclic est venu en observant la joie du public écoutant de la musique en plein air, dans ce cadre majestueux.

  •  FP: Quelles sont vos ambitions pour ce Festival? 

 A.T.: J’avais envie de créer un évènement musical important dans ma petite ville de Groslay.

Cela n’a pas tout de suite été évident mais la ville a finalement validé le projet, avec le soutien du Maire et du Comité des fêtes.

  • FP: Parlez-nous un peu de la programmation? Pourquoi ces choix? 

A.T.: Le samedi, nous ouvrirons le festival avec le magnifique Trio « SELKIES »: 3 jeunes musiciennes et chanteuses talentueuses qui présentent un jazz moderne et raffiné aux couleurs métissées. Le groupe brésilien « RODA DO CAVACO » où se mêlent chants, chœurs, cavaquinho et percussions typiques de la tradition de grands sambistes clôturera la soirée.

Le dimanche, c’est mon groupe « ANNICK TANGORRA Quintet » qui débutera  les festivités et suivra le parrain du Festival, musicien et compositeur exceptionnel, MARIO CANONGE et KANN avec, en guest, le chanteur TONY CHASSEUR. Par ailleurs, le percussionniste RAVY MAGNIFIQUE viendra animer un atelier d’initiation à la percussion  pour le jeune public avant les concerts!

J’aime le Jazz depuis toujours et les multiples teintes qu’il revêt; C’est d’ailleurs pourquoi j’ai baptisé ce festival « Jazz Color ». Je souhaitais programmer des groupes qui symbolisent ce métissage. C’est le ton que je souhaite donner à ce festival .

  • FP: Les artistes ont été prompts à convaincre? 

A.T.: Je n’ai pas eu besoin de les convaincre, ils étaient tous partants et heureux de participer à cette première aventure. La majeure partie d’entre eux sont des amis et je les remercie, du fond du cœur, de me soutenir.

  •  FP: C’est une toute première édition, qu’avez-vous envie de dire au public pour l’inciter à venir (et à revenir pour les prochaines éditions!)? 

A.T.: Qu’il vienne découvrir une musique de grande qualité, des artistes de haut vol, talentueux, charismatiques, inventifs …

Qu’il vienne se nourrir d’une musique, qui n’est pas assez diffusée.

  • FP: Pourquoi avoir choisi de proposer un festival gratuit et en plein air? 

A.T.: Pour cette première année, la ville a préféré opter pour un festival gratuit pour le public … J’espère cependant qu’il y aura, dans les éditions suivantes, une participation du public, ce qui permettra de valoriser le travail artistique.

  • FP: Un dernier mot? 

A.T.: Nous avons la chance d’avoir en France des musiciens de talent et je suis heureuse que certains d’entre eux soient accueillis par la ville de Groslay pour de bons moments de partage.

 Ce sera une très belle fête de musique où l’on pourra également se restaurer sur place.

Un délicieux moment de Jazz et Latin Jazz caribéen en perspective! 

Prenez vos chapeaux, vos bouteilles d’eau et vos sièges pliables et « let’s Jazz it » à Groslay!  C’est au Parc de la mairie de cette magnifique ville du Val d’Oise (95), c’est gratuit, ce sera festif pour petits et grands et Madame Soleil nous promet de très belles éclaircies, ce week-end.  

Programmation

Les Selkies

Animées par le partage de la musique, Selkies est la rencontre de 3 musiciennes chanteuses à la recherche d’un nouveau son chanté. Associant jazz, musiques improvisées et chanson, ce projet élabore la voix sous tous ses aspects, d’abord dans l’harmonisation de 3 voix puis dans le jeu de l’improvisation. 

Inventant des mots dans un refrain ou un solo, Nirina, Céline et Cynthia parviennent à discuter entre elles et à proposer sur scène un nouveau langage musical. A travers le mythe de ces sirènes libres, Selkies entend réunir le monde et donner au jazz une couleur métissée nouvelle. 

Roda Do Cavado

“Pagode” en portugais du Brésil désigne une rencontre de musiciens qui se retrouvent autour d’une table pour faire la fête en musique. Roda do Cavaco donne à entendre et à voir un pagode puissant soutenu par une section rythmique jubilatoire (tantã, rebolo et pandeiro) et les cordes du cavaquinho et du cavaco-banjo. Aux compositions originales se mêlent des reprises des grands sambistes comme Zeca Pagodinho, Grupo Fundo de Quintal, Paulinho da Viola, etc…

Annick Tangorra Quintet

 Annick Tangorra propose un pertoire original empreint de ses influences musicales qui passent par le jazz tout en conservant l’essence et l’esprit latin, jazz, caribéen. Cette orientation esthétique se poursuit en collaboration étroite avec Mario Canonge qui mène d’une main de maître son quintet.

Mario Cannonge & Kann

Mario Canonge & Kann est un groupe né en 1991. Les compositions de son répertoire sont de Mario Canonge, sur des rythmes de la caraïbe. 
Le propos était à l’époque d’essayer de redonner à la biguine, la mazurka etc… leurs lettres de noblesse, puisque ces rythmes étaient éclipsés (en dehors du groupe Malavoi) par le Zouk, nouvelle musique populaire, aux Antilles. Ce concept puise son inspiration dans toutes les traditions musicales caribéennes, avec autant de musiques instrumentales que de chansons interprétées par les plus grands chanteurs du genre: Ralph Thamar, Jocelyne Beroard, Tony Chasseur, Serge Ponsar, Jean-Philippe Marthely, Olivier Jean Alphonse, Tatiana Miath, Pipo Gertrude, Jean-Paul Pognon… De nombreuses compositions de Mario Canonge ont, depuis, fait leur entrée dans le répertoire des standards des Antilles, quelles soient chantées ou instrumentales.

Ravi Magnifique

Né en Inde (Pondichéry),le parcours de vie de ravi fait l’objet de multiples rencontres cosmopolites. Passionné par le Jazz, il en constate l’origine dans les musiques folkloriques. Assoiffé de savoir, il s’initie aux traditions ivoiriennes et guinéennes (djembé, sabar, balafon, sanza…) et devient soliste au cœur d’un ballet africain « NANCHO« . Il rencontre aussi la musique cubaine (congas, timbal, bongo…) avant de découvrir les rythmes brésiliens. Il devient “chef de batterie”, diplômé de l’Académie de Musique Nicia D’Avila et accompagne Monica Pasos, Yanna Purrin, Teka Kalazan. 

Patricia ETIFIER



Related Articles

No comments

Ecrire un commentaire
Pas encore de commentaires! Vous pouvez être le premier à commenter ce post !

Ecrire un commentaire

Sentez-vous libre de commenter, s'il vous plait...