Breaking News

La Coupe d’Afrique des Nations vue par Femmes au Pluriel

La Coupe d’Afrique des Nations vue par Femmes au Pluriel

C’est une première dans l’histoire de la Coupe d’Afrique.  Il aura fallu attendre la trentième édition de la CAN en Guinée Équatoriale pour voir les stades enfin à 80 pourcent pleins.

calendrierCAF

Derrière les tribunes de Mongomo, Bata, Malabo et Ebebiyn’ planent l’ombre du décrié Président de la République Teodoro Obiang et le spectre du virus Ebola. Obiang aurait acheté 40 000 billets pour les fonctionnaires équato-guinéens sommés d’assister aux matchs.

A chaque région de son pays, il aurait offert 10 000 tickets. Le phénomène des stades désertés a été évité de justesse. Cette CAN qui semblait débuter sous de mauvais auspices  est finalement jalonnée de belles actions.

La solidarité panafricaine a bien fonctionné.  Des pays limitrophes ont soutenu la Guinée Équatoriale qui a remplacé au pied levé le Maroc pour organiser cette CAN 2015. Le Gabon a livré vingt bus pour les 16 équipes. Malheureusement, le car de la formation congolaise est tombé en panne en pleine forêt tropicale.

Depuis le 17  janvier, jour du coup d’envoi, les heureux fonctionnaires ont assisté à une compétition rythmée par le suspense et des rebondissements. Deux tiers des matchs ont connu une fin palpitante. Le Sénégal, face au Ghana s’est imposé 2 à 1, dans les arrêts de jeu à 20 secondes du coup sifflet final. Que dire du Ghana face à l’Algérie! Les Black Stars l’ont emporté à la dernière seconde 1à 0.  Mais à l’issue de la deuxième journée de la Can, dans le groupe D, toutes les équipes, Cameroun, Côte d’ivoire, Mali et Guinée ont  le même nombre de points:2. Égalité parfaite! Le jeu semble se niveler. Et les écarts rétrécir.

Jamais Coupe d’Afrique n’a été si ouverte.  Alors que tous les observateurs donnaient l’Algérie favorite. Les Fennecs portés par l’euphorie de leur 8 ème de finale à la Coupe du Monde au Brésil, forts de leurs 16 binationaux se sont montrés décevants.  Le suspense reste total. Bien malin celui qui peut donner aujourd’hui le nom du vainqueur de cette trentième édition.

Rendez-vous le 8 février prochain, jour du sacre du champion d’Afrique.

Par N’deye Diop



No comments

Ecrire un commentaire
Pas encore de commentaires! Vous pouvez être le premier à commenter ce post !

Ecrire un commentaire

Sentez-vous libre de commenter, s'il vous plait...