Breaking News

La Fondation Louis Vuitton…Une œuvre « d’arts »…

La Fondation Louis Vuitton…Une œuvre «  d’arts  »…

C’est un projet pharaonique qui est né en 2001 dans la tête de Bernard Arnault, propriétaire et PDG du groupe LVMH. En 2006 l’idée de la «  Fondation Louis Vuitton  » à Paris, se concrétise avec le choix de l’architecte Frank Gehry, déjà rencontré en 2001, pour conduire cet objectif spectaculaire sur une concession d’un hectare, attribuée pour 55 ans par la ville de Paris.

Mécène et amateur d’art, il investit à la foi dans ce «  Vaisseau  » modèle de technologie au design impressionnant, situé dans le Bois de Boulogne adossé au Jardin d’Acclimatation autant que dans son contenu artistique réparti dans les nombreuses galeries adaptées à la présentation de «  peintures  », sculptures et dans l’auditorium pour les spectacles musicaux.

Le calendrier s’accélère, 2007 permis de construire, 2008 début des travaux, 2010 maquette au Centre Georges Pompidou, février 2014 réception du bâtiment, printemps aménagement du périmètre, 20 octobre inauguration puis ouverture au public.

C’est une construction de béton pour les fondations puis le verre, le bois et le métal cohabitent de façon harmonieuse autant qu’inédite. Tous les chiffres sont «  superlatifs  » un budget sans doute proche de 500 millions d’euros, des centaines de personnes impliquées, peut-être 2 millions d’heures de travail, des dizaines de brevets et des millions de visiteurs à venir… séduits par cette «  arène  » moderne éblouissante.

Amateurs d’art, dans les «  entrailles  » du paquebot, en ce moment «  il est  » des rencontres de choix  : Francis Bacon, Otto Dix, Alberto Giacometti, Kazimir Malévich, Edvard Munch, Helene Schjerfbeck, Akseli Gallen-Kallela, Ferdinand Hodler, Piet Mondrian, Claude Monet, Emile Nolde, Constantin Brancusi, Marc Rothko, Pierre Bonnard, Pablo Picasso, Robert Delaunay, Fernand Leger, Francis Picabia, Wassily Kandinsky, Františeck Kupka, Henri Matisse et Gino Severini.

Au milieu de la visite de ce lieu inédit, vous pouvez déjeuner dans un cadre agréable et éclairé au restaurant «  Le Frank  » de Jean-Louis Nomicos, goûter une cuisine inventive, savoureuse délivrée par un service de qualité, puis marcher dans le jardin accueillant.

Avant de partir, le soir venu, faites escale à la librairie pour choisir quelques souvenirs accessibles, puis c’est à regret que vous allez quitter ce cadre futuriste aux formes improbables et pourtant imprégné par l’histoire de l’art.

Pour préparer votre voyage, voici le lien Internet qui permet aussi de faire la réservation des entrées et ainsi d’accéder rapidement dans le «  cœur  » du sujet – http://www.fondationlouisvuitton.fr/

 

Fen+¬tre et miroir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Crédit photos: (c) Jean-Marie Halper



Related Articles

Théâtre: Sarah Doraghi, « Deux nationalités, un même coeur »!

Mise en scène par Isabelle Nanty et Sharzad Doraghi-Karila, produite par Ki M’aime Me Suive, cette pièce de théâtre « Je change de file », qui se jouera au Lucernaire à Paris, du 30 juin au 27 août prochain, avant de partir en tournée dans toute la France, fait du bien, en ces temps troubles.

No comments

Ecrire un commentaire
Pas encore de commentaires! Vous pouvez être le premier à commenter ce post !

Ecrire un commentaire

Sentez-vous libre de commenter, s'il vous plait...