Breaking News

  • Jazz Color à Groslay!

    Groslay accueille son premier festival de Jazz. Pour cette première édition,la ville a choisi de proposer en plein air et totalement gratuitement une programmation éclectique et de haut calibre. Annick Tangorra nous éclaire…

    Partager :
    ...

  • Emoi Photographique

    A Angoulême, se déroule actuellement et jusqu’au 30 avril, un Festival de photographie, sur le thème de l’Histoire. Des photos qui ont tout à dire, certaines poignantes, d’autres joyeuses ou encore tendres…

    Partager :
    ...

  • Y’a pas d’avion à Orly

    Théâtre: S’il n’y a pas d’avions à Orly, on vole tout de même au dessus d’un nid de coucous!

    Partager :
    ...

  • Just Make Art: l’art dans sa diversité!

    Consultante en art, la Franco-Togolaise Christelle Akué est présidente fondatrice de l’association culturelle Cori & Art, depuis 2005. Spécialisée en management de projets […]

    Partager :
    ...

  • Just Make Art

    La troisième édition de « Just make art » se tiendra les 19 et 20 mars à la galerie Joseph (Paris 3ème). De nombreux artistes et créateurs de tous horizons se réuniront lors de cette expo-vente éphémère […]

    Partager :
    ...

  • Redécouvrez les joies de l’érotisme!

    Le salon du Bourget accueillera l’Eropolis, le plus grand salon de l’érotisme en France, du 12 au 13 mars 2016. A cette occasion des centaines d’exposants se réuniront pour faire découvrir […]

    Partager :
    ...

Le Père Noël est une ordure

Le Père Noël est une ordure

Actuellement au théâtre Tristan Bernard à Paris, une comédie grinçante dont l’action se situe un soir de Noël,

dans les locaux parisiens d’une association « SOS détresse amitié », qui doit répondre aux appels téléphoniques de personnes en « détresse » pour leur apporter un soutien.

La mise en scène est de Pierre PALMADE et l’interprétation est assurée au sein de sa « troupe » par Loïc Blanco, Emmanuelle Bougerol, Marie Lanchas, Nicolas Lumbreras, Benoît Moret, et Julien Ratel.

Quand on connait la réussite impressionnante de cette œuvre tant au théâtre qu’au cinéma, c’est un sacré challenge-réussi- pour cette nouvelle équipe de prendre la suite de ses deux « glorieuses » prédécessrices comme le démontre l’adhésion massive du public à cette nouvelle version qui est aussi « louée » par une majorité de critiques.

Affiche-Pere-Noel-ordure

Pour mémoire :

La pièce de théâtre a fait sa gestation en 1979 pour arriver, après plusieurs péripéties, à sa première représentation le 17 octobre 1979 au Splendid à Paris.

Elle a été écrite, mise en scène et interprétée, par Josiane BALASKO, remplacée pour le rôle par Anémone (Thérèse), Thierry LHERMITTE (Pierre Mortez), Marie-Anne CHAZEL (Zézette), Gérard JUGNOT (Félix), Christian CLAVIER (Katia), et Bruno MOYNOT (Preskovitch).

Le public a coopté immédiatement l’œuvre, le « triomphe » a été au rendez-vous ce qui a conduit la troupe à déménager d’abord dans une autre salle plus importante, la Gaité-Montparnasse, où plus de 200 représentations vont se dérouler, puis à parcourir toute la France avec succès.

Le film avec le même titre, le scénario adapté de la pièce et réalisé par Jean-Marie Poiré, sorti au cinéma le 25 août 1982, avec la plupart des mêmes acteurs, connaitra une réussite identique.

Le théâtre Tristan Bernard, semble bien nommé, il porte le nom de cet homme célèbre dont le réel prénom est Paul, né en 1866 et mort en 1947, romancier, auteur dramatique aussi connu pour ses mots d’esprit.

L’accueil de cet établissement n’est pas à la hauteur : deux représentations de pièces différentes s’enchainent, l’une à 19 heures puis l’autre à 21 heures. Le hall de réception étant très réduit, il s’en suit d’abord une importante file d’attente d’une bonne demi-heure, dans la rue, ce qui est loin d’être confortable. Puis, comme la salle finie par se libérer pratiquement à l’heure du début de la représentation suivante, le nouveau spectacle débute avec plus de 20 minutes de retard.

Malgré ces points de logistique, cette comédie offre un excellent moment de détente et de rire, alors ne boudez pas votre plaisir.

Par Jean-Marie Halper

Partager :


Pas encore de commentaires! Vous pouvez être le premier à commenter ce post !

Ecrire un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié.
Required fields are marked*