Lycinaïs Jean : rendez-vous le 4 novembre à l’Elysée Montmartre

by FP | 31 octobre 2017 11 h 47 min

Avec Lycinaïs JEAN (se prononce en anglais comme Billie Jean, ndlr), un vent de fraîcheur a soufflé sur la toile. La jeune artiste autodidacte d’origine Guadeloupéenne et Martiniquaise a rapidement fait le buzz avec des titres vus sur YouTube (plus de 5 000 000 vues et 29 000 abonnées). Elle incarne une jeunesse libre et décomplexée et a su fédérer autour d’elle une communauté de fans très actifs. Elle est aussi la première chanteuse caribéenne à avoir publiquement fait son coming out.

 

Une autodidacte douée

Elle est née au sein d’une famille passionnée de musique. Pour ses 10 ans, son grand-père maternel, lui-même guitariste, lui offre sa première guitare.
Comme ses proches, elle développe une passion pour la musique. Elle jongle alors entre la batterie, le clavier pour la M.A.O (Musique Assistée par Ordinateur), la guitare et le chant sans véritablement suivre de formation, sauf pour la batterie.

Au cours de son adolescence, elle se produit dans des banquets et « Caf’ Conc’ » en tant que guitariste d’un groupe d’amateurs nommé Swing 7, créé par son parrain. Ils interprètent des grands classiques, Zouk, variété française, ainsi que leurs propres compositions. Elle continue de s’entrainer avec les musiciens chaque vendredi en studio.

Cependant, ne souhaitant pas renoncer à ses études, elle décide de minimiser le nombre de ses représentations publiques.

C’est via internet qu’elle se fait repérer et créé très vite le buzz, sur youtube et les réseaux sociaux, grâce à des vidéos où elle réinvente des standards des artistes qui la touchent…

 

Quelques unes de ses vidéos :

 

 

Elle profite alors aussi des vacances scolaires pour accompagner un Groupe de guadeloupéens connu sous le nom de « Soft » lors de quelques représentations à Paris, et se produire sur des podiums en Guadeloupe et en Martinique lors de fêtes de communes.

À ce moment-là, les échanges avec le public la convainquent peu à peu de l’intérêt de son univers musical qu’elle ne cesse d’affiner…

En mai 2014, Lycinaïs Jean sort son premier single intitulé « Aimer », qui avait déjà fait le buzz en acoustique sur la toile, et qui en définitive connaît un grand succès aux Antilles et en France.

 

Une artiste jeune et riche d’expériences musicales

Par la suite, la chanteuse a eu l’opportunité d’assurer la première partie des concerts des artistes suivants:
# Misyé Sadik en 2014 (à lakasa en Guadeloupe)
# Esy Kennenga en 2014 (à l’Olympia à paris)
# Admiral T en 2015 (au Zénith de Paris puis au Palais des sports du Gosier en Guadeloupe)
# Black M en 2015 (au stade de Baie Mahault en Guadeloupe).
# Erik Pédurand en 2016 (au canal 93 en banlieue parisienne)
Et un peu plus tôt,
#Fuckly et Riddla en 2013 (au cabaret sauvage à Paris)

 

 

 

1st album Lycinaïs JEAN - Je suis Condamnée

1st album Lycinais JEAN – Je suis Condamnée

Un premier album et un concert très attendus

Influencée par les sonorités qui ont bercé son enfance: musiques traditionnelles des Antilles, R’N’B, Hip-hop, Reggae-dance hall, soul, Pop/Rock, variété française… Lycinaïs Jean exprime avec sensibilité, mais également avec force et conviction, les émotions qu’elle ressent.

 

L’auteur-interprète souhaite, partager avec ses fans l’étendue et la richesse de son univers musical et bien évidemment élargir son public. Pour se faire, un premier album, « Je suis Condamnée » qu’elle aura entièrement écrit et composé est prévu le 3 novembre 2017. Il sera présenté à l’occasion d’un concert-évènement le samedi 4 novembre à l’Elysée Montmartre.

 

Partager :

Source URL: http://femmesaupluriel.com/lycinais-jean-rendez-4-novembre-a-lelysee-montmartre/