Breaking News

Maya Shane, la Diva franco-orientale

Maya Shane, la Diva franco-orientale

« Son nom brille comme un soleil et l’astre de feu, c’est justement lui qui lui donne cette scintillance. Maya est une femme méditerranéenne, certes née à Meudon, mais fille de parents aux racines tunisiennes. Elle se définit elle-même comme une chanteuse franco-judéo- arabe, et son plus cher désir est de marier l’Occident et Orient à la fois dans ses textes et dans ses musiques. 

La rencontrer dans la vie, au quotidien, c’est un moment de grâce, lié à son sourire généreux, à son regard qui semble percer votre âme, à son physique avantageux dont la féminité extrême vous rappelle à l’instant toutes les femmes que vous avez pu aimer sans limite dans votre vie, que ce soit vos sœurs, vos mères ou vos folles passions de mille ou une nuits. Maya, c’est « La » femme ! Elle respire l’amour le plus pur, le plus vrai, et vous comprenez que vous avez envie de faire immédiatement partie de sa vie. Et vous vous sentez déjà beaucoup plus heureux.  La voir et l’écouter sur scène, c’est oublier la réalité et entrer dans son monde où le chant aux accents orientaux mêlés à des tonalités occidentales, vous promène de l’amour, bien sûr, à la mise en valeur de la pensée féminine, face au monde dominé par la gent masculine. C’est de la tendresse et de la force cachée dans un monde de brutes…adorées!

À l’heure où les femmes sont toujours si peu considérées dans tant de pays, avec une parole souvent inaudible, celle de Maya, joyeuse, est comme un soutien indéfectible à ses consœurs. Elle le délivre sur des compositions qui reposent sur ses goûts éclectiques, puisant avec passion dans les musiques du monde, du raï au rap et au slam, du jazz au gospel, du blues à la variété, d’Oum Kalsoum à Édith Piaf, en passant par Georges Moustaki, Enrico Macias, Georges Benson, Shakira et même Claude François. Mais sa première muse est depuis toujours Dalida, avec laquelle elle se sent en osmose artistique, de par l’essence égyptienne de la star disparue, avec cette volupté incandescente qui la caractérisait… Qu’elle chante en français, en anglais, en arabe, en hébreu et même en lingala, une langue du Congo, Maya est partout chez elle et vous fait visiter son monde… »

Grégoire Colard, biographe

Se définissant elle-même comme la digne héritière de la chanson franco-orientale, Maya Shane, auteur-compositeur-interprète porte en elle un chant d’amour, de paix et aussi de fête.

Entre Orient et Occident, son répertoire joue la carte du métissage des langues, des cultures et des musiques et sa voix chaude nous transporte avec ravissement dans son univers des milles et une nuits.

C’est l’occasion de la découvrir pour ceux qui n’ont pas encore eu la chance de l’entendre ou de se laisser enivrer une nouvelle fois par sa sensibilité aux milles couleurs. Elle se produit sur une scène qui ne lui est pas inconnue, Le Petit Journal puisque son public y a réservé, à son 3ème opus, alors nouvellement paru, «La Couleur de l’Espoir», un accueil des plus chaleureux.

Habituée des scènes parisiennes (l’Européen, l’Alhambra, le Petit Journal) et de province, Maya parcourt cependant le monde entier et offre son sourire, sa joie de vivre et ses mélodies d’Afrique à Miami, en passant par l’Europe ou l’Asie.

A ne surtout pas manquer, pour un moment de grâce et de joie pure !

Maya Shane
En concert au Petit Journal le 2 juin 2016 à 20h30
13, rue du Commandant René Mouchotte 75014 PARIS


Tags assigned to this article:
artiste franco-orientaleMaya Shane

Related Articles

No comments

Ecrire un commentaire
Pas encore de commentaires! Vous pouvez être le premier à commenter ce post !

Ecrire un commentaire

Sentez-vous libre de commenter, s'il vous plait...