Breaking News

Mayshad: entre deux rives

Mayshad: entre deux rives

Aujourd'hui, Mayshad est une fondation, un club de femmes, une Maison de couture, un lifestyle, une luxueuse marque de maroquinerie made in France...

Mayshad est un mouvement entraîné par sa fondatrice Nezha Alaoui qui, à 34 ans, propose une véritable alternative entre vie professionnelle surbookée et vie personnelle développée.

Aujourd’hui, Mayshad est une fondation, un club de femmes, une Maison de couture, un lifestyle, une luxueuse marque de maroquinerie made in France, mais aussi un lieu de belles rencontres. Avec les autres, mais également avec soi. Et c’est bien en cela que réside la magie du concept initié par Nezha Alaoui.

Récompensée en 2016 au Women Economic Forum en Inde pour ses initiatives, Nezha Alaoui aurait pu faire le choix de vivre une vie confortable. Mère de deux filles, la fondatrice de Mayshad se bat jour après jour pour que les femmes du monde accèdent à la meilleure vie possible comme s’il s’agissait de ses propres enfants.

MayShad, c'est la contraction des prénoms de ses filles, Maysoon et Shadeen.

Créée en novembre 2014 à New-York, la Fondation Mayshad est un programme de développement socio-économique pour les femmes du Maroc Saharien. L’idée : organiser de manière durable une activité économique viable en mettant en place des débouchés à la production par le biais de coopératives et de formations.

Aujourd’hui, le modèle établi par Mayshad est efficace. Il permet aux plus jeunes de reprendre les sentiers de l’école, et aux femmes de gagner en autonomie dans une des régions les plus reculées du globe. En considération de ces résultats, les partenaires de la fondation poussent Nezha Alaoui à exporter ce modèle dans d’autres pays d’Afrique et aussi en Pologne où une action est à l’étude.

Dans son appartement du 8 rue du Chevalier Saint Georges, à Paris 1er, Mayshad organise régulièrement des rencontres autour du thé Maison Mayshad, aux notes épicées, pour agrémenter des conversations autour de l’«empowerment», de la culture ou encore de la mode et du design. C’est dans ce bel écrin que nous avons rencontré la délicieuse Marocaine ou du moins la citoyenne du monde, Nezha Alaoui. Bienveillante et ouverte d’esprit, la fondatrice du lifestyle Mayshad a bien voulu répondre aux questions de FP. Rencontre ensoleillée.
Nezha Alaoui

Vous êtes designer, photographe et vous êtes à l'initiative d'un blog lifestyle destiné aux femmes qui vous ressemblent. Comment définissez-vous la femme Mayshad?

La Femme Mayshad est une femme contemporaine, qui accepte les différentes facettes de sa vie avec positivisme et joie de vivre. C’est une femme aux valeurs fortes qui trace son chemin de vie avec détermination et inspire les gens autour d’elle à en faire autant.

Vous être très présente sur les réseaux sociaux. Quels messages voulez-vous faire passer?

J’ai envie de transmettre le fait que devenir philanthrope n’est pas une affaire de moyens financiers, c’est avant tout une question de moyens humains, de temps et d’énergie. S’investir rapporte. Être heureux, ça ne signifie pas qu’il faut tout quitter; être heureux, c’est se rencontrer chaque jour en respectant nos besoins. Être heureux, c’est l’être ici et maintenant.

Bien vivre, c’est beaucoup de choses et ce n’est pour autant pas générer la rupture avec ce que l’on aime. Ce n’est pas parce que l’on aime manger sain, faire du yoga ou méditer que l’on doit nécessairement devenir berger dans les collines. J’aime chausser des stilettos et partir, smartphone à la main, à la conquête des rues grises de Paris ou New-York. Si certains y voient de la pierre ou du béton, j’y vois des trésors de culture et un bouillon de relations humaines inspirantes.
En tant que femmes, nous manageons sans cesse les multiples aspects de nos vies. Pour générer de belles journées et une belle vie, nous devons au quotidien nous entourer de gens motivants et positifs. C’est le message que j’essaie de transmettre par les réseaux sociaux ou lors des rencontres du quotidien. S’accepter est une des meilleures façons pour avancer sans limites et avancer avec un entourage qui bouge. Respecter son corps et son esprit est une des meilleures manières d’y parvenir.

Vous parcourez le monde depuis quelques années et vous êtes aussi l'heureuse maman de deux petites filles. Qu'avez-vous envie de leur transmettre comme valeur?

J’ai élevé mes filles sur des valeurs universelles bien qu’elles soient riches de leur triple culture marocaine, américaine et française.

Le partage, le respect, l’amour, la discipline, la générosité sont des valeurs fondamentales dans ma famille.

Quelle est votre définition de l’élégance?

L’élégance, c’est un raffinement qui passe par la simplicité. Mais c’est surtout une attitude; un sourire, une bienveillance, une éducation.

La galanterie chez l’homme et la femme sont pour moi le plus grand signe de l’élégance. Avec un jean, un t-shirt et des ballerines… Se lever pour laisser la place à une personne plus âgée… c’est cela l’élégance.

Plus d’infos:
Par Claire-Renée Mendy



Related Articles

Une rentrée douce et zen…

Après quelques semaines de vacances, la rédaction de Femmes au Pluriel revient pour de nouvelles publications afin de vous informer, vous faire rire, vous simplifier la vie et partager, avec vous, des idées et des bons plans…

HorsesVisions…

La photographe Véronique Durruty et le peintre Jacques Benoit exposent leurs interprétations de Horses, sur les cimaises du prestigieux Espace Niemeyer, fleuron parisien de l’architecte brésilien Oscar Niemeyer.

No comments

Ecrire un commentaire
Pas encore de commentaires! Vous pouvez être le premier à commenter ce post !

Ecrire un commentaire

Sentez-vous libre de commenter, s'il vous plait...