Breaking News

Moi évadé fiscal, 50 ans et une Rolex à chaque poignet

Moi évadé fiscal, 50 ans et une Rolex à chaque poignet

Depuis le 3 avril, je ne dors plus, je ne mange plus et je n’ai même plus d’énergie pour baiser. Pourquoi ? A cause de ces fichus journalistes qui ont sorti cette liste. Panama papers.

Panama Papers
Vous ne pensez pas qu’ils auraient pu au moins faire l’effort de trouver un nom en français, ces imbéciles? Bon, je ne vois pas ce que ça aurait changé mais je dois bien trouver des raisons de les descendre, non?
Heureusement qu’ils n’ont révélé que les noms des politiques, artistes et autres célébrités. Heureusement que leur soi-disant déontologie leur interdit de donner les noms des particuliers, ces délateurs! N’empêche, j’ai peur. Il suffit qu’un de ces merdeux ait envie de se faire voir et il ira à la pêche aux noms. C’est vrai que je ne suis pas une célébrité, mais bon, je ne suis pas inconnu non plus.
Je ne comprends pas cette jalousie maladive des gens envers les riches. Ils n’ont pas compris que pour être riche, il faut soit gagner beaucoup, soit ne pas dépenser beaucoup. Et quand on allie les deux, ça fait un bon cocktail pour s’enrichir plus vite. Et comme je ne veux pas réduire sur mon train de vie, j’évite les impôts. Logique, non? Bien sûr, ce n’est pas intéressant si on paie 5 000 € d’impôts par an mais à 100 000, ça commence à le faire!
Bien sûr, les gagne-petit diront que ce n’est pas «patriotique», qu’on n’aime pas notre pays, qu’on a profité de l’éducation gratuite, des services publics, de la santé, etc. et qu’on ne veut pas participer. Mais ce n’est pas ça. Ils ne comprennent pas un principe de base: «charité bien ordonnée commence par soi-même ». Donc je me sers et s’il reste des miettes, je les distribue. D’ailleurs, je fais des dons à plusieurs associations. Pas trop discrètement, d’ailleurs. Je suis donc considéré comme un homme généreux. Même si, entre nous, ça ne représente même pas 0,05% des montants que j’aurais dû payer aux impôts. Mais bon, l’essentiel c’est l’image qu’on renvoie, pas la réalité.
Et puis, je ne vais pas payer des impôts pour qu’ils servent à des toquards, des fainéants! Ils n’ont qu’à aller bosser. Ou faire comme moi. Si j’osais, je donnerais bien une conférence dans les grandes écoles pour apprendre aux étudiants à optimiser leurs dépenses, dès le début de leur vie active. Parce que plus on commence tôt, mieux c’est, bien sûr. Il faut dire que j’ai une longue expérience réussie dans le domaine: il faut quand même être intelligent pour échapper aux impôts pendant deux décennies, n’est-ce-pas? Mais bon, les rabatteurs d’UBS le font assez bien déjà.
Bon, il faut que je me ressaisisse: la délinquance en col blanc, ce n’est pas ce qui remplit les prisons. Je vais continuer en faisant encore plus attention. Parce que je peux. Je suis un élu. Béni des dieux. Tout ce que je touche se transforme en or. Je ne serai pas un des poltrons qui s’empressent de régulariser auprès de Bercy!



No comments

Ecrire un commentaire
Pas encore de commentaires! Vous pouvez être le premier à commenter ce post !

Ecrire un commentaire

Sentez-vous libre de commenter, s'il vous plait...