Breaking News

« Paroles de Femmes » au Théâtre de Ménilmontant

« Paroles de Femmes » au Théâtre de Ménilmontant
La pièce est signée Dario Fo et Franca Rame. Elle se joue au Théâtre de Ménilmontant depuis le 18 mai et jusqu’au 15 juin prochain, avec la comédienne Sandrine Moaligou, seule en scène. A travers les voix de trois femmes héroïnes ordinaires, la pièce aborde un thème sérieux avec humour et virtuosité.
Sandrine Moaligou, comment vous présenter aux lecteurs de FP?

 

médaillon-SMoaligou

Je suis une femme de 34 ans, de cette génération, de cette société, pleine de chamboulements, d’éclatement des repères ancestraux, de révolutions et d’interrogations. Une société parfois violente car elle se cherche sans filet, refusant ceux des schémas passés.

Quelques mots sur le thème abordé dans « Paroles de femmes »…

 

 

médaillon-SMoaligou

Il s’agit de la violence faite aux femmes, de différentes manières, directement palpable ou beaucoup plus sournoise… En passant par l’humour et le rire principalement.

Pourquoi avoir accepté de jouer ces trois rôles, seule en scène?

 

médaillon-SMoaligou

Je travaille depuis quelques années auprès des femmes victimes de violence.

Et parallèlement je suis comédienne depuis plus de 15 ans. C’est à mon échelle, à travers mon art, une manière de m’indigner, de me battre contre ces injustices, en ne laissant pas régner le silence. A coups de rire et sans jugement.

Mon arme est la parole, de laquelle je m’efforce d’être un relais.

Pourquoi devons-nous toutes aller vous voir jouer cette pièce?

 

médaillon-SMoaligou

Pour abolir le silence ! Sans pour autant oublier de rire !

Résumé de la pièce :
D’une scène de ménage à l’amour fou, du drame à l’insoutenable, du désir aux fantasmes, une femme, tour à tour pathétique, comique, tragique ou burlesque, tente de faire face à la grande déconvenue.

Avec toute la virtuosité qu’on leur connaît, Dario Fo et Franca Rame croquent, avec amour et cruauté, le portrait d’une de ces femmes sans destin particulier, créant ainsi une héroïne de la vie ordinaire. Ils nous convient à une farce sociale: tragédie du quotidien ou comédie de l’absurde ?

Toutes les figures héroïques féminines se profilent et s’imposent au détour d’une virgule, d’une pause, d’un geste.

Vive les Amazones, et la première d’entre elles, Franca Rame !

 

« Paroles de Femmes »

Mise en scène Danuta Zarazik

Les lundis 8 et 15 juin à 20h

Théâtre de Ménilmontant

15 rue du retrait 75020 Paris.



Related Articles

No comments

Ecrire un commentaire
Pas encore de commentaires! Vous pouvez être le premier à commenter ce post !

Ecrire un commentaire

Sentez-vous libre de commenter, s'il vous plait...