Breaking News

Peter Lindbergh: Un regard unique!

Peter Lindbergh: Un regard unique!

Peter Lindbergh est un des photographes les plus demandés et les plus appréciés de la planète mode… Maître-façonneur d'images, il appartient au cercle très fermé des quelques dix photographes stars, un statut dont il ne se vante guère. A nul autre pareil, il cisèle ses sujets avec un œil parfait. Son regard sur les femmes est d’une sensuelle beauté. Sa vision en est actuelle et intemporelle. Venu à la photo par hasard, comme il se plaît à le rappeler, Peter Lindbergh est avant tout un observateur, aucun détail ne lui échappe. La photo et la mode ne lui sont pas montées à la tête, bien au contraire… Ouvert, accessible, toujours souriant, c’est un homme d’une incroyable générosité et d’une parfaite lucidité quant au monde dans lequel il évolue. Pour lui, la création est la naissance de quelque chose qui vient d’un sentiment, d’une émotion ou d’une combinaison d’idées. Ses photos sont puissantes, pleines de contrastes et de mélancolie, ça et là. Un travail que Kunsthal à Rotterdam met à l’honneur jusqu’au 12 février 2017 sur le thème de «A different vision on fashion photography».

Julianne Moore
Julianne Moore

" Pour moi le plus important, c'est de créer des images."

Peter Lindbergh

FP: Kunsthal à Rotterdam vous consacre actuellement une exposition sur le thème «A Different Vision on Fashion Photography», véritable ode à votre travail, qu’est-ce qui a initié cette idée?

Peter Lindbergh: Thierry Loriot, le commissaire d’exposition, était intéressé par une interprétation différente de 30 ans de mode et de photographie. Son désir était de montrer une approche personnelle au travers de plus de 220 de mes images..

FP: On dit souvent que votre style est irréprochable, teinté de sensualité et d'émotion… Est-ce la vision que vous avez de votre travail ?

Peter Lindbergh : Ce serait davantage la vision que je pourrais avoir des gens que j’ai photographiés. De mon travail, je n’ai pas de vraie vision. Je m’intéresse avant tout aux personnes qui posent pour moi. Je les aime beaucoup et n’ai qu’une envie: les rendre belles!

FP: Quelle est la lumière que vous préférez?

Peter Lindbergh : Chaque lumière a sa propre beauté… donc rien n’est jamais figé.

FP: Comment vous définissez-vous: photographe ou photographe de mode?

Peter Lindbergh : Comme une boutade ou une provocation même, je dis souvent que je suis photographe de mode… Un qualificatif que bon nombre renie pour se targuer d’être des artistes. Personnellement, je pense que la photo de mode est un véhicule fantastique pour exprimer ce que l’on a envie de dire.

FP: Vous sentez-vous artiste?

Peter LindberghOuibien entendu…  C’est d’ailleurs ce que j’ai toujours voulu être. Je fais de nombreuses expositions, des expérimentations aussi. Mais ce qualificatif-là, sincèrement je m’en fous car je ne me dis pas artiste le dimanche, n’ayant plus un rond en poche le lendemain matin. Bien-sûr, il y a cet autre débat: « les photographes sont-ils des artistes?« . Et à cela, je vous répondrai: « oui, comme d’autres à partir du moment où on peut qualifier leur travail d’intéressant« . Je ne vois pas pourquoi seraient autorisés à prétendre au titre d’artiste uniquement les peintres, musiciens et autres sculpteurs. Un peintre nul n’est pas un artiste à mes yeux. De même qu’un photographe qui n’a travaillé que pour des catalogues… Etre artiste, c’est un état d’esprit lié à une manière de travailler et d’avancer dans son travail.

FP: Est-ce qu'il y a un style "Peter Lindbergh"?

Peter LindberghBonne question! Je pense qu’il y a dans mes images une attitude, une âme, une vision… un point de vue, dirais-je. Point de vue qui d’ailleurs peut m’emmener dans des directions très opposées.

FP: Vos portraits sont une référence en matière de photo et, plus encore, le grand respect que vous avez de l'image de la femme. Pourriez-vous d’ailleurs nous parler de cette image de la femme qu’est la vôtre ?

Peter LindberghL’image que j’ai de la femme sur papier glacé est horrible. Au fond, je ne sais pas qui decide réellement de l’image à donner de la femme, ni où est leur intérêt… si ce n’est pécuniaire. Et à ce titre, tout est aseptisé. Pas une trace de rides ou de vécu… Est-ce cela l’image de la femme que nous devons donner? Je ne le pense pas. Les femmes sont aujourd’hui coincées par des diktats, elles veulent paraitre jeunes à tout prix. Cela me désole car ce qui fait la beauté d’une femme, ce sont justement les empreintes laissées par le temps. Et à titre plus personnel, je pense que la femme est la plus belle des créations. Les femmes sont, selon moi, bien plus intéressantes que les hommes. Elles sont courageuses, fines, sensibles. Je les adore… D’ailleurs, il m’arrive quelques fois de penser que si j’avais été une femme, je serais lesbienne… (rires). Mais peut-être que si j’en avais été vraiment une, je ne penserais pas de la sorte!

FP: Quelle est votre définition de la beauté ?

Peter LindberghLa beauté c’est pour moi une personne fine, intelligente, spirituelle, drôle…

FP: Dans une interview, je vous ai entendu dire que le beau est “boring” ! Le pensez-vous toujours?

Peter LindberghLe beau selon les diktats, oui! C’est la beauté faite d’imperfections qui est intéressante.

FP: Vous affectionnez tout particulièrement la photographie en noir et blanc, qui représente près de 60% de votre travail. Qu’apporte le N&B que vous ne trouvez pas dans la couleur ?

Peter LindberghAujourd’hui je dirais que c’est la couleur qui a pris le dessus à 70%. C’est vrai que j’ai longtemps travaillé prioritairement le noir et blanc presque par tradition. Et puis il n’y a pas si longtemps encore, la couleur était bien moins intéressante qu’elle ne l’est aujourd’hui. Et avec le numérique, on shoote en couleurs.

FP: Est-ce pour vous une signature ?

Peter LindberghOui, absolument. Je travaille en noir en blanc, quand j’ai le choix parce que j’y suis meilleur. Mes photos ont plus de personnalité. J’aime la façon dont la lumière du noir et blanc sculpte les visages.

FP: Quels sont les 3 artistes contemporains avec lesquels vous échangeriez volontiers votre art?

Peter Lindbergh

Michael Heizer, Gerhard Richter, Joseph Kosuth.

Jusqu’au 12 février 2017 – Kunsthal +31 (0)10-4400300 | www.kunsthal.nl
Heures d’ouverture : du mardi au samedi, de 10h à 17h,
dimanche et jours fériés : de 11 h à 17 h.
Peter Lindbergh
Avez-vous déjà eu l’occasion de voir une exposition de Lindbergh? C’était où?
Allez-y, exprimez-vous dans les commentaires en bas…



Related Articles

KCPK ou la Pop française haute définition

Nous avons eu le plaisir de découvrir en exclusivité le tout dernier EP de KCPK, et notamment « The End » dont vous pourrez apprécier le génie musical couplé au savoir-faire et à la créativité cinématographique.

  1. Antoinette
    Antoinette 14 octobre, 2016, 09:43

    C’est pour moi le meilleur! Le plus doué pour insuffler un supplément d’âme à une simple photo commerciale, la transformant en véritable oeuvre d’art!

    Reply this comment
  2. Jaaliwa
    Jaaliwa 13 octobre, 2016, 18:49

    Les photos sont top!

    Reply this comment

Ecrire un commentaire

Sentez-vous libre de commenter, s'il vous plait...