Breaking News

Prenez votre Zafu sous le bras!

Prenez votre Zafu sous le bras!

Juin, un temps favorable pour méditer.

Nous allons aujourd’hui aborder la nécessité de méditer.

Le temps y est de plus en plus favorable, à l’approche des vacances d’été.

Juin marque le début des congés pour certains et pour d’autres, le temps de la prise de nouvelles résolutions pour la rentrée prochaine.

Il marque le temps propice, en tout cas, pour faire un bilan des mois précédents, qu’il soit d’ordre professionnel, privé ou même spirituel. Quand le cheminement est avancé en nous, cet aspect trouve toute sa place au moment de faire un point.

Afin de mieux gérer notre stress et renforcer notre confiance en nous, de grands maîtres nous ont laissé un héritage riche et varié dont la méditation. Son principe de base est de développer notre attention et notre concentration afin d’être sur la route de la sérénité, du ressourcement, du bien-être, de la douceur de vivre ou du bonheur.

En quoi consiste la méditation ? A relaxer notre esprit, à relaxer notre corps et surtout à regarder en nous -même. La méditation nous invite à marquer un temps d’arrêt pour s’observer et observer ce qui se passe autour de nous. Savoir regarder qui nous sommes réellement. C’est, entre autres, en s’observant que nous développerons notre capacité à être nous-même sans rester ancrés dans nos pensées. Elle nous offre l’occasion de vider notre esprit de toutes les pensées perturbantes de notre vie quotidienne. Il nous faut apprendre à maîtriser le silence mental en nous, pour enfin progresser. C’est là que la méditation nous permet d’atteindre la connaissance de soi mais aussi l’abandon de l’égo pour au final entrer dans la sagesse.

Quelques précautions sont nécessaires à toute méditation : une installation confortable en position de lotus ou demi-lotus. C’est l’occasion de prendre votre Zafu (coussin de méditation) sous le bras! Pour éviter de transformer votre méditation en sommeil, commencez par des méditations assises. Au fil du temps, vous vous approprierez d’autres positions de plus en plus confortables. Allumez des bougies pour créer une ambiance adéquate. Faites brûler un peu d’encens et n’oubliez pas de mettre un petit brin de musique douce en fond sonore. Les musiques dédiées à la relaxation sont nombreuses de nos jours (cf en fin d’article une liste des points de ventes en lien). Il existe même des ces de méditation dite « guidée » pour vous accompagner et vous aider à lâcher-prise.

Une fois bien installé, fermez les yeux, respirez lentement, de plus en plus lentement. Inspirez par le nez et expirez lentement, le plus lentement possible par la bouche. Que votre esprit reste concentré sur l’air qui circule en vous. A force de respirer profondément, vous prendrez pleinement conscience de chaque respiration puis de chaque expiration. Vous suivrez le trajet de l’air en vous avec sérénité, vous atteindrez un premier état de relaxation et de concentration. Ainsi, quand des pensées traverseront votre esprit, vous pourrez vous contenter de les regarder passer sans pour autant leur prêter attention. Les pensées sont une production de votre esprit que vous devez amener naturellement à cesser de produire, d’analyser et de vous donner à réfléchir. Elles ne sont pas du tout la réalité que vous cherchez à cet instant précis de votre méditation. Laissez les circuler sans vous en soucier, sans tenter de les contrôler. La seule préoccupation du monde pour vous doit être de prendre tout le temps dont vous avez besoin pour vous intéresser à votre respiration et son cheminement dans chaque partie de votre corps. Conservez cet état, le plus longtemps possible. Soyez conscient de l’instant présent.

Prenez le temps de vous relaxer, c’est l’un des plus beaux cadeaux que vous puissiez vous faire au quotidien!

Nous aborderons dans nos prochains articles les différents outils au service de notre méditation.



Related Articles

No comments

Ecrire un commentaire
Pas encore de commentaires! Vous pouvez être le premier à commenter ce post !

Ecrire un commentaire

Sentez-vous libre de commenter, s'il vous plait...