Breaking News

Selma ou la marche déterminante pour le droit de vote des citoyens noirs américains

Selma ou la marche déterminante pour le droit de vote des citoyens noirs américains

Avec 4 nominations aux Oscars et le prix de la Meilleure chanson originale avec le titre Glory, Selma est un film américain réalisé par Ava DuVerney. Elle est la première réalisatrice afro-américaine nominée aux Golden Globes 2014 pour ce long-métrage. Il retrace l’action de Martin Luther King Jr  (M.L.K. Jr) dans le combat pour l’accès des citoyens noirs américains, aux votes. Un autre biopic sur Martin Luther King Jr, me direz-vous? Eh bien pas tout à fait! Ici, Martin Luter King y est certes présent, mais nous le voyons sous un nouveau jour. En effet, David Oyelowo qui incarne M.L.K. Jr, sous les traits d’un leader avant tout protégé par son statut alors que ses partisans tombent sous les coups violents des forces de l’ordre. Il n’est plus juste le héros du Mouvement des droits civiques, mais un homme qui doute, hésite sur la marche à suivre d’autant plus qu’il est conscient de son assassinat imminent s’il continue dans son combat. Un homme imparfait, parfois lâche, mais combatif dans la poursuite du combat. En plus de ce portrait nuancé de Martin Luther King, Ava DuVerney choisit de mettre en lumière le rôle déterminant de la ville de Selma d’où débutent les 3 marches de protestations pacifiques, en mars 1965, dans la lutte pour les droits civiques. Ainsi, ces marches de Selma vers Montgomery, relayées par les médias, sont  le tournant vers la signature du Voting Rights Act (loi sur le droit de vote) qui a lieu le 6 août 1965. Selma, produit en partie par Oprah Winfrey et Brad Pitt, nous montre pendant un peu plus de 2 heures, une page marquante de l’histoire des droits civiques aux Etats Unis. Durant cette retranscription, la réalisatrice n’épargne point le spectateur avec des scènes choquantes mais réalistes qui ne sont que le témoignage de la violence subie par les manifestants des droits civiques, qu’ils soient Noirs ou Blancs. Un film qui se veut pédagogique et réaliste avec une note d’espoir, un happy-end qui nous ferait presque oublier la suite de l’Histoire.

Liens: https://youtu.be/o5OYRJyRwV0

https://youtu.be/H9MKXR4gLjQ  (la chanson Glory interprétée lors des Oscars)



Related Articles

« Marguerite Duras, l’écriture de la passion » – Laetitia Cénac

La journaliste Lætitia Cénac signe un livre complet et dense sur la vie et l’œuvre de celle qui en a inspiré plusieurs générations de femmes et d’hommes, aussi. De son enfance en Indochine au « look Duras » en passant par sa vie sentimentale […]

No comments

Ecrire un commentaire
Pas encore de commentaires! Vous pouvez être le premier à commenter ce post !

Ecrire un commentaire

Sentez-vous libre de commenter, s'il vous plait...