Mois : mars 2015

Selma-affiche

Martin Luther King : de Selma à Montgomery…il y a 50 ans

Le combat pacifique d’un homme déterminé face à la guerre violente des adeptes de l’inégalité.

 

Peu d’hommes vivent (ou ont vécu) la politique comme lui : avec la foi du bien pour tous. Martin Luther King, c’est l’histoire d’un homme qui, malgré les risques et en dépit de ses propres doutes, a poursuivi avec obstination son objectif, celui du combat pacifique mais déterminé contre l’intolérance et la discrimination sous toutes ses formes. En 1965, sa ténacité, ses appels répétés à la Maison blanche, mais aussi la couverture médiatique ont abouti à la signature, par le président Lyndon Johnson du « Voting Rights Act » qui a irrémédiablement transformé la société américaine.

Comme Nelson Mandela, ou encore Mohandas Karamchand Gandhi (le Mahatma – la Grande Âme), il a marqué l’Histoire en ouvrant la voie éternelle vers ce progrès.

Né en 1929, prix Nobel de la Paix en 1964, assassiné en 1968, Martin Luther King demeure, par son engagement, vivant en chacun d’entre nous.

Selma, le film d’Ava DuVernay (sorti en France le 11 mars) qui lui est consacré, retrace avec fidélité l’itinéraire de cet homme exceptionnel. Le rôle de Martin Luther King est interprété de manière magistrale par David Oyelowo. Quant à celui de sa femme, Coretta Scott King, épousée en 1953, il est tenu par la comédienne Carmen Ejogo. Dans le film, on (re)découvre une Mme king qui, en plus de s’occuper de leurs 4 enfants, participe aux actions sur le terrain, affronte courageusement à la fois les très fréquentes menaces de mort pour elle-même, ses enfants et son époux, mais également les diffamations sur sa vie privée. Certaines scènes font détourner le regard, serrent le cœur et remplissent les yeux de larmes, même si elles ne représentent qu’une infime partie de la violence réellement vécue par Martin, Coretta et tous leurs amis.

Puisse chaque émotion qui vient s’infiltrer dans notre esprit nous rendre meilleur, et nous ouvrir les yeux sur les autres pour planter la graine du partage et de la tolérance.

MLK-594819

Marsch von Selma nach MontgomeryMLK-587944

« Unbreakable Kimmy Schmidt », la nouvelle pépite signée Tina Fey

Actrice, scénariste, productrice et humoriste, l’Américaine Tina Fey est à l’origine de la comédie à succès « 30 Rock ». Avec son amie et collègue Amy Poehler, elles ont été les premières femmes à présenter les Golden Globes, lors de la 70ème cérémonie en janvier 2013. Ce n’est donc pas une novice, et elle nous revient avec une nouvelle série qui était déjà annoncée comme un succès avant même son lancement le 6 mars dernier. « Unbreakable Kimmy Schmidt », c’est son titre, raconte l’histoire de Kimmy Schmidt, 29 ans, qui débarque à New York après avoir été libérée avec trois autres femmes du bunker où elles étaient enfermées pendant 15 ans par le révérend Richard Wayne Gary Wayne. Le révérend se révèle être le gourou d’une secte qui annonce l’approche de l’apocalypse. C’est, du moins, ainsi qu’il se présente aux quatre jeunes femmes qu’il a enlevées et enfermées.

Une fois libérée, Kimmy décide de vivre seule à New York. La suite est une succession d’aventures rocambolesques pour trouver un travail et un appart, se faire des amies, utiliser un smartphone, faire des selfies… Tout cela est réalisé avec une énergie débordante qui semble inépuisable malgré de nombreuses mésaventures. Attachant, drôle et combatif, le personnage principal est joué par la rafraichissante Ellie Kemper également présente dans la série « 30 Rock ». Véritable concentré d’humour,  de positivisme, d’optimisme et de confiance en la vie, « Unbreakable Kimmy Schmidt » est une galerie de portraits tous plus délirants les uns que les autres.

Seul petit regret, il n’y a que 13 épisodes pour cette première saison à raison de 25 minutes par épisode. Ce qui laisse un peu le téléspectateur sur sa faim. Mais la bonne nouvelle, c’est que Netflix (service de vidéos à la demande qui a débarqué en octobre en France) a déjà commandé une deuxième saison. Alors on fait un grand sourire façon Kimmy Schmidt et on patiente !

Lien du trailer: https://youtu.be/mNKEKlXY3Z4

Tina Fey - productrice - Unbreakable-kimmy-schmidt

Jane Krakowski dans Unbreakable Kimmy Schmidtunbreakable-kimmy- Tituss AndromedonCelebrity Sightings In New York City - March 27, 2014

La Braderie des Créateurs

Le 8 mars dernier lors de la journée Internationale de la Femme, se tenait la Braderie des Créateurs à bord du bateau Alizée dans le port parisien de la Râpée.

Sous une belle journée ensoleillée, la braderie a accueilli plusieurs dizaines de visiteurs et de curieux, venus découvrir des créateurs de tous les horizons proposant leur vision de la mode à travers leur travail, autour du tissu africain et des ressources du continent.

Ainsi, plus d’une vingtaine de participants ont pu exposer leurs créations de bijoux, accessoires de mode, vêtements et beauté.

L’occasion pour les visiteurs ou passionnés de mode de découvrir des artisans tels que Sarraounia Designs, Yendi Design by Marie-Blanche, Bahati Bijoux ou encore le traiteur Massiwani, sans oublier Le Pagne et Lys. Une journée mode rythmée par plusieurs défilés mettant en lumière les créations d’artisans présents a été animée avec par Alicia Fall.

Une braderie des créateurs toujours aussi innovante, multiculturelle et riche en partage!

Lisallu ou la passion du tricot et de la couture

Cette semaine, nous allons à la découverte du blog Lisallu, tenu par la créative Isabelle. Originaire de l’île de la Réunion, la jeune femme de 27 ans est, en semaine, ingénieur dans l’agro-alimentaire, et couturière le week-end. Cette passionnée du Do It Yourself*, installée à Nantes depuis plus de 10 ans, partage à travers son blog, son plaisir de créer avec ses mains, des vêtements pratiques et confortables. Ainsi, pantalon, chemisier, robe ou pull tricoté avec des torsades, rien ne lui résiste! Aujourd’hui, Isabelle nous raconte son histoire d’amour avec ses aiguilles à tricoter et son nécessaire de couture.

FP: A quand remonte votre passion pour la couture ?

Lisallu: Il y a cinq ans, je venais de finir mes études et j’étais à la recherche d’un emploi, ce qui me laissait beaucoup de temps libre. Alors, pour ne pas m’ennuyer, je me suis mise à la couture et au tricot grâce à des tutoriels sur Internet. Aujourd’hui, tricoter est devenu une activité très apaisante et coudre me donne une pêche d’enfer..

 

FP: Comment décririez-vous votre blog?

L: Ce blog est en quelque sorte un recueil, un journal de bord consacré à mes créations qui sont l’expression de mes envies vestimentaires. J’y partage mes modèles et les détails de créations tels que les tailles, le patron, les aiguilles, etc. Etant moi-même autodidacte, je partage mes propres techniques.

 

FP: Quelle évolution prévoyez-vous pour le blog?

L: J’aimerais consacrer plus de temps au blog en publiant plus de nouvelles créations. Mais comme je travaille durant la semaine, je n’ai que le weekend. J’aimerais aussi proposer des tutoriels en vidéos et avoir plus d’occasions pour rencontrer mes lectrices afin d’échanger directement nos impressions.

 

FP: D’où tirez-vous votre inspiration pour vos créations?

L: L’inspiration me vient de partout : de mes virées shopping ou de certaines marques que j’affectionne comme Sessun, Comptoir des Cotonniers, etc. Mais c’est surtout les belles matières comme le mérinos, le cachemire ou la soie qui me donnent envie de créer, de les utiliser pour les mettre en valeur.

 

Lien blog: http://lisallu.blogspot.fr/

 

pantalon jacques - création -LisalluLisalluCréation- haut-Brune- Lisallu

Laure CrépyShow-room Lelièvrele 23 décembre 2013

Lelièvre, histoire d’une « Grande Dame Chic qui embrase la Vie »…

C’est en 2005 que Laure Crépy-Lelièvre, représentante de la quatrième génération,  prend  les rênes du marketing et de la communication de la maison Lelièvre. Dans la boutique du 2 ème arrondissement de Paris, un accueil empreint de chaleur, de respect et de compétence est réservé à tout visiteur. Une petite rue sympathique et gorgée d’histoire, héberge le siège de la compagnie. Les visiteurs du monde entier viennent s’immerger dans un « salon » de plus de 300 m² habité par les créations de « faiseurs de rêves » qui s’exhibent avec délicatesse. A tout moment, la matière se mélange avec l’esprit pour concevoir un décor haut de gamme intime et charmant ou flamboyant, mais toujours splendide. Laure Crépy-Lelièvre raconte l’histoire d’une « Grande Dame Chic qui embrase la Vie »…

Quelques mots pour nous présenter votre entreprise.

Née il y a déjà 101 ans, elle est pourtant si moderne que le temps s’efface sous ses pas…

C’est une saga familiale qui se transmet de père en fils, met en scène la légende de l’un des leaders du tissu d’ameublement en France avec une équipe de femmes inspirées sur les pas de Madeleine Lelièvre qui assura la régence de la firme entre 1935 et 1942, suite au décès prématuré de son mari.

 

A quoi attribuez- vous la clé de cette réussite professionnelle ?

Tout d’abord à la continuité : depuis 1914, quatre générations de la même famille, animées par la même volonté de perfection se sont succédées, elles ont eu à cœur de transmettre leur passion des belles étoffes. Patrick Lelièvre, Président et Emmanuel Lelièvre, Directeur général, respectivement petit-fils, arrière-petit-fils du créateur et moi-même, dirigent aujourd’hui l’entreprise familiale. L’autre aspect est lié à richesse et à la diversité de l’offre. Créateur, fabricant et distributeur de tissus d’ameublement  haut de gamme, la société offre actuellement près de 6 000 références composées de soieries précieuses, de velours raffinés, d’articles à effet de matière et d’unis proposés dans de larges palettes de couleur. Elle présente également dans sa collection une des gammes les plus complètes de tissus non feu dédiés à l’hôtellerie et aux collectivités. On peut retrouver les tissus Lelièvre dans les plus beaux hôtels et les prestigieuses chaînes hôtelières tels que Shangri-La, Sofitel, Le Bristol, Le Meurice, Le Prince de Galles….

 

Comment souhaitez-vous voir évoluer votre entreprise ?

Pour résumer, je dirai de l’innovation à 360°. Pour compléter son offre, le groupe développe et commercialise des collections de tissus d’ameublement réalisées en collaboration avec des grandes marques de la mode, dans le cadre de contrats de licences signés avec Sonia Rykiel et Jean Paul Gaultier. Fier de ses compétences, il investit constamment, comme dans la “marque Tassinari et Chatel”, qui avec ses ateliers de tissage, ses secrets et son savoir-faire dans le domaine de la soierie lyonnaise, fait briller davantage une réputation qui n’est plus à démontrer. Lelièvre, élargit régulièrement sa présence dans le monde entier grâce à des filiales, agents, distributeurs et toutes les formes de communication résolument tournées vers l’avenir.

 

LELIEVRE : 13, rue du Mail – 75002 PARIS

http://www.lelievre.eu/

Lelièvre - Tissus des 100 ansVitrine du Show-Roomle 30 janvier 2014PHOTO PRESSEPALANQUIN

Faites parler votre cœur 

« Make your heart speak »

120 pieces of Ira Furstenberg’s collection exclusive designs “Unique Objects” have been sold to the benefit of the Children of Africa Foundation.

After Hong Kong and Jakarta Ira Furstenberg presented for the 1st first time in Abidjan an exceptional collection of 120 precious objects.

Official guest of the First Lady of Cote d’Ivoire Mrs. Dominique Ouattara and in the presence of His Excellency the President of the Republic Alassane Ouattara, Ira Furstenberg had imagined an entire collection in line”Unique Objects,” a prodigious bestiaries decorated with precious stones and gold inlays 14 and 18 carats: elephants, monkeys, dolphins, deer, panthers and tigers malachite, lapiz; lazuli, onyx and jade, agate and porphyry, rock crystal, mixed with coral, rubies, pearls and emeralds.

“Let your heart speak” this is how Dominique Ouattara President – Founder of Children of Africa mobilized many personalities and collectors present at the Sofitel Hotel Ivoire early March 2015.

More than three hundred thousand euros raised thanks to the generosity of everyone, especially Ira Furstenberg, who is the  Foundation’s godmother, since its creation in 1998.

By FP.

La méthode Josy Mermet

The method Josy Mermet or how to become the best version of oneself

A great little lady, dressed all in black, an extraordinary energy and charisma. This is, at first, the impression that emerges from Josy Mermet, who is at the origin of what will become in France, the “makeover”. But her method, “Chromopsychology” goes much further, because it places the individual at the center of everything. Thus, our personality and inner self become the key to a powerful self-enhancement and improved of self-esteem. By identifying qualities but also defects, Josy Mermet will offer colors, clothes to wear, a haircut, textiles … Her color sensitivity probably comes from childhood, and her revolutionary method from her ability to observe, but also her experience and outsized intuition.

By Claire Renée Mendy.

La méthode Josy Mermet

La méthode Josy Mermet ou comment devenir la meilleure version de soi

Une grande petite dame, toute de noir vêtue, une énergie et un charisme hors du commun. Voilà, au premier abord, l’impression que dégage Josy Mermet, celle qui est à l’origine de ce qui deviendra en France, le “relooking”. Mais sa méthode, la “Chromopsychologie”, va bien plus loin, car elle place l’individu au centre de tout. Ainsi, notre personnalité et notre moi profond deviennent la clé d’une indispensable auto-revalorisation et d’une meilleure estime de soi. En décelant les qualités, mais aussi les défauts, Josy Mermet va proposer des couleurs, des vêtements à porter, une coupe de cheveux, des textiles à privilégier… Sa sensibilité aux couleurs lui vient probablement de l’enfance, et sa méthode  révolutionnaire de sa capacité à observer, mais également de son expérience et de son intuition hors normes.

Pour en savoir plus: www.josymermet.com

 

American Sniper

American Sniper… un film réalisé par Clint Eastwood.

Clint Eastwood, 85 ans, toujours alerte avec des idées claires, une filmographie impressionnante comme acteur d’abord, puis comme réalisateur et producteur. Dans ce scénario son « héros » Bradley Cooper rempli le rôle à merveille.

Il interprète Chris Kyle un personnage réel en « investissant sa mémoire » à partir du livre écrit par ce dernier, de la rencontre avec son épouse et des recommandations du père toujours vivant.

Pour cadrer avec la personnalité de ce « navy seals », meilleur sniper de l’histoire américaine, l’acteur, apprend ses expressions, sa manière de parler et façonne son physique pour ressembler en tout point à cette « légende ».

Le Texas, sa terre natale, son père, les évènements du 11 septembre 2001 vont forger le caractère et le comportement de ce combattant exceptionnel, conduisant sa démarche pour accomplir sans faiblesse comme un sacerdoce les missions qui lui sont confiées en Irak comme tireur d’élite ou à la tête de groupes d’intervention au sol.

Le film nous raconte le contexte de ces militaires qui sont obsédés par leur conscience patriotique, la défense du pays, de ses valeurs, de son image mais aussi par les sentiments pour leur famille, leur femme et leurs enfants.

Le spectacle est prenant, la tension est vive, les images sont parfois dures, nous sommes transportés dans un monde inconnu pour la plupart, l’action et l’émotion se mêlent jusqu’à la fin.

Le rôle de l’épouse est primordial, il ne peut qu’être héroïque pour affronter un tel parcours, supporter l’absence de son mari, dépasser la peur d’apprendre « la mauvaise nouvelle », maitriser les bonnes attitudes lors de la permission du « guerrier » qui lui-même n’est pas débarrassé des tourments du combat, savoir l’apaiser et l’aimer.

Clint Eastwood nous montre que l’Amérique ne sait pas recueillir ses « braves » soldats lorsqu’ils sont démobilisés, qu’ils ont besoin de se reconstruire, de recréer un environnement qui les détache de la guerre qui leur ouvre les portes d’activités nécessaires à leur dignité.

Ce n’est plus un cadre militaire qui peut leur être utile mais une société civile qui les comprend, les respecte et participe avec douceur à leur reconversion.

Pour la première fois un long métrage réalisé par Clint Eastwood est n° 1 au Box-Office français avec 1 083 056 entrées la première semaine dont 160 462 le 1er jour la grande majorité des critiques est positive et les scores obtenus démontrent l’adhésion du public.

Le scénario de Jason Dean Hall est issu du livre « Navy Seals Chris Kyle » écrit par Chris Kyle et édité par Nimrod.

Distribution : Bradley Cooper (Chris Kyle) – Sienna Miller (Taya Renae Kyle) – Jake McDorman  (Ryan Biggles) – Luke Grimes (Marc Lee) – Kyle Gallner  (Goat Winston) – Keir O’Donnell (Jeff Kyle) et aussi Eric Close – Sam Jaeger – Owain Yeoman – Brian Hallisay – Marnette Patterson – Cory Hardrict – Robert Clotworthy – Sammy Sheik – Mido Hamada – Jonathan Groff.

Par Jean Marie Halper.

interview sophie gastrin

Les recettes de Sophie

La journaliste originaire de La Réunion Sophie Gastrin nous invite, à travers son livre « Cuisine de l’île de La Réunion » (Editions Eyrolles) à un merveilleux voyage gastronomique et culturel.
Cet entretien est l’occasion de raconter, avec sensibilité et générosité, “son île”. Entre souvenirs d’enfance et recettes gourmandes, la belle Sophie nous transporte aux pays des épices et du métissage. Rencontre.

 Par CRM.