Mois : juillet 2015

Busardi: Collection Automne-Hiver 2015-2016

Busardi Muntarbhorn, directrice artistique de Busardi

Tuck Muntarbhorn, co-fondateur de Busardi

Belle de Nuit

Fondée en 2009, conjointement par la mère (également fondatrice de la plus ancienne maison de couture thaïlandaise) et le fils, la Maison de prêt-à-couture Busardi, basée à Bangkok est le premier label thaï à être représenté pendant la Fashion Week de Paris.

Pour cette seconde collection présentée à Paris, Busardi Muntarbhorn et son fils Tuck Muntarbhorn rendent, avec leur catalogue Automne-Hiver 2015, un vibrant hommage à l’Epiphyllum Oxypetalum, la fameuse Belle de Nuit, cette fleur aux pétales d’un blanc éclatant qui ne fleurit qu’à la tombée de la nuit, exhalant un parfum envoûtant, pour mourir dès les premières lueurs du jour; “cette blanche florescence, qui dans un moment de gloire fulgurant, transforme l’amour en peur, la lumière en ombre et le bien en péché”.

Des couleurs sombres, lourdes (pourpre, noir, violet, bleu navy, bleu-vert, marine ou rouge burgundy) ou au contraire éblouissantes (argent, rose poudré, turquoise, beige rose, pêche ou bleu ciel), des brocarts, du jacquard, de l’organza, de la dentelle, du tulle, de la soie Thaï, travaillés et magnifiés par les meilleurs artisans au coeur de la Thailande… Telles sont les composantes de ce tableau diaboliquement somptueux…

Crédit photos/ Vidéo:
Gianni Pucci – Indigital Italia

Partager :

Volcaniques: une anthologie du plaisir

Douze femmes, auteures afro-descendantes, évoquent le plaisir féminin. Comment s’écrivent aujourd’hui le corps, la sensualité, la sexualité?

” Volcaniques: une anthologie du plaisir* est un ensemble riche. Les nouvelles dévoilent des figures féminines et des environnements variés. Les âges de la femme y sont également divers, ce qui est heureux. Certains textes ébranleront par leur puissance poétique et/ou érotique. D’autres séduiront par le ton, le phrasé, l’humour ou par une capacité analytique qui a su ne pas prendre l’ascendant sur la narration. Bien des femmes se reconnaîtront dans ces pages, d’où qu’elles soient. Quant aux hommes, ils trouveront peut-être la clé du grand mystère que semble être, pour certains, le plaisir féminin. » Léonora Miano

Nous avons rencontré l’une des auteures, Marie Dô. Elle est la première danseuse française à avoir été engagée dans la compagnie «Alvin Ailey American Dance Theater» de New York à l’âge de dix-neuf ans. Elle a également dansé dans Les Ballets Jazz de Montréal et dans de nombreuses compagnies françaises dont celle de Joseph Russillo. Comédienne au cinéma, à la télévision et au théâtre, elle se tourne aujourd’hui vers l’écriture et la chorégraphie.

*Volcaniques: une anthologie du plaisir aux éditions Mémoires d’Encrier – Nouvelles – sous la direction de Léonora Miano – janvier 2015

Marie Dô, danseuse et auteure, évoque, au micro de FP, le désir au féminin et parle de sa participation à l'excellent recueil de nouvelles: "Volcaniques: une anthologie du plaisir", dirigé par Léonora Miano.

Vidéo: Bruno Leuta Tchana

Partager :

Qu’est-ce que le Merkabah?

Une étoile de David en 3 dimensions

Nous devons pléthore de choses à l’Egypte Ancienne.

Nous avons, entres autres, hérité du mot «Merkabah», dont les racines sont: «Mer» «Ka» «Ba».

– “Mer” nous renvoie à une lumière spécifique émise par l’homme, dont on faisait référence au 18ème siècle, dans le cadre de la réorientation des religions.

– « Ka» désigne l’esprit individuel d’une personne.

– « Ba» renvoie à l’âme et au corps confondus et peut s’interpréter comme l’esprit de sa propre réalité.

En conséquence, « Merkabah » désigne un champ de lumière contre-rotatif généré par la rotation rapide de formes géométriques qui affectent simultanément l’esprit et le corps d’un individu. C’est en quelque sorte le champ d’énergie, à la fois généré par l’humain et traversé par lui. C’est en s’intéressant, de manière générale, à ce que sont le flux et les champs d’énergie entourant le corps humain, que nous pouvons comprendre ce qu’est réellement le « Merkabah ».

L’étape première concerne le Prâna ou Chi – la Force vitale qui désigne une énergie invisible, présente en très grande quantité partout dans l’univers. Celui-ci pénètre dans notre corps par le sommet de notre tête, ce qui explique l’ouverture dans le crâne des fœtus. Son flux principal circule à travers le centre de notre corps, sous l’apparence d’un tube. Il s’écoule dans les huit centres énergétiques principaux appelés «Chakras». Le “Merkabah” signifie en sanscrit: “roue, disque”, en référence à l’aspect complexe de ces canaux énergétiques.

Selon les premiers Egyptiens, il y a treize chakras qui sont en rapport avec des centres d’énergie différents. A partir des “Chakras”, s’étend un réseau de lignes d’énergie (également nommés méridiens), atteignant toutes les cellules de notre corps. Nous avons un champ d’énergie Prâna tout autour du corps, qui provient de nos méridiens et de notre flux de Prâna. Puis il y a le champ de l’aura. Le champ aurique est un champ énergétique en forme d’œuf qui enveloppe notre corps et change de couleur en fonction de nos pensées, nos sentiments et nos émotions. Au-delà du champ aurique, nous avons des centaines de champs électromagnétiques. Ces champs possèdent des formes géométriques précises. Chacun d’entre eux est constitué de trois champs identiques, de même taille et même forme. Les champs de Prâna représentent une étoile tétraèdre, c’est-à-dire « une Etoile de David» en trois dimensions. Grâce à la technique ancestrale de respiration yogique ou Prâna, il nous est possible d’activer la rotation de deux des trois champs en forme d’étoile tétraèdre, créant ainsi un immense champ énergétique de 17 mètres – notre corps de lumière, le Merkabah. Nous pouvons retrouver la santé et l’équilibre grâce à lui. Ses bienfaits et son utilisation sont très variés.

C’est un outil particulièrement puissant qui favorise notre guérison et notre protection notamment, quand nous optons pour une technique ancestrale de respiration. Nous pouvons rétablir le courant du Prâna à travers notre glande pinéale au centre de notre cerveau. La réactivation de cette glande, qui dit-on, est quasiment endormie depuis 13.000 ans, permet d’augmenter nos capacités télépathiques et nos facultés de perception extra-sensorielle.

Le Merkabah équilibre et stimule les échanges entre les deux hémisphères de notre cerveau. Cette activité renforce notre sensibilité et nos facultés mentales, (à l’heure actuelle, comme nous le savons, nous n’exploitons que 5 à 10 % seulement des capacités de notre cerveau). Le Merkabah nous assiste également dans notre développement spirituel. Il nous relie à notre soi supérieur (c’est à dire notre état de conscience supérieur). Il nous rend capables de ressentir l’amour inconditionnel et nous apporte la guérison ainsi qu’à ceux qui nous entourent. Il nous donne la possibilité de créer toutes les réalités harmonieuses que nous désirons. Il peut être “programmé” pour faire tout ce que l’on veut; le seul inconvénient étant notre propre imagination ou nos croyances.

Porter l’étoile de Merkabah en pendentif est un symbole puissant, qui rappelle à celui ou celle qui le porte, son pouvoir et ses influences particulières sur la guérison et la protection. C’est un véhicule qui peut aider l’esprit, l’âme et le corps à accéder à d’autres niveaux de réalités et à expérimenter d’autres potentiels de vie.

Partager :

Frank Sorbier – Collection Automne/Hiver 2015-2016

Les Neiges Eternelles

A la rédaction, oserions-nous le concéder, nous sommes quelques-uns à éprouver le même bouillant attrait pour ce créateur de génie, cet apôtre du "sur-mesure", cet esthète passé maître dans l'art de ciseler, au sens propre comme au figuré, du beau et de la rêverie, au bout de ses doigts et au contact de la matière.

Fort de son très grand savoir-faire, fait "chevalier des Arts et des Lettres" en 2004, nommé "Maître d'Art" de la Haute-Couture en 2010, Frank Sorbier puise en son imaginaire, use de sa technicité et à chacune de ses nouvelles collections Haute-Couture, c'est le même ravissement….

“Frileuse mélancolieAu commencement, il y a eu cette affiche de film…  Je me suis arrêté devant (Winter Sleep – Nuri Bilge Ceylan), jour après jour, jusqu’à ce qu’elle disparaisse des couloirs du métro. Un homme solitaire au milieu d’un paysage enneigé de Cappadoce. J’avais aussi gardé la photographie d’un homme en blanc contemplant une immense cascade d’eau vive. L’homme face à la création première … À nouveau la nature et les éléments. J’ai choisi la neige et plus particulièrement les neiges éternelles. Le Fuji Yama m’est tout de suite apparu. J’ai repensé au mouvement artistique japonais Ukiyo.e, signifiant “image du monde flottant” et à ses acteurs, Hokusai, Harunobu et Hiroshige. J’ai consulté le dictionnaire des symboles et j’y ai trouvé des éléments qui m’ ont interpellé. On parle par exemple de manteau neigeux, on nous dit que chaque flocon est unique, que la neige endort, suspend le temps mais qu’elle est aussi active, qu’ elle scintille, tourbillonne, virevolte. J’ai imaginé des paysages textiles, le blanc s’est improvisé tour à tour fleur de givre, cristal de neige, éclats de glace … J’ai donc baptisé les tenues Mont Blanc, Mont Everest, Mont Vinson .. Le divin reprenait une fois encore ses droits, je me suis dit que ces cimes enneigées devaient abriter la demeure des anges. La disparation récente de Maïa Plissetskaïa, la prima ballerina assoluta, m’a amené à réaliser un vieux rêve : un hommage à la danse classique. C’est là que Laura Hecquet rentre en scène. Elle a la grâce des plus grandes et l’humanité des plus belles”- Frank Sorbier

[layerslider_vc id=”24″]
Crédit photo © Piero Biasion – Sorbier Haute Couture Hiver 2015-2016

Partager :

La méditation alliée aux sons, une pratique aussi vieille que le monde

Les “bains de sons” ou “concerts sonores”

C’est en 1550 que commence l’utilisation, des diasporas thérapeutiques comme outils de diagnostic pour les affections de l’oreille moyenne ou interne. La technique se développait d’abord en Angleterre, puis en Allemagne et en France, vers 1840. De nombreux physiciens tels qu’Ernest Chladni et Hélène Grimal montrèrent les vibrations du son, et leurs puissances. Hans Jenny démontra que le son O produisait un cercle parfait (dans le sable ou l’eau), le son OM (hindous) créait des dessins semblables à ceux des mandalas anciens. De nombreuses recherches ont été réalisées sur l’utilisation de l’influence des sons sur l’eau et le corps humain. Les chercheurs (renommés) en ont déduit la fréquence optimale de chaque organe. Le son est aussi utilisé de nos jours dans un contexte thérapeutique par le biais de la musique, du chant mais aussi des percussions.

Depuis des temps immémoriaux, le son nous accompagne. Que ce soit lors de notre conception, au moment de l’accouchement de nos mères qui gémissent de douleur ou nos cris poussés lors de notre venue au monde. Durant les différents évènements de nos vies : pour des fêtes ou autres situations le son est toujours présent. Aujourd’hui, de nombreuses personnes (y compris les neuroscientifiques) s’accordent sur les bienfaits de la méditation et de la relaxation associée à l’impact incroyable des vibrations sonores et musicales sur nos cerveaux et circuits neuronaux. D’ailleurs, certains thérapeutes insistent sur les perspectives prometteuses que nous offre la combinaison de ces deux voies à travers les pratiques respectives de la méditation et du son. Notamment avec le yoga et le yoga du son… Mais il existe d’autres disciplines, comme la sonothérapie qui est également ancienne. De nombreux travaux permettent aujourd’hui d’intervenir en ce domaine. Une discipline à la fois nouvelle et ancienne qui nous permet de nous relaxer profondément. C’est une sorte de méditation sonore dont nous pouvons trouver les origines dans divers enseignements dont le soufisme vecteur du « Sama » également appelé «l’audition mystique ». En effet, la pratique sonore au sens large du terme a de tous temps accompagné dans différentes démarches dites « spirituelles ». Le son, les chants… Les premiers qui nous viennent à l’esprit sont les chants tibétains et böns mais nous avons également d’autres références tels que les digeridoo australiens, les tambours de la terre Kama en Afrique, ainsi que bon nombre de rituels anciens. Comme ceux des pythagoriciens, des cathares, des celtes, des animistes, des amérindiens. Les rituels chamaniques, chrétiens, musulmans, juifs, hindous etc… Et de toutes celles-ci une constante sonore qui prouve que le son nous accompagne, il nous soutient, nous protège. Parfois il nous soulage et nous inspire à défaut de nous guérir. Oui, il arrive que le son fasse des miracles et parfois qu’il nous guérisse…

Qu’est-ce que la sonothérapie ?

La sonothérapie est une technique de bien-être par laquelle on utilise les vibrations du son pour venir agir sur les troubles physiques, psychologiques et émotionnels. C’est la thérapie par les sons. On parle également de massages par celui-ci. Grâce aux pouvoirs du son, il est possible de faire un travail en profondeur, de venir relâcher des tensions et libérer des mémoires. La médecine se sert de plus en plus des ultra-sons en ondes de choc pour, par exemple, dissoudre des calculs rénaux ,à l’occasion de diagnostics par imagerie comme lors d’une échographie, ou d’un scanner. D’ailleurs, bien que cela ne soit qu’au stade de balbutiements la médecine tient compte aujourd’hui de ces paramètres. Grâce aux thérapies alternatives (dont la sonothérapie) faisant appel à l’usage du son qu’il provienne de nos cordes vocales par le biais de ceux que nous émettons (vocalises, chants…) ou d’instruments divers.

Nous pouvons aujourd’hui soulager nos maux par des soins complémentaires que nous offre cette discipline. Que ce soit pour des souffrances dues : aux douleurs articulaires, troubles digestifs, aux troubles du sommeil, l’anxiété, le stress, des phobies, migraines, ou un syndrome dépressif nous pouvons faire appel à cette discipline. Elle est aussi utilisée dans l’accompagnement des personnes en fin de vie… Il a été reconnu que certaines voix ont des vertus guérissantes sur certains malades. Rien de tel, qu’un soin individuel en sonothérapie; pour ceux qui souhaitent découvrir l’étendue de la richesse de certains instruments et les utiliser de façon quotidienne. Cela vous permettra de vous familiariser avec les bols tibétains, bols de cristal, didgeridoo, diapasons, gongs, bol taoïste et de trouver équilibre, harmonie, mieux-être… Les instruments qui serviront à votre soin doivent toujours être choisis en fonction de vos besoins pour que le son puisse agir et libérer les parties en vous qui ont besoin de l’être. En général, les thérapeutes utilisent une méthode de soin qui permettent de voyager et d’aller à la rencontre de votre anima totem. Vous pouvez être sois assis ou allongés. Le tambour chamanique, des hochets, des guimbardes mais également le son de la voix (chants chamaniques) sont des instruments récurrents. Pour ceux qui veulent aller plus loin dans cette démarche : Il existe des cursus de formation à la sonothérapie et au chant harmonique (ou diphonique). Essayez donc et venez vite partager avec nous votre expérience !

Partager :

Nuit de la Gratitude: les “People”!

La Nuit de la Gratitude : Qui y a - t - on rencontré?

Evènement mode d’importance, ayant eu lieu à Lomé au Togo, le 4 juillet dernier, où se sont pressés les aficionados ainsi que les personnalités les plus en vue !

Petit aperçu…

Discours d’ouverture de Clara Lawson, fondatrice de la Nuit de la Gratitude.

Tina Blanche, présidente de Famous Art, partenaire de l’évènement.

Discours du Ministre de la Communication, de la Culture, des Sports et de la Formation Civique du Togo, M. Guy Madge-Lorenzo.  

 Adebayor, star du foot et Clara Lawson 

La Nuit de la Gratitude nous a offert également un plateau artistique local de qualité.

L’artiste Jendah Manga.

Tina et Patrick, présentateurs de la Nuit de la Gratitude.

Hortense Assaga d’Africa 24 et Claire-Renée Mendy, de Femmes au Pluriel.

Photos: Robert HALE

Partager :

Alexandre Delima: “The Wild” Automne/Hiver 2015 – 2016

[layerslider_vc id=”18″]

Troisième collection pour Alexandre Delima, qui après avoir installé ses codes, les réaffirme et les transcende.

Quinze silhouettes, un vestiaire tranché et radical pour cette héroïne des temps modernes ou de demain.

Une dualité apparait, matières classiques et sensuelles et aussi coupes vives et nettes, voire futuristes.

La “WildDelima est forte, sensuelle. Cette féline revêt soit un tailleur pantalon fait d’agneau et de chèvre-velours soit un renard aux manches de chèvre pour un faux gilet bi-matière ou encore un boléro en chèvre long poil qui la séduit tout autant.

Pour la nuit, une robe cocktail courte “illusion d’optique”, composée de broderies géométriques pour le haut et le bas en plumes d’autruche, aux dégradés évocateurs la séduit aussi…

Son appétit la mène également vers des rouges sang et francs pour des robes hyper féminines, courtes ou longues.

Rassasiée, elle porte un regard tendre vers un col bénitier, un tulle invisible brodé de sequins…

Ce désir, cette envie se traduit par une garde robe qui ne laisse place à aucune fioriture, chaque silhouette se conjugue selon ses multiples humeurs.

Partager :

“Le son des vibrations” par Emmanuel Comte

Influence des sons et de la musique sur la santé et le développement personnel

Sommité incontestée et virtuose, Emmanuel Comte est à la fois sonologue et directeur du Centre de recherche MedSon. Chercheur, compositeur, sonothérapeute, musicothérapeute, auteur et formateur, il a publié « Le Son de la vie et la Sonorité des mondes », aux Éditions Québecor.

C’est à la suite d’un diagnostic de cancer, en 1977, qu’il choisit d’utiliser les sons en complément de la médecine pour s’aider à recouvrer la santé. Ses recherches l’ont conduit à mettre au point une méthode de soin et de bien-être, basée sur les sons et les vibrations, appelée Toucher par les Sons®. Il parcourt aujourd’hui le monde pour partager cette méthode avec le plus grand nombre.

 Dans son livre “Le son des vibrations“, Emmanuel Comte traite en profondeur des phénomènes de la résonance, de la conscience sonore et de la science du son. Il dévoile le potentiel des sons et des vibrations lorsqu’on les met au service de la médecine et du développement de l’être.

L’auteur présente des outils de compréhension qui vous permettent de mieux percevoir comment toute forme de son ou de musique peut vous influencer et de quelle façon leur usage pourra être développé dans le monde de demain. À partir d’études scientifiques et de données historiques, l’auteur vous invite à voyager au pays des sons et des vibrations et vous donne les clés pour que votre corps devienne un instrument vibrant en résonance avec l’univers.

Cet ouvrage est une référence dans le domaine de la conscience sonore et de l’utilisation thérapeutique des sons. Vous découvrirez dans son ouvrage différents chapitres traitant le principe de résonance: les murailles et armes non létales, l’histoire, la fiction ou la science de l’harmonie. Le corps humain intégré dans sa dimension sacrée est un instrument vibrant en résonance avec l’Univers.

A lire et à relire pour une meilleure compréhension des forces qui sont en nous et celles qui nous viennent de l’univers !

Partager :
YOSO Pro Front HD

Yoso Pro ou votre nouvelle routine beauté complète avec un seul appareil.

Commercialisé par la marque Maxell, YOSO Pro est un petit appareil qui utilise la technique de stimulation électrique des ions positifs et négatifs, pour un nettoyage en profondeur de notre peau. Avec YOSO Pro, votre routine beauté est simplifiée et réduite à trois étapes de 5 minutes chacune, pour un total de 15 minutes, matin et soir.

YOSO Pro Front HD* Première étape, la charge d’ions positifs dilate vos pores pour en libérer les impuretés.

* Puis c’est au tour des ions négatifs d’apporter de la souplesse.

* Enfin, l’association de vibrations combinées à l’action des électrodes fixent l’hydratation, tout en matifiant et repulpant la peau du visage.

Avec ce petit appareil, dites au revoir aux teints ternes et grisâtres!

YOSO Pro est en vente en ligne ainsi que dans les grandes et moyennes surfaces, au prix de 189 euros.

De plus, il existe YOSO Compact qui vous accompagnera partout, donc plus d’excuses pour oublier d’accomplir votre routine beauté!

Partager :