Mois : août 2016

De toutes les nuits, les amants de Mieko Kawakami

De toutes les nuits, les amants… de Mieko Kawakami

Véritable icône pop au Japon, Mieko Kawakami est à la fois romancière, poétesse mais aussi chanteuse dans un groupe de rock et… mannequin.

Jeune femme touche-à-tout de 36 ans, elle a remporté en 2007 le prestigieux prix littéraire “Akutagawa”, pour son roman “Chichi to Ran” («les seins et les œufs» paru chez Actes Sud).

A travers son écriture, elle pose un regard à la fois cru et juste sur la condition féminine dans la société japonaise. Sur sa lancée créatrice, elle publie en mars dernier, «De toutes les nuits, les amants». Ce brillant roman écrit à la première personne, raconte l’histoire de la timide et introvertie Fuyuko, correctrice free-lance. La jeune femme de 34 ans vit seule recluse dans son petit monde et ne s’imagine aucune relation affective. Elle ne se nourrit pas de ses lectures mais elle décortique les mots, cherche la faute cachée, l’erreur embusquée.

Fuyuko aime plus que tout la lumière et l’amour qu’elle découvre peu à peu l’y emmène irrésistiblement. Car Fuyuko va néanmoins laisser entrer deux personnes aux abords de sa vie : Hijiri, son interlocutrice professionnelle, et M. Mitsutsuka, un professeur de physique qui lui offre un accès d’une autre dimension vers cette lumière qu’elle affectionne tout particulièrement.

Voyage au pays de l’apparente légèreté des femmes, de leurs peurs minuscules ou béantes, de leurs renoncements et de leurs excès, de leurs choix et de leurs libertés, ce livre puissant et poignant est d’une gravité toute poétique et d’une modernité absolue.

De toutes les nuits, les amants
de Mieko Kawakami, Actes Sud, 279 pages, 21,80 €.

Aimée MacKenzy

Partager :
Couv' HaÏkus

3 Questions à…..

"L'Effet Haïku", un très bel ouvrage de Pascale Senk

PSenk_portrait rappoché_©Hermance Triay
Pascale Šenk
Le Haïku est un poème en 3 lignes, 3 petites lignes qui, à elles seules, ouvrent plus grand notre regard sur la vie.
Conçu il y a des siècles par de grands maîtres japonais, il a traversé le temps, les frontières et a été revisité par de grands écrivains (Paul Claudel, Jack Kerouac…) et par des amateurs éclairés et anonymes.
Sa pratique (en lire, en écrire seul ou en groupe) se développe actuellement en France, comme en témoigne la multiplication des blogs, des concours dans les écoles, des séminaires en entreprise qui s’y intéressent…
Pascale Senk est spécialiste en psychologie et en développement personnel. Ex-rédactrice en chef à Psychologies magazine, elle est  aujourd’hui responsable des sujets « psychologie » au Figaro.
Passionnée depuis 10 ans par le Haïku, elle nous le présente dans cet ouvrage, à partir d’une enquête et de son expérience personnelle. Ecoutons-la nous raconter cet art…
1) Quand et comment avez-vous découvert l'Art du Haïku?

Il y a une dizaine d’années, une amie totalement enthousiaste m’a raconté qu’elle passait ses nuits à échanger sur Internet des poèmes courts avec des “haïkistes” du Québec, des Etats Unis… Journaliste, j’ai alors voulu “creuser” ce sujet. Je me suis mise à lire les maîtres classiques japonais, ai écrit un grand article pour le magazine auquel je collaborais, ai voulu rencontrer les poètes qui se regroupent dans des ateliers en France… Depuis, cette passion de lire et composer des haïkus ne m’a jamais lâchée!

2) Quel effet cela a produit sur vous et sur votre mode de vie?

Je suis certainement plus attentive aux petits détails et situations inattendues du quotidien; Je suis devenue encore plus contemplative et admirative de la nature, de la beauté d’un geste… Je suis plus recentrée sur le présent et quand parfois “je déborde” de stress ou de préoccupation, je reviens à ce que m’a appris la composition de haïku: n’existe que ce qui est là sous tes yeux, autour de toi… Le reste n’est qu’élucubrations mentales et projections… Comme le zen, le haïku nous rappelle que le vrai refuge est dans la réalité présente, sensorielle: ce qui est là, juste sous mon nez!

3) Quel est le plus beau Haïku que vous ayez jamais lu et pourquoi?

J’en aime tant! et pour des raisons si différentes les uns des autres… Mais il y a celui ci, de Hosaï,  que j’adore. Ce poète de la fin du XIXe siècle avait pris comme nom de plume -ce qui était l’usage- “celui qui a lâché prise”. Et justement, ce haïku m’invite quand je le lis à me rappeler combien il est important de parfois renoncer, lâcher, faire confiance…

Ce coeur
en quête de ceci ou de cela
dans la mer je libère

(Traduction: Cheng Wing Fun et Hervé Collet – Editions Moundarren)

Couv_Effet haiku_Leducs

 

15,00 € – 192 pages – septembre 2016

Photo: copyright Hermance Triay

Si vous avez déjà eu l'occasion d'écrire des haïkus, nous serions heureux de les partager avec nos lecteurs!
N'hésitez pas à nous dire ce que vous pensez de la poésie japonaise, dans les commentaires tout en bas.

Partager :
Rentrée 2016

Une rentrée douce et zen…

Rafia Ajax
Suzanne Ndiaye
O.C.
Catherine Zoungrana

Après quelques semaines de vacances, la rédaction de Femmes au Pluriel revient pour de nouvelles publications afin de vous informer, vous faire rire, vous simplifier la vie et partager, avec vous, des idées et des bons plans.

Nous voulions une rentrée positive avec de nouvelles rubriques comme “Gastronomie”. Nous vous proposerons de découvrir des recettes simples et originales qui nous permettront de faire le tour du monde. Nous irons à la rencontre de nouvelles saveurs, de nouveaux restaurants et de lieux de convivialité, nous nous laisserons inspirer par la “slow food” et affinerons notre goût grâce à des ingrédients sains, savoureux et respectueux de l’environnement.

Puisque nous sommes toutes plurielles et aimons les voyages -virtuels ou réels- nous irons tous les quinze jours à la rencontre d’un peuple, d’une culture, d’un pays différent.

Et pour commencer en toute zénitude,

le Japondrapeau du Japon

nous accompagnera dans cette rentrée que l’on vous souhaite douce et zen.

Continuez à nous écrire et à nous faire part de vos attentes ou simplement pour partager une idée, évoquer une activité ou une entrepreneuse  que vous jugez intéressante, n’hésitez pas à nous soumettre vos suggestions, toujours très appréciées. L’onglet “commentaire” est à nouveau opérationnel. A vous aussi de jouer votre partition: vous êtes sur un carrefour de partage et d’échange. Prenez le pouvoir et faites de Femmes au Pluriel le webzine tel que vous l’imaginez!

“Last but not least”, merci, merci, merci d’être toujours plus nombreux à nous lire, au quotidien, depuis deux ans et demi!

La Rédaction
Claire Mendy
Jean-Marie Halper
Jean-Marie Halper
Patricia Etifier
Patricia Etifier
Emmanuelle Levixhi
Karine Barclais
F.P.

Partager :
thumbnail_Sonia_s34%5b1%5d

Sonia Rykiel au firmament!

Sonia Rykiel, chorégraphe d’une mode inédite, s’est éteinte le 25 août dernier, mais elle brille toujours aux yeux des femmes et des hommes qui savent regarder…

Faut-il chercher dans ses origines, une mère polonaise, un père roumain, sa naissance à Paris, l’alchimie qui lui permet d’inventer un autre style pour les femmes ou bien dans son regard qui sait observer et imaginer de nouveaux atouts pour plaire ?

Elle «occupe» ses 86 années avec des activités variées.

  • Sa couture originale avec des pullovers inédits connus sur toute la planète, des vêtements avec des couleurs à contre-sens, un choix de tissus improbables autant que leur confection particulière mais dans tous les cas adaptés aux actes de la vie.
  • Elle écrit aussi plusieurs livres à succès*.
  • Elle est actrice dans 3 films, décoratrice d’intérieure, créatrice d’une ligne de parfums et même de costumes de théâtre, capitaine d’entreprise, consultante, militante pour les bonnes causes…

C’est une séductrice qui sait plaire aux hommes. Belle en toute circonstance, elle a du caractère, son charme emporte toutes les attentions, c’est aussi une «bonne vivante» qui a su goûter tous les plaisirs: la bonne table, le bon vin, les voyages, les arts et exister pour elle comme pour les autres.

Elle a su impliquer sa fille dans son action, comme mannequin, puis dans la gestion de cet «univers merveilleux» qu’elle a imaginé, créé et réussi.

Pendant plusieurs années, elle combat la maladie qui l’attaque violemment et elle trouve sans cesse la force de gagner chaque bataille avec son courage.

Les mondes de l’entreprise et de la culture savent la «reconnaître» pour ses nombreuses réussites. Ainsi elle reçoit, à travers le monde, différentes distinctions** qui la classe comme une «femme d’exception», tel le “Fashion Award“.

Alors merci, Madame Sonia Rykiel pour votre œuvre qui reste vivante pour tant de passionnés de mode, dans tous les pays. Vous êtes un modèle à suivre et une référence à admirer.

Retrouvez les créations Sonia Rykiel sur son site Internet: http://www.soniarykiel.com/fr_ue/

Sonia Rykiel
Sonia Rykiel

Sonia Rykiel a écrit plusieurs livres*:

Et je la voudrais nue – Célébration, 20 ans de mode – La collection – Tatiana Acacia, Collection terminée-Collection interminable – Les lèvres Rouges – Paris sur les pas de Sonia Rykiel – L’envers à l’endroit, correspondance entre Sonia Rykiel et Régine Deforges – Casanova était une femme – Exhibition – Créations – N’oubliez pas que je joue coécrit avec Judith Perrignon

Ses nombreuses distinctions**:

Commandeur de l’Ordre National du Mérite – Commandeur de l’Ordre National de la Légion d’Honneur – Grand Officier de l’Ordre National du Mérite – Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres – la Grande Médaille de Vermeil de la Ville de Paris – Prix d’honneur du Festival de Nohant

SR1
SR3
SR2

Partager :

Free Dance, un film signé Michaël Damian

Dans une ville où seuls les meilleurs réussissent, vivent deux personnes extrêmement talentueuses venant de deux milieux diamétralement opposés.

Ruby Adams est une danseuse du Midwest des États Unis avec une bourse dans une des plus prestigieuses écoles de danse et vit sa première journée à New-York.

Johnnie Blackwell est, quant à lui, un musicien britannique qui joue pour de l’argent dans les tunnels du métro.

Le monde de Ruby est classique et discipliné. Celui de Johnnie est spontané et animé.

Quand une bataille de hip-hop qui tourne mal jette ces deux artistes ensemble, c’est le “clash immédiat”! Cependant, quelque chose de magique naît entre eux. Leurs vies sont vite empêtrées avec l’intense concurrence new-yorkaise.

Avec l’aide d’une équipe de “street dance” ultra dynamique appelée “Les SwitchSteps”, Ruby et Johnnie doivent trouver un moyen de sauver la bourse de Ruby et d’empêcher la déportation de Johnnie.

Dans un spectacle blindé d’action, combinant la pointe du hip-hop à la danse contemporaine et classique, les deux doivent réunir leurs mondes et se préparer pour une compétition extrême où perdre changerait leur vie à jamais.

Free Dance est mis en valeur par une bande originale qui repousse les frontières de la musique commerciale en mélangent des styles de musique. Elle fait déjà parler le monde de la danse et les réseaux sociaux.

High Strung (titre original du film) nous propose une version bien à part du film de danse et se démarque des autres franchises telles que Step Up et Street Dance.

Apportée par les stars de Broadway Michael & Janeen Damian, chorégraphiée par Dave Scott (Sexy Dance 2, Stomp The Yard, chorégraphe résident sur So You Think You Can Dance et chorégraphe invité sur Dancing with the Stars), avec  la somptueuse Keenan Kampa (première danseuse américaine du Mariinsky Ballet de Russie) et Nicolas Galitzine (The Beat under my Feet) aux côtés de 62 danseurs plus époustouflants les uns que les autres, venant de Londres, Paris et New York.

Accrochez bien vos ceintures, les sensations extrêmes sont  imminentes!

Sur le grand écran depuis le 3 août dernier.

(extrait du synopsis)

Partager :
Photo titre

Le romantique Château de La Lanfrière

Les Journées du Patrimoine sont une belle occasion
de flâner, découvrir, se balader.

[layerslider_vc id=”30″]

Pendant 2 jours, les 17 et 18 septembre 2016, la plupart des monuments et lieux culturels mettent à l’honneur le patrimoine culturel français, à travers des visites gratuites, des ateliers et autres rencontres avec des passionnés.

Cette année, les journées du Patrimoine se tournent vers le patrimoine du XXIe siècle, “Une Histoire d’Avenir”.

Nous vous invitons à la découverte d’un lieu assurément tourné vers l’avenir, avec de nombreux projets en préparation: Le Château de la Lanfrière, situé à Montjean, non loin de Laval.

Un véritable trésor caché que vous aurez plaisir à découvrir.

Construit vers 1840 sur un parc arboré de 30 hectares, cette superbe propriété est traversée par L’Oudon. Devant le «logis», un jardin «à la française» limité par une balustrade datant de la construction de la maison et un charmant salon de verdure.

Vous serez complètement séduit par le grand parc à l’anglaise qui s’étend sur 15 hectares. Il comprend tulipiers de Virginie, liquidenbars, chênes, fresnes, ainsi qu’une allée de hêtres de près de 2kms de long. Plus récemment une bambouseraie d’une soixantaine de variétés a vu le jour.

De même, plusieurs plans d’eau ainsi qu’un jardin d’eau avec des plantations d’hibiscus des marais, de lotus, de nénuphars et de nymphéas ont pu être aménagés grâce à la proximité de la rivière. Un potager et des arbres fruitiers apportent d’autres touches de couleurs à un ensemble équilibré et bien pensé.

L’atmosphère y est à la fois romantique et sereine.

Dans cette majestueuse demeure possédant le label “Gîtes de France”, vous pourrez visiter un ensemble architectural parfaitement homogène avec deux grands corps de bâtiments et un pigeonnier chinois, très caractéristique de l’époque.

Construit par un industriel de Laval, Morin Blottais, ascendant de l’actuel propriétaire, Frédéric de la Chapelle, le prestigieux château comprend une façade Sud d’un dessin très régulier, en pierres de tuffeau; avec trois têtes représentant le propriétaire et sa famille et quatre tourelles d’angle qui sont des oratoires.

La façade Nord, quant à elle, a cela de particulier qu’on peut y voir au niveau de son premier étage, l’arrière d’une chapelle tout-à-fait exceptionnelle. D’un pur style «troubadour», elle est placée au milieu de la maison.

Ses peintures de style «Viollet-Le-Duc» (du nom de cet architecte français célèbre du XIXe siècle, connu pour ses restaurations du patrimoine médiéval) ont été entièrement rénovées, ses vitraux sont particulièrement remarquables. On peut également y admirer les armoiries des propriétaires de l’époque «De Monti de Rezé et Estève» (petite fille du comte Estève, trésorier de Napoléon 1er).

Enfin, son mobilier, sa statuaire et sa lustrerie vous étonneront.

Autre petit trésor de ce château aux nombreuses bibliothèques: un imposant et splendide escalier d’honneur en bois sculpté.

La Lanfrière
53320 Montjean
Téléphone : 02.43.02.11.01
Fax : 02.43.02.11.01

Partager :
3455

Le Hammam Pacha: entre tradition et bien-être…

Depuis 25 ans, ce Hamman est une référence. Après un établissement à Saint-Denis, c'est à Paris, dans le 6ème arrondissement que le Hammam Pacha vous ouvre les portes du bien-être, sur près de 700 m².

En souvenir de sa douce enfance en Tunisie et en hommage à sa mère qui l’emmenait avec elle au hammam quand il était enfant, Georges Nataf a ouvert en 1988 le Hammam Pacha dans la plus pure tradition orientale et en respectant les normes françaises d’hygiène les plus strictes.

Aujourd’hui, ses enfants et petits-enfants entretiennent la tradition et développent cet endroit magique, qui permet aux femmes –exclusivement– de se détendre, se ressourcer et de voyager en plein cœur de Paris, sans prendre l’avion.

Le plus de l’établissement vient aussi de sa restauration bio: “Tous nos plats et desserts sont préparés et cuisinés sur place par notre cuisinière. Nos viandes, légumes, laitages, huiles, fruits, vins, champagnes et jus de fruits sont BIO” souligne l’élégante hôtesse d’accueil.

Nous avons testé pour vous le nouveau forfait “Evasion Lavande”. Un pur moment pour soi qui permet de se détendre en oubliant tout le stress accumulé pendant l’année. Ce soin complet est en effet idéal pour préparer la peau en douceur à l’été. Il permet de s’offrir les bienfaits traditionnels d’un hammam alliés à ceux de la lavande et du massage des mains et des pieds. Un moment relaxant qui procure une détente absolue.  

Attention, proposé depuis la fin juin, ce forfait est éphémère: vous avez jusqu’au 21 septembre pour le tester et l’apprécier, seule ou entre copines!

Ce que comprend  le forfait Evasion Lavande:
Une entrée avec peignoir, serviette et mules fournis

Un gant de gommage

Un savon noir

Un gommage pour faire peau neuve

Un massage plantaire à l’huile de lavande pour une sensation “jambes légères”

Un masque des mains et des ongles à l’huile de ricin

Un massage des mains à l’huile de lavande pour une hydratation intense des mains et des ongles

Un thé au miel de lavande aux vertus relaxantes

 
Prix public forfait évasion à la lavande : 95 € (au lieu de 120 €)
Sans rendez-vous
Ouvert 7 jours sur 7* – Nocturnes les jeudis et vendredis jusqu’à 23h
* Fermé les lundis, mardis, mercredis au mois d’août, le 1er janvier et le 25 décembre.
 
HAMMAM PACHA Paris – 17 rue Mayet – 75006 PARIS – www.hammampacha.com

Partager :