Breaking News

  • Mayshad: entre deux rives

    Aujourd’hui, le modèle établi par Mayshad est efficace. Il permet aux plus jeunes de reprendre les sentiers de l’école et aux femmes de gagner en autonomie dans une des régions les plus reculées du globe. Rencontre ensoleillée avec sa créatrice, Nezha Alaoui…

    Partager :
    ...

  • Brigitte Macron, la femme du Président

    Nous ouvrons ici la tribune à un membre de notre équipe rédactionnelle qui tenait à exprimer son opinion sur Brigitte Macron, nouvelle Première Dame de France, après l’élection récente de son époux. Un regard d’homme sur une femme d’influence, soudainement projetée sous les spots de l’actualité.

    Partager :
    ...

  • Dénoncer le sexisme par le Verbe

    La Fondation des Femmes organise le vendredi 12 mai le premier concours d’éloquence sur les droits des femmes, au cours duquel sera décerné “Le Prix Gisèle Halimi”.

    Partager :
    ...

  • Beautiful: un hommage à la beauté noire

    Mario Epanya, ancien maquilleur et coiffeur professionnel, aujourd’hui photographe de renom signe un ouvrage magnifique, Beautiful, dans toutes les bonnes librairies, à partir du 24 avril prochain.. Une fort belle manière de souligner dix ans de photographie et d’excellence. Rencontre.

    Partager :
    ...

  • Sondage St Valentin: Amour ou Luxure, que fêtons-nous vraiment?

    À l’approche de la Saint Valentin, la fête la plus romantique de l’année, LELO, marque leader en produits intimes, a réalisé un sondage pour déterminer ce qui importe le plus à nos yeux – l’amour ou la luxure?

    Partager :
    ...

  • 25 novembre – Journée contre la violence faite aux femmes

    Aujourd’hui, c’est la Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des Femmes. Ce qu’il faut savoir…

    Partager :
    ...

L’ONG Plan International lance la pétition aux « 50 000 mains levées pour l’éducation des filles »

L’ONG Plan International lance la pétition aux « 50 000 mains levées pour l’éducation des filles »

A l’occasion de la Journée internationale des Filles, le 11 octobre, l’ONG de solidarité Plan International a lancé la pétition aux « 50 000 mains levées pour l’éducation des filles », disponible sur Internet. Cette pétition a déjà été signée par des comédiens, des journalistes et des chanteurs qui ont également accepté de se faire photographier la « main levée », geste de ralliement officiel à cette campagne initiée par Plan International en 2012. Selon l’ONG, aujourd’hui encore, plus de 65 millions de filles n’ont pas accès à l’école. Aussi, à travers cette pétition, le public et les personnalités signataires, appellent les instances internationales et les gouvernements à faire du droit à l’éducation des filles une priorité. Dans cette action, Plan International a choisi comme ambassadrice, la journaliste et co-présentatrice du Grand Soir (France 3) , Patricia Loison. Elle a bien voulu répondre à nos questions.

Qu’est-ce qui vous a poussé à vous engager au côté de l’ONG Plan International?

Patricia Loison

Pour moi, la cause de l’éducation des filles est très importante, surtout étant moi-même maman de deux filles. Je me suis aussi engagée parce que je constate une certaine banalisation de la cause dans la vie de tous les jours et même dans les médias. Il est important de sensibiliser le public sur le fait qu’aujourd’hui encore, toutes les filles n’ont pas ce droit essentiel. Alors, quand l’ONG m’a demandé d’être leur ambassadrice, Je n’ai pas hésité un seul instant.

 

Comment expliquez-vous le fait qu’il y ait encore plus de 65 millions de filles qui n’ont pas accès à l’école?

Patricia Loison

Ce chiffre explique à lui seul toute la difficulté qui réside autour de l’éducation des filles. Elles ont, pour la plupart, envie d’aller à l’école, mais pour une question d’argent, de distance, de soutien familial, elles en sont privées. Alors qu’il a déjà été prouvé qu’une jeune fille scolarisée rapporte de l’argent au pays et a ensuite la capacité de se construire une vie meilleure. Il faut faire en sorte que pour les familles, envoyer les filles à l’école ne soit plus une contrainte.

Ne pensez-vous pas que la question de l’éducation des filles, doive aussi passer par un travail sur les mentalités ?

Patricia Loison

Ah oui, je pense que le travail sur les mentalités est un élément essentiel et cela, dès le plus jeune âge. ! Et l’ONG Plan International travaille sur cet aspect, notamment dans les écoles. En effet, à travers l’éducation, l’organisation apprend aux enfants qu’ils ont des droits : celui d’être en sécurité, d’être nourri et d’aller à l’école. Qu’ils soient filles ou garçons ! Les enfants doivent connaître ces droits et les transmettre à leurs ami(e)s ainsi qu’à leurs parents. Ces enfants sont les acteurs de ces changements pour leur propre avenir.

Lien de la pétition: www.planfrance.org/petition

Par Mistoura Yessoufou.

Partager :

Tags assigned to this article:
EducationFillesONGPétitionPlan International