femme enceinte UE

L’Union Européenne donne raison aux femmes enceintes

Le 18 juin dernier, l’Union Européenne tranchait sur le statut des femmes enceintes. Désormais, elles vont conserver leurs droits en tant que travailleuses, et cela, même si la grossesse les contraint à mettre fin à leur activité professionnelle. Ce statut permet aux femmes de bénéficier, quel que soit leur pays (européen) d’origine, des aides financières destinées aux femmes enceintes du pays de l’espace européen où elles sont en activités. Mais, condition importante, il faut « que la femme reprenne son travail ou trouve un autre emploi dans une période de temps raisonnable après la naissance de son enfant ».

Les juges européens répondent ainsi favorablement à une ressortissante française installée en Angleterre. La jeune femme, enceinte de 6 mois, avait quitté son emploi d’enseignante auxiliaire en maternelle et demandait à l’administration britannique une aide financière attribuée aux femmes enceintes anglaises et étrangères. Elle s’est heurtée au refus de l’administration.

La Cour rappelle également que les chômeurs forcés ou les salariés frappés d’incapacité temporaire, bénéficient d’aides avec le statut de travailleur. Soulignant ainsi la discrimination subie par les femmes enceintes.

 

Partager :

Droits des femmes, femmes enceintes, UE