Breaking News

  • Jazz Color à Groslay!

    Groslay accueille son premier festival de Jazz. Pour cette première édition,la ville a choisi de proposer en plein air et totalement gratuitement une programmation éclectique et de haut calibre. Annick Tangorra nous éclaire…

    Partager :
    ...

  • Emoi Photographique

    A Angoulême, se déroule actuellement et jusqu’au 30 avril, un Festival de photographie, sur le thème de l’Histoire. Des photos qui ont tout à dire, certaines poignantes, d’autres joyeuses ou encore tendres…

    Partager :
    ...

  • Lis Thé Ratures: 3 espaces en un seul et même lieu

    Le lieu est atypique et agréable. Né à l’initiative d’une passionnée de littérature et de cultures africaines. Son “salon de thé-librairie-espace de coworking” lui ressemble. Il est métissé, accueillant et ouvert sur tous les mondes…

    Partager :
    ...

  • Tony Carreira dans le coeur des Femmes!

    Nouvel album de Tony Carreira, véritable phénomène dans son pays natal, le Portugal mais aussi dans le monde…11 duos, 11 déclarations d’amour, 11 grands classiques de la chanson populaire française.

    Partager :
    ...

  • Michelle Jean-Baptiste signe «Bao Wei 宝味»

    Un instant dans le rêve, alors la lecture nous téléporte en Chine pour un voyage initiatique aux saveurs gourmandes…

    Partager :
    ...

  • Y’a pas d’avion à Orly

    Théâtre: S’il n’y a pas d’avions à Orly, on vole tout de même au dessus d’un nid de coucous!

    Partager :
    ...

« May in The Summer » ou le retour de la talentueuse Cherien Dabis

« May in The Summer » ou le retour de la talentueuse Cherien Dabis

Affiche du film  May in The SummerActrice, scénariste et réalisatrice américaine d’origine jordano-palestinienne, Cherien Dabis nous revient avec un nouveau film intitulé « May in The Summer », actuellement au cinéma. Dans son premier film « Amerrika » en partie autobiographique, salué par la Quinzaine des réalisateurs à Cannes en 2009, Cherien Dabis raconte l’histoire d’une femme arabe en terre américaine confrontée aux regards racistes, pendant la première guerre du Golfe. Pour « May in The Summer », elle se retrouve derrière et devant la caméra pour interpréter le rôle de May, une trentenaire américaine de retour dans son pays natal : la Jordanie. Elle entame ce voyage dans l’espoir de convaincre sa famille chrétienne et surtout sa mère très conservatrice, du bien-fondé de son futur mariage avec un musulman. La jeune femme tiraillée entre tradition et modernisme, tente de se détacher de son passé pour mieux vivre ses propres choix. Une thématique qui touche de prêt la réalisatrice de père palestinien et de mère jordanienne, née dans une petite ville du Nebraska, aux Etats-Unis, en 1979. Cherien Dabis tout en s’interrogeant sur sa propre identité, souhaite à travers le septième art, « changer le regard des occidentaux sur la femme arabe». N’hésitez pas à découvrir la Jordanie de Cherien Dabis, entre histoire d’amour et chronique familiale, avec humour et justesse!

May in The Summer de Chirien Dabis, durée: 1h3.

Par Mistoura Yessoufou

Partager :