Retour du mythique “Bou El Mogdad” à Saint-Louis

Le « Bou El mogdad » tire son nom de l’interprète en chef et explorateur Saint-Louisien, El Hadj Bou El Mogdad Seck, au service des gouverneurs de l’administration coloniale au Sénégal. En 1975, il est racheté par Georges Consol qui le transforme en bateau de tourisme et doit alors quitter le fleuve Sénégal pour se rendre en Casamance, en Sierra Léone, en Guinée Bissau et dans le Siné Saloum. Ce n’est qu’en 2005 que ce bateau mythique retrouve son cher fleuve Sénégal, racheté par Jean-Jacques Bancal et plusieurs associés. Un retour mémorable qui se fait grâce à l’ouverture du pont Faidherbe à Saint-Louis, fermé depuis 20 ans (entre 1985 et 2005).

Crédits photos : Vincent Kowalski

Cette croisière touristique d’une semaine, vous mène à la découverte des villages de brousses, des cités et d’anciens forts. Pour six nuits en pension complète, il faut compter entre 695 et 1288 euros (456000 et 845000 FCFA) par adulte. Toutes les excursions en barge, en pirogue, en calèche ou à pied sont incluses dans le prix de la croisière. Le « Bou » reste un luxe qui relève du rêve pour le Sénégalais moyen. Mais pour tout ce qui le peuvent, quel bonheur d’admirer les beautés du fleuve Sénégal… entre passé et présent!

Ce navire historique, remis à neuf pour l’occasion, ne mesure pas moins de 51 mètres de long et 14 mètres de larges. De plus, il dispose de trois ponts dont deux regroupent les 28 cabines doubles avec une suite et quatre cabines supérieures, climatisées, disposant d’une salle de bain et de toilettes privées. Le « Bou El Mogdad » reprend sa navigation et propose aujourd’hui une navigation touristique entre Saint-Louis et Podor d’octobre à mai.

Partager :