signature de la première charte de la monoparentalité

Signature de la première charte de la monoparentalité

Le 2 juin dernier, l’Hôtel de ville de Paris accueillait la signature de la Charte de Monoparentalité. A travers cette charte, l’association K d’urgences menée par Christine Kelly (journaliste et membre du CSA), tente d’attirer le regard des entreprises sur les conditions des salariés en situation de monoparentalité, dans le monde de l’emploi. Dans une démarche de progrès, la charte propose l’aménagement du temps et des conditions de travail de ces salariés selon leurs besoins, une aide pour la garde de leurs enfants, ainsi qu’un accès égal aux promotions professionnelles. De plus, tous les deux ans aura lieu une évaluation de la bonne tenue des engagements pris par les signataires. Pour l’occasion étaient réunies à l’hôtel de ville, 4 associations, 16 entreprises et de nombreuses personnalités du PAF. Parmi les 22 entreprises signataires : L’Oréal, GDF Suez, LCL, Ikéa, Système U, Randstad ou encore la Fédération Française de Basketball. La Maire de Paris, Anne Hidalgo a également tenu à signer la charte engageant ainsi la commune à aider les familles monoparentales, souvent en situation de précarité. Najat Vallaud-Belkacem, Ministre des Droits des Femmes, de la Jeunesse et des Sports a également été signataire de la charte. Rappelons que les familles monoparentales sont de plus en plus nombreuses en France. 85% d’entre elles sont dirigées par des femmes, majoritairement suite à un divorce ou à une séparation. A suivre.

[ot-gallery url=”http://femmesaupluriel.fr/gallery/signature-premiere-charte-monoparentalite/”]

Partager :

charte de la monoparentalité, Christine Kelly, K d’urgences, Mairie de Paris