Étiquette : mode

Ohéa, bijoux et accessoires ethnique

Ohéa, bijoux et accessoires éthniques

Attachée de presse de formation, Mohéna Diwouta a toujours développé une passion pour les bijoux qu’elle créait, au début, pour son entourage. En 2011, elle saute le pas et lance sa propre marque de bijoux et accessoires, « Ohéa », qui signifie “petite princesse” en tahitien. Issue d’un triple métissage entre le Cameroun, la France et le Gabon, Mohéna Diwouta s’inspire de cette exceptionnelle richesse culturelle. Elle crée des boucles d’oreilles, des bracelets, des colliers en métaux ornés de tissus wax, des accessoires pour les cheveux. Hormis le wax, elle travaille avec le laiton, le cuir, le simili cuir, la pierre ou encore le bois végétal. Les hommes ne sont pas en reste puisqu’elle crée pour eux des cravates en wax. Les prix vont de 8 à 30 euros selon l’article choisi.

Partager :
Masaba Gapta

Masaba Gupta, l’étoile montante de la mode indienne

Classée dans le top 8 des créateurs de mode Indiens les plus en vue par le Huffington Post, Masaba Gupta est une jeune créatrice de 25 ans, au talent reconnu par ses pairs. En 2010, à 21 ans, elle devient la plus jeune créatrice lancée lorsde la Wills Lifestyle Indian Fashion Week, l’évènement biannuel incontournable de la mode indienne. Sa mode à la fois simple et chic, allie les styles traditionnels indiens comme le sari ou l’anarkali (longue robe complétée d’un pantalon avec le même tissu) avec des coupes plus modernes, influencées par l’Occident. Masaba Gupta ose les couleurs vives telles que le jaune canari, l’aubergine, le rouge paprika ou encore le bleu azur qu’elle accorde avec des touches de blanc ou de noir, leur offrant un raffinement surprenant, pour le plus grand plaisir des yeux. Elle n’hésite pas non plus à mélanger les codes vestimentaires de différentes ethnies indiennes (Hindous et Tamouls par exemple). Cette touche audacieuse séduit la célèbre maison indienne Satya Paul qui lui confie en 2012, le poste de directrice de création. Elle a alors à peine 23 ans! Aujourd’hui son talent séduit également de nombreuses célébrités indiennes notamment des stars de Bollywood, comme Sonam Kapoor, Soha Ali Khan ou encore Shilpa Shetty.

Plus d’infos: www.satyapaul.com ou sur Instagram : masabagupta

Par Maya Duringer

Partager :
martial tapolo

Martial Tapolo : un style postmoderne

Baccalauréat A4, étudiant en sociologie, puis en Art plastique et Histoire de l’art… Tout cela, apparemment, n’était pas fait pour lui. Alors, au bout de trois ans, Martial Tapolo plaque l’université de Yaoundé I pour se consacrer totalement à sa passion, la couture. Depuis, le créateur camerounais de 36 ans, installé à Paris, a fait du chemin et s’est imposé dans l’univers de la couture avec des créations toujours aussi raffinées qu’avant-gardistes, sculptées dans un renouvellement perpétuel qui lui valent de parcourir le monde et de conquérir d’innombrables trophées et récompenses. Aujourd’hui, Martial Tapllo est assurément l’un des créateurs les plus doués de sa génération.

Se définissant lui-même comme un styliste postmoderne qui s’inscrit en dehors de toute norme, Martial Tapolo pense que « le beau vêtement africain est celui qui se base sur la culture profonde de ce continent, mais qui la magnifie en la faisant évoluer. »

Par Claire Renée Mendy

Partager :
La vida es chula pour Adriana Lima

“La vida es chula” pour Adriana Lima !

La top model Adriana Lima incarnera, pendant les deux prochaines saisons, les valeurs du slogan espagnol : « La vida es chula » (la vie est chouette). Après la lingerie Victoria’s Secret et les cosmétiques Maybelline, la sublime Brésilienne offre sa beauté à la marque espagnole Desigual. Elle en devient  la première égérie depuis sa création, en 1984.  

Partager :