Volcaniques: une anthologie du plaisir

Douze femmes, auteures afro-descendantes, évoquent le plaisir féminin. Comment s’écrivent aujourd’hui le corps, la sensualité, la sexualité?

” Volcaniques: une anthologie du plaisir* est un ensemble riche. Les nouvelles dévoilent des figures féminines et des environnements variés. Les âges de la femme y sont également divers, ce qui est heureux. Certains textes ébranleront par leur puissance poétique et/ou érotique. D’autres séduiront par le ton, le phrasé, l’humour ou par une capacité analytique qui a su ne pas prendre l’ascendant sur la narration. Bien des femmes se reconnaîtront dans ces pages, d’où qu’elles soient. Quant aux hommes, ils trouveront peut-être la clé du grand mystère que semble être, pour certains, le plaisir féminin. » Léonora Miano

Nous avons rencontré l’une des auteures, Marie Dô. Elle est la première danseuse française à avoir été engagée dans la compagnie «Alvin Ailey American Dance Theater» de New York à l’âge de dix-neuf ans. Elle a également dansé dans Les Ballets Jazz de Montréal et dans de nombreuses compagnies françaises dont celle de Joseph Russillo. Comédienne au cinéma, à la télévision et au théâtre, elle se tourne aujourd’hui vers l’écriture et la chorégraphie.

*Volcaniques: une anthologie du plaisir aux éditions Mémoires d’Encrier – Nouvelles – sous la direction de Léonora Miano – janvier 2015

Marie Dô, danseuse et auteure, évoque, au micro de FP, le désir au féminin et parle de sa participation à l'excellent recueil de nouvelles: "Volcaniques: une anthologie du plaisir", dirigé par Léonora Miano.

Vidéo: Bruno Leuta Tchana

Partager :

anthologie du plaisir, auteurs afro-descendantes, Léonora Miano, littérature, Marie Dô, nouvelles, recueil, Volcaniques


Avatar

Renée Mendy

Ecrire pour mieux faire parler son cœur.

Comment

  • Bravo Marido! La souffrance émotionnelle ne serait rien d’autre qu’un signal lorsqu’on va à l’encontre de soi, même si ce qui nous arrive contribue à notre propre croissance. Du chaos naissent les étoiles…
    Tu en es un très bon exemple

Les commentaires sont fermés.