Gâtés par la vie

Gâtés par la vie

Écrit par Corine Dossa le . Publié dans . Laissez un commentaire

Hummmmmm, Gâtés par la vie.

En Guadeloupe, nous n’avons pas d’eau.

Eh oui ! L’île aux belles eaux n’a pas assez d’eau pour ses habitants ! 

Depuis 60 ans, le manque d’entretien et de réparation des canalisations a été tellement négligé, délaissé, oublié que, depuis maintenant plus de 20 ans, les habitants en paient les conséquences. Les responsables se sont succédés, incompétents, au mieux, aggravant la situation au pire ! Certaines sections de cette belle île peuvent être privées d’eau des jours entiers, voir des semaines. A ceux, touristes ou de passage qui sont scandalisés par cette situation, nous rappelons un fait établi : Oui, la Guadeloupe fait partie de la France, mais de la France de seconde, voire de troisième zone ! Tout comme les autres régions d’outre-mer ! Dans quelle région de l’hexagone pourrait-on se permettre d’être aussi laxiste dans ce domaine ? Car, je parle bien d’eau ! A chaque fois que je vois des reportages sur des contrées reculées de tel ou tel pays, précisant que ses pauvres habitants ne disposent pas de cette matière plus que première, j’hésite entre la colère, et l’éclat de rire ! De qui se moque-ton ? à montrer la paille obstruant le regard du dit « sous-développé » quand la poutre, aveuglante vous barre tout discernement !  Mais, c’est connu, le malheur et la misère sont plus faciles à montrer chez l’autre, celui qui ne nous ressemble pas et qui est loin !

Les coupures d’eau sont donc plus que monnaie courante ici : Plutôt la norme !

Parfois, la société qui gère ce précieux liquide nous fait l’offrande de communiqués nous avertissant de leur droit à nous laisser dans le désert ! D’autres fois, c’est la surprise du chef : Au moment de se rincer, nu dans le bac de douche, vous actionnez le robinet, et celui-ci reste tétanisé sous votre sollicitation. Vous devez alors, après soit un soupir, soit en vous égosillant, aller chercher la bouteille d’eau que tout Guadeloupéen laisse de côté au cas où. Il est bon, dans nos contrées, de s’initier à la toilette de chat !

Dans l’une de mes activités, je gère des appartements destinés à la location saisonnière. Je reçois, tout au long de l’année, et, dans mon discours de bienvenue, il y a cet avertissement : Attention, il peut y avoir une coupure d’eau imprévue ! (Pas tant que ça, mais bon, passons !). D’autres fois, j’appuie mon avertissement en leur tendant le calendrier prévisionnel du rationnement d’eau.

Il y a quelques jours, dans plusieurs villes, simultanément, l’eau a été coupée 3 jours consécutifs ! Sous leur prétexte favori : « Nous travaillons sur le réseau, c’est pour votre futur confort » !  Certains futurs sont sans cesse reportés dans le temps, mais bon, tel n’est pas l’objet de mon propos, ici !

Arrêt de l’approvisionnement en eau pendant les travaux de réparation du réseau de distribution
Personne tenant sa main sous le robinet ouvert sans eau. Arrêt de l’approvisionnement en eau pendant les travaux de réparation du réseau de distribution

J’avais plusieurs locataires dans plusieurs studios. La réaction de la plupart a été comme d’habitude, véhémente, scandalisée : « Quoi ? Pas d’eau, c’est inadmissible ; etc).

Et puis, l’un d’entre eux, tel un acteur sur une scène, m’a énuméré, avec la gestuelle à l’italienne, la centaine de raisons pour laquelle il était offusqué !  Il m’exprima ses droits, nombreux, et tous se résumaient à ceci : Son droit au confort absolu sans rien pour venir l’entraver. Cette entrave sous forme de robinet silencieux était une atteinte insupportable à son bien-être. Il manifesta son intention de se plaindre à qui de droit, (le site par lequel il avait effectué sa réservation), et, poursuivant ses récriminations, me planta devant la porte, prêt à entamer la magnifique journée de divertissements prévue,  en exigeant de ma part, d’avoir fait le nécessaire à son retour ! Il était hors de question que l’eau de la pomme de douche ne ruisselle pas sur son corps épuisé en fin de journée !

Après son départ, je me suis laissée choir sur l’escalier, dans la coursive, face au studio. J’étais épuisée ! Il m’avait littéralement vidée de mes forces, aspiré mon énergie pour nourrir sa colère et la laisser s’amplifier, encore et encore ! Vivant en Guadeloupe, je suis la mieux placée pour comprendre à quel point cette situation est inadmissible, mais insupportable ? Pas vraiment ! Elle EST supportable, puisque nous, les habitants de l’île, la subissons au quotidien depuis nanninannan ! A aucun moment il n’a été annoncé aux infos qu’une horde de Guadeloupéens s’étaient suicidés parce que le non jaillissement de l’eau dans leur robinet leur avait semblé insupportable ! Nous faisons avec, et développons des astuces pour ne pas être pris au dépourvu et parer au plus pressé !

Sur ce, je fais un tour sur mon application Instagram pour me détendre 5 mn, et, la première vidéo qui se présente à moi est celle d’un homme, quelque part en Côte d’Ivoire, creusant un trou, et exprimant sa gratitude parce que cette tâche, qui venait de lui être confiée, allait lui rapporter 2000 cfa ( 3 euros ) et permettre un bon repas à toute sa famille.

J’ai alors pensé à mon client en terme d’enfant gâté ! Gâté par la vie, et qui n’avait même pas assez de gratitude pour le reconnaître ! Quand à ce jeune homme, là, sur l’écran, il a été lui aussi, malgré tout, été gâté autrement, car, pour affronter les difficultés qui se présentent à lui, il a développé une multitude d’outils pour y faire face et ne risque pas d’être déstabilisé, dépouillé de tout sang-froid, pour des broutilles, pour une absence d’eau au robinet, qui, de toute façon, ne sera que provisoire.

A vous, les enfants abondamment gâtés par la vie, Bon, réveillon, bon appétit, bons moments en famille, et que la vie vous gâte, tout en vous offrant le discernement, de reconnaître votre chance ! 

NB : Bien relire le début de mon billet avant de m’expliquer que ne pas avoir d’eau au robinet est une difficulté. Je le sais, elle est réelle, je ne la sous-estime pas, et, vivant en Guadeloupe ET recevant des touristes, je suis aux premières lignes, tous les jours !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Twitter
Visit Us
Tweet
Youtube
Youtube
Instagram
LinkedIn
Telegram
Whatsapp
Pinterest