Étiquette : cheveux naturels

Quand Kathleen devient “L’artiste qui peint”

Cette artiste capillaire de 26 ans nous vient de la Martinique.
Elle a remporté le concours coiffure amateur Boucle d’Ebène 2015 “Be Natural”.
Kathleen Chapin, c’est son nom à l’état civil, est plus connue sous le nom de “L’artiste qui peint”. Véritable passionnée de création capillaire sur cheveux naturels afro, c’est sans rajout et sans extension qu’elle imagine des coiffures que l’on rêve de porter.
Rencontre avec “L’Artiste Qui Peint”.

Photographe : E.P Photografia

Modèle: Ophélie

Accesoiriste : Layitia Design

Bijoux de tête : Kathleen – L’Artiste Qui Peint

Vous avez remporté le concours Be Natural, catégorie amateur au salon Boucle d'Ebène. Comment avez-vous réalisé cette coiffure?

Pour cette occasion, j’ai réalisé un Chignon Brodé assortie de sa frange, réalisé avec l’essence même du cheveu naturel afro, sans rajout et sans extension. Signifiant le désir d’un lien avec le Divin, cette coiffure ancestrale est le symbole actuel de la féminité et de l’élégance.

Comment définiriez-vous votre stylisme en tant que coiffeuse professionnelle?

Mon stylisme en tant que coiffeuse professionnelle se définit par une créativité au service du cheveu naturel afro, tout en apportant une touche glamour, chic et unique. Ma règle d’or est la manipulation du cheveu naturel afro, afin de valoriser ce trésor capillaire.

Quel est votre prochain défi ou projet?

Plus de créations capillaires uniques, plus d’audace impliquant toutes formes d’art.

Quelle est votre conception de l'élégance?

Pour moi, raffinement et distinction sont signes d’élégance.

Photographe: Claudio Cappuchino 

Modèle: Ririne LostChild

Blogueuse MUA : Demoizelle Coco

Accesoiriste : Layitia Design

Styliste: Sanouyé

Bijoux de tête : Kathleen – L’Artiste Qui Peint

Contacts:
Facebook : L’Artiste Qui Peint- La Page https://fr-fr.facebook.com/artistequipeint
Le Blog : L’Artiste Qui Peint lartistequipeint.blogspot.com/ 
Twitter : L’Artiste Qui Peint  https://twitter.com/lartistequipein
Instagram : L’Artiste Qui Peint
Pinterest : L’Artiste Qui Peint

Partager :

La 4ème Rencontre des Nappy de France

Evénement devenu national, « La rencontre des Nappy de France », se tiendra ce samedi 12 septembre, de 11h à 17h, à Montrouge. Louise Angenyi, co-organisatrice, répond à nos questions.
Vous êtes, depuis plus de 15 ans, experte de ce que l’on a coutume de nommer de façon réductrice, la “Cosmétique Ethnique”.  Pourquoi et comment vous êtes-vous lancée, dès la première édition, dans l’aventure des Nappy de France, au côté de sa fondatrice Miguèle Serbin ?

J’étais chargée des partenariats chez Diouda, au moment où Miguèle Serbin est venue nous solliciter, pour sa première édition des « Nappy de France ». J’ai directement adhéré au concept,  comme une évidence! Comment refuser une passerelle réunissant utilisateurs et marques dans un même lieu ?
Tous les fabricants souhaitent connaître et comprendre les besoins de leurs clients. Travaillant dans une boutique virtuelle, lorsque Miguèle m’a proposé de «passer du virtuel à la réalité dans une ambiance conviviale» ça m’a parlé ! Ce petit bout de femme pleine d’énergie et d’idées voulait réunir les acteurs de la cosmétique et les consommateurs. C’était comme si elle proposait aux consommateurs de passer derrière  les rayons des magasins et d’échanger avec les fabricants !
A une période où les marques américaines avaient le monopole, elle a donné une visibilité aux marques françaises. Et pour qu’un maximum de monde puisse en profiter, l’entrée de ces rencontres est gratuite. Ce qui implique de fédérer une équipe de bénévoles, convaincre plusieurs partenaires de la suivre.  J’ai suivi l’aventure depuis le début, je suis fière de cette progression et j’ai intégré l’équipe lorsque j’ai quitté Diouda, pour continuer dans une aventure qui me passionne tout autant.

Cette année, ce mouvement  qui a pris de l’ampleur, organise sa 4 ème édition. Quels seront les temps forts de cet événement?

Nappy de France est un concept, le mouvement nappy existe dans plusieurs autres évènements, mais si le concept prend de l’ampleur c’est parce qu’il apporte un plus à chaque édition.  Depuis 2012, il y a toujours de plus en plus de marques. Cette année encore, des grandes marques incontournables du secteur font le déplacement ou sont partenaires.

Les ateliers et conférences de sensibilisation sont réalisés par un vrai panel de professionnels; c’est un  trésor éminemment qualitatif!  Il y a aussi des auteurs, des associations, des professionnels des médias. Cette année, Jennifer Dias, chanteuse française d’origine cap-verdienne, a accepté d’associer son nom et son image, en devenant la marraine de l’évènement.

Miguèle Serbin a annoncé, sur les réseaux sociaux, que ce serait sûrement la dernière Rencontre. Pourquoi?

Nappy de France est un concept à but non lucratif, tous ceux qui y travaillent sont bénévoles.  C’est peut-être aussi le moment de prendre de la hauteur, d’être présent d’une autre manière, cela fait partie de l’évolution. Mais Miguèle fera l’annonce de la suite, au moment venu.
Et pour ma part aussi,  beaucoup d’évènements existent déjà aujourd’hui,  peut être qu’une mutualisation de ces différents évènements serait une réponse plus cohérente, pour notre public commun?  La question se  pose en tout cas …. L’avenir nous en dira plus.

Vous venez tout juste  de créer votre centre de formation “Louise Etnik Touch Formation“. A qui s’adresse votre centre de formation?

Louise Etnik Touch Formation sera à mon image.  Le Centre s’adressera donc à toute la cosmétique.  Il faut qu’il intègre l’ensemble des spécificités: tous les vendeurs-conseils de produits cosmétiques doivent proposer une réponse qui corresponde à tous leurs clients.
Ces formations s’adressent aussi bien à la parfumerie sélective, qu’aux magasins et concept-stores, en passant par les pharmacies sans oublier les conseillères clientèles des boutiques en ligne. Face aux  clients mieux informés et plus exigeants, assurer la pérennité de l’entreprise, c’est miser sur la formation. Je collabore aussi avec de nombreuses marques et je propose des formations théoriques sur la spécificité des peaux noires et métissées, mais aussi de la vente de produits et le positionnement de leurs marques.

Pour finir, quels sont les conseils que vous pourriez donner à toutes celles qui souhaitent arrêter le défrisage et porter leurs cheveux naturels, pour commencer la transition la plus efficace possible?

Pour bien vivre sa transition, il faut impérativement l’avoir choisie, il ne faut pas revenir au naturel par mode ou pour répondre à un diktat.  Arrêter le défrisage, c’est comprendre ses cheveux et décider simplement qu’il y a d’autres alternatives.

Aujourd’hui, revenir au naturel ne nécessite pas obligatoirement de faire un « big chop » (couper les longueurs défrisées). La transition doit prendre le temps qu’il faut. Apprendre à se coiffer sans remplacer le défrisage par des solutions qui continuent à brutaliser les cheveux : des tresses trop serrées, des tractions continues avec des coiffures mal adaptées…

L’hydratation est le mot d’ordre, mais il faut trouver la bonne texture, pour ne pas tomber dans l’excès de surcharger le cuir chevelu par une multiplication de produits qui risque d’asphyxier la fibre capillaire et provoquer la chute. C’est le défaut que j’ai le plus constaté dans ma carrière. La mise en place d’une routine en accord avec son mode de vie, son budget et ses préférences. C’est l’unique moyen de vivre une transition sans que cela ne devienne une contrainte. Je connais chacune des marques présentes au Nappy de France. Elles ont toutes un programme à proposer : il y a autant de programmes que de marques !  Alors en fonction, de votre budget, de vos préférences olfactives et sensitives… Il faudra adapter son shopping pour obtenir les meilleurs résultats et arborer une coiffure qui vous ressemble et avec laquelle vous vous sentez bien…

Le mot de la fin…

Le maquillage, les soins du visage, accessoires et bijoux seront aussi là pour faire de cette journée un moment de plaisir. Avec Miguèle et l’équipe de Nappy de France, nous vous attendons nombreux. Vous repartirez avec une routine personnalisée, pour passer l’automne et l’hiver en beauté, ce sont les périodes les plus difficiles pour les cheveux au naturel.

Informations et inscription sur le site des nappydefrance.com
Entrée gratuite

Partager :

Un bel anniversaire pour B.E. !

La cinquième édition du Salon Boucle d'Ebène (B.E) s'est tenue au Centquatre (Paris 19ème) les 30, 31 mai et 1er juin dernier.
Trois jours dédiés à la beauté du cheveu afro, à la mode et à l'élégance dans toute sa splendeur.
L'occasion aussi de rappeler que l'association éponyme vient de fêter dix années consacrées à la mise en lumière des talents des artistes capillaires et à la sensibilisation sur les dangers du défrisage chimique.
Le salon a, encore une fois, mis en exergue l'immensité des coiffures qu'il est possible de porter avec des cheveux crépus, beaux et sains.
Ambiance en images.

[layerslider_vc id=”19″]
Crédit Photos: FOFO Forey Fumey et Salon BE.

Partager :

Le Salon qui monte…

La très attendue 5ème édition du Salon Boucles d’Ebène (BE) se tiendra les 29, 30 et 31 mai prochain au 104, dans le 19ème arrondissement de Paris. Des cheveux afro aux questions de santé ou de société, le salon sera un événement à la fois festif, intéractif et culturel.  Sa fondatrice, Aline Tacite répond à nos questions.

[layerslider_vc id=”15″]

Pour sa 5ème  édition,  le salon BE semble avoir mis les petits plats dans les grands. Quelques mots sur les nouveautés de cet événement  qui coïncide avec les dix ans de votre association?

medaillon-ATaciteNous aurons le plaisir de présenter cette édition anniversaire pour la première fois dans Paris intramuros. Le salon se déroulera au CENTQUATRE PARIS, lieu culturel et artistique tendance. Pour le coup, nous réservons aux visiteurs quelques surprises “artistiques” avec, notamment, la mise en scène particulière d’artistes capillaires, de photographes, de dessinateurs graphistes… Il y aura aussi un plateau artistique spécial BE, toujours dans le souci de mettre en avant de jeunes talents. Nous accueillerons également quelques grosses pointures comme le chanteur Gage. Bien sûr, au cœur de l’événement, la beauté naturelle, l’information et les produits seront largement représentés sur l’espace d’exposition-vente. Nous sommes très heureuses de compter plusieurs nouvelles marques afro-françaises qui se sont développées récemment…

Six univers seront mis en avant au salon BE. Comment expliquez-vous une si grande ouverture pour un salon dont le point de départ était juste la promotion du cheveu afro ?

medaillon-ATaciteCela s’explique par le fait que nous avons toujours considéré le cheveu dans sa globalité. Lorsque l’on parle de cheveux afro, on parle d’histoire, d’identité, de lien culturel, mais aussi de marché économique par le biais des produits proposés, des tendances. On ne le sépare bien évidemment pas non plus de l’univers de la beauté et du bien-être. Et nous allons plus loin avec Boucles d’Ebène : on le lie à des questions d’estime de soi et de santé. Bref, le cheveu afro est le fil conducteur de l’événement et il emmène le visiteur bien au-delà, jusqu’à des questions de société.

Concrètement, près de 70 enseignes présenteront  des produits et services portant sur la beauté, le bien-être, la Mode, le design, la gastronomie, le business, les médias… Le salon proposera également une trentaine de conférences et ateliers gratuits sur des thèmes aussi divers que le coiffage des enfants sans douleur,  l’évolution de la mode ou encore le numérique au féminin. La clôture sera  beaucoup plus ludique avec un mélange de danses, chants, sketches, défilés, etc.

Vous êtes une artiste assurément ancrée dans la culture afro-caribéenne et vous avez toujours revendiqué vos origines et vos racines africaines. Est-ce encore plus important aujourd’hui d’être engagée et chanter ses racines, tout en rendant hommage à de grands hommes?

Quels seront les véritables temps forts de ce 5ème  salon ?

medaillon-ATaciteDe manière non exhaustive,  je dirais: les défilés d’artistes capillaires en provenance de Martinique, Paris et Londres, le Showcase de Gage, un billet d’avion à gagner pour les Antilles, un « big shop » live avec relooking,  30 conférences et ateliers gratuits sur pré-réservation… Le 1er  juin sera réservé aux professionnels et aux débats sur le développement économique. Outre la conférence plénière sur le numérique au féminin, un networking pro géant sera organisé et il se tiendra en présence de boosters économiques et business angels. Avis aux porteurs de projets !

Une édition anniversaire à ne pas manquer !
Rdv les 30, 31 mai et 1er juin 2015 au CENTQUATRE PARIS, Métro Riquet.
Pensez à consulter le programme et  à prendre vos billets d’entrée en pré-vente sur
http://www.salonbouclesdebene.com/
ou sur notre facebook https://www.facebook.com/salon.boucles.debene?fref=ts

Partager :