Breaking News

  • Jazz Color à Groslay!

    Groslay accueille son premier festival de Jazz. Pour cette première édition,la ville a choisi de proposer en plein air et totalement gratuitement une programmation éclectique et de haut calibre. Annick Tangorra nous éclaire…

    Partager :
    ...

  • Emoi Photographique

    A Angoulême, se déroule actuellement et jusqu’au 30 avril, un Festival de photographie, sur le thème de l’Histoire. Des photos qui ont tout à dire, certaines poignantes, d’autres joyeuses ou encore tendres…

    Partager :
    ...

  • Lis Thé Ratures: 3 espaces en un seul et même lieu

    Le lieu est atypique et agréable. Né à l’initiative d’une passionnée de littérature et de cultures africaines. Son « salon de thé-librairie-espace de coworking » lui ressemble. Il est métissé, accueillant et ouvert sur tous les mondes…

    Partager :
    ...

  • Tony Carreira dans le coeur des Femmes!

    Nouvel album de Tony Carreira, véritable phénomène dans son pays natal, le Portugal mais aussi dans le monde…11 duos, 11 déclarations d’amour, 11 grands classiques de la chanson populaire française.

    Partager :
    ...

  • Michelle Jean-Baptiste signe «Bao Wei 宝味»

    Un instant dans le rêve, alors la lecture nous téléporte en Chine pour un voyage initiatique aux saveurs gourmandes…

    Partager :
    ...

  • Y’a pas d’avion à Orly

    Théâtre: S’il n’y a pas d’avions à Orly, on vole tout de même au dessus d’un nid de coucous!

    Partager :
    ...

Nathalie Duvillier, une artiste qui sublime le regard…

Nathalie Duvillier, une artiste qui sublime le regard…

Née pour peindre, elle ouvre les yeux de ses modèles sur leur monde intérieur.

 

« Masco-Portrait », un nom étrange mais un art où le modèle et le peintre fusionnent en harmonie en domptant l’inconnu pour faire jaillir l’émotion.

Grâce à la réunion de son talent et de son humble sagesse, auteure exacerbée de cette œuvre partagée, elle peut délirer tranquillement sur les arcanes de sa passion humaine.

Une magie insolite opère sur ses « victimes du plaisir » lors de la découverte d’un autre personnage qui dépasse les inhibitions naturelles pour laisser apercevoir un côté inconnu de leur personnalité.

Cette porte soudain entrouverte insinue probablement la lumière d’un autre destin.

L’imagination s’échappe de son carcan, elle veut maintenant se nourrir de liberté prête à concevoir son nouvel horizon.

Une alchimie complexe s’opère pour engendrer la fulgurance des images qui font pétiller les yeux face à ses « tableaux »…

Cette plongée dans un nouvel espace vous inspire, alors venez avec le bouquet de fleurs de votre choix, celles que vous aimez qui sont en symbiose avec vos pensées du moment, elles vont faire de votre tête un jardin secret, ajoutez la « consonance » de couleurs qui vous anime et vous découvrirez votre personnalité éclairée différemment.

Pour réaliser son intention, Nathalie invente un processus avec ces ingrédients et de l’argile sain pour la peau qui compose le masque pour une « autre identité » à percevoir.

La transformation accomplie, une photo vient l’immortaliser une première fois avant de se dévoiler dans ses frissons sur la toile.

Par ces mots simples l’artiste nous dévoile son concept : « « Je » se conjugue autrement, où chaque personne élabore des représentations d’elle-même. Le masque renvoie à un espace différent et engage dans une autre temporalité. Les masques peints conjuguent sur la peau ces deux facettes qui touchent aussi bien l’image de la personne que la personne elle-même ».

Pour Nathalie, c’est sur le Stromboli que se révèle comme un coup de foudre son besoin de créer. Le Volcan source de toutes les peurs est aussi un puits de lumière, c’est un monstre de puissance qui ne peut qu’impressionner mais aussi fortifier, une étrange atmosphère imprègne ce site habité depuis la nuit des temps malgré le risque par des familles de pécheurs aux expressions profondes, qui contribue aussi à façonner l’artiste.

Plus tard, à New-York la rencontre avec Richard Avedon, photographe de mode, portraitiste et notamment d’orphelins de Danang pendant la guerre du Viêt Nam va insinuer sa ferveur pour « l’intensité de la vie » à travers les visages et leurs regards.

Au-delà du « Masco-Portrait » son art pictural s’étend sur un espace plus traditionnel, cependant il reste une constante absolue, c’est « l’émotion intense » dégagée sur chaque toile qui touche l’humain et la nature, bouleversant le spectateur dans sa conscience.

Artiste, femme, épouse, maman, elle se cultive sans cesse dans des domaines variés: communication, tourisme, peinture décorative, art-thérapie, elle intervient pendant un an dans un hôpital psychiatrique, elle y rédige un mémoire sur un patient schizophrène.

Toutes ses expériences, ses nombreux lieux de résidence: Italie, Royaume Uni, USA, France, etc…, la diversité des cultures partagées, son éducation génèrent sans doute aussi son ouverture d’esprit, son humanisme à fleur de peau et sa générosité sans faille.

 

 

Nathalie Duvillier présentera ses réalisations à Paris, au sein de l’exposition « Les Civilisatrices ». Plus d’informations prochainement sur FP.

Nathalie Duvillier

Nathalie Duvillier

Partager :


Related Articles

Agnès Gonxha Bojaxhiu «Mère Teresa», une rivière dans le désert…

Nous marchons en quête de vie, parfois la douleur est si forte, l’oasis est si loin que notre corps s’abandonne, puis une main tendue nous entraine avec amour vers la palmeraie…

Partager :

Une Femme, une Cause

Mère elle-même d’un enfant drépanocytaire, Jenny Hippocrate-Fixy a fait de la prise en charge de la drépanocytose, une maladie rare, le combat de sa vie à travers l’association APIPD (Association Pour l’Information et la Prévention de la Drépanocytose)…

Partager :

La ville de Saint-Louis du Sénégal – entre Tradition et Modernité

Ville de Saint-Louis du Sénégal « Ndar » (en wolof) ou Saint-Louis du Sénégal a été la première capitale du pays. Classée au répertoire du patrimoine mondial par l’Unesco depuis l’an 2000 […]

Partager :
Pas encore de commentaires! Vous pouvez être le premier à commenter ce post !

Ecrire un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié.
Required fields are marked*