Breaking News

  • Un road-trip hors des sentiers battus!

    Mélusine Mallender, l’exploratrice de la chaine Voyage parcourt le monde, seule en moto, à la rencontre des femmes d’autres cultures… Avec un seul but: découvrir comment perçoit-on et vit-on la liberté ailleurs?

    Partager :
    ...

  • Adresse idéale pour une escapade à Madrid…

    Dernier né du Groupe Barceló, l’Hôtel Emperatriz est situé en plein cœur du Madrid historique, dans le quartier de Salamanca, à proximité du Paso de la Castellana et de la Calle Serrano, bien connue des accros du shopping! L’atmosphère y est moderne, cosmopolite et très conviviale.

    Partager :
    ...

  • Paimpol nous fait chanter depuis plus de 100 ans… « Sa Paimpolaise »

    Une icône de Bretagne, bien protégée au creux de sa baie qui s’ouvre aussi sur la « fameuse » île de Bréhat et qui déploie en son sein des trésors cachés à découvrir […]

    Partager :
    ...

  • Changer de vie pour s’installer au Québec

    Les Français sont de plus en plus nombreux à vouloir s’installer dans la Belle Province (le Québec, ndlr), qui accueille annuellement entre 45 000 et 50 000 immigrants […]

    Partager :
    ...

  • Cognac, une ville, un nectar!

    Cognac, pour y accéder vous traversez les vignobles qui produisent les spécialités locales : le pineau et bien sûr le cognac […]

    Partager :
    ...

  • Les recettes de Sophie

    La journaliste originaire de La Réunion Sophie Gastrin nous invite, à travers son livre « Cuisine de l’île de La Réunion » […]

    Partager :
    ...

Paimpol nous fait chanter depuis plus de 100 ans… « Sa Paimpolaise »

Paimpol nous fait chanter depuis plus de 100 ans… « Sa Paimpolaise »

Une icône de Bretagne, bien protégée au creux de sa baie qui s’ouvre aussi sur la « fameuse » île de Bréhat et qui déploie en son sein des trésors cachés à découvrir.

 

Théodore Botrel écrit en 1895, sa chanson la paimpolaise avant même de connaitre la ville…

Un extrait pour commencer à fredonner :

 » Quittant ses genêts et ses landes
Quand le Breton se fait marin
Pour aller aux pêches d’Islande
Voici quel est le doux refrain » /…/

 

La cité des islandais se love entre « port et centre-ville » où se dévoilent les hôtels particuliers autre fois propriétés des armateurs, La Vielle Tour, l’église Notre Dame de Bonne Nouvelle, la maison Jezequel.

Les marins pécheurs qui ont vogué entre la côte française et islandaise, fabrique son histoire telle une légende qui se légitime sous la plume de l’historien François Chappé avec sa thèse sur « Paimpol L’Épopée Islandaise » et celle de Pierre Loti auteur du roman « Pêcheur d’Islande ».

 

Le port (ancien « portus » morutier depuis le Moyen-Age) accueille dans un vaste espace, des bateaux de pêche, de tourisme, de transport, il dispose d’un espace « cale sèche » (bassin destiné à l’entretien, la réparation et l’hébergement des bateaux), il vit au rythme de son écluse qui gère les accès, c’est aussi un lieu de fête notamment tous les 2 ans « au 15 aout » pour le « Festival du Chant Marin ».

Il est bordé de nombreux restaurants et hôtels, plusieurs petites ruelles dirigent les pas des promeneurs vers d’autres espaces de la ville où de nombreuses galeries d’art vous reçoivent avec chaleur.

Le marché du mardi et plusieurs commerçants vous proposent des produits régionaux qui font la part belle aux saveurs maritimes avec bien sûr les huitres locales.

 

En 2016, la prochaine « Solitaire » du Figaro fera un show sur ses côtes, avec ses extravagants voiliers et pour le plus grand plaisir des amateurs de ces belles « montures marines ».

L’Abbaye de Beauport est née en 1202, imaginée par le comte Alain de Goëlo et son épouse, elle marie religion et économie pendant 600 ans jusqu’à la révolution, depuis 1992 ce monument historique fait partie du Conservatoire du Littoral.

Au cœur d’un magnifique espace de verdure de 120 hectares, cette « bâtisse » impressionnante sait s’illuminer avec ferveur pour faire la fête à ses hôtes, toute la faune animale dans sa grande variété, fait bon ménage avec les couleuvres et les vipères utiles à l’écosystème, dans son domaine aquatique des oiseaux immigrés sont invités sans réserve, les petites oies « Bernache Cravant » s’y promènent en hiver puis continuent leur ballade vers de nouveaux sites accompagnées d’autres espèces.

Le Vapeur du Trieux, un train à l’ancienne, fait apparaitre en toute quiétude cette vallée qui se pavane depuis Guingamp à Paimpol en passant par Pontrieux sous le charme de ses « pas » de velours.

Déjà presque endormi, il se prépare à prendre un peu de repos pour que ses voies soient réaménagées.

 

L’île de Bréhat émerveille son monde… A quelques encablures de la ville, au milieu d’un archipel, il y a seulement 40 000 ans elle faisait « corps » avec le continent avant de s’affranchir de cette attache et saisir son « indépendance ». Aujourd’hui son paysage offre plusieurs curiosités qui appellent les visiteurs : « moulin, fort, église, chapelles, croix de Maudez, phares, sémaphore », son histoire se raconte en plusieurs lieux, enfin lors d’une ballade sur ses sentiers, chaque pas permet d’apercevoir un spectacle naturel inédit, de s’émouvoir avec passion au parfum des embruns du décor naturel offert.

 

Quelques bonnes adresses :

 

Galerie d’Art

  • Philippe Desarme, 2 rue de la Vieille Poissonnerie à Paimpol

Hôtels

  • Les Terrasses de Bréhat, Pointe de l’Arcouest à Ploubazlanec
  • Les Agapanthes, 1 rue Adrien Rebours à Ploubazlanec

Restaurant

  • Le Penn Ty, 20 rue des huit Patriotes à Paimpol
  • Le Neptune, 23 Quai Morand à Paimpol
  • Le Restaurant du Port, 17 Quai Morand à Paimpol

Boulangerie pâtisserie

 

  • Christian Gallen Gérard, 2 avenue du Général de Gaulle à Paimpol

 

 

Abbaye de Beaufort

vapeur trieux paimpol

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Crédit photos: JMH et Office de Tourisme de Paimpol

Partager :

Tags assigned to this article:
Bretagnedécouverteîle de BréhatPaimpol

Pas encore de commentaires! Vous pouvez être le premier à commenter ce post !

Ecrire un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié.
Required fields are marked*