Aminata Touré, la toute première afro-allemande ministre en région

Aminata Touré, récemment nommée ministre des Affaires sociales, est la référence historique en Allemagne de la diversité en politique. Qui est cette nouvelle ministre qui invite la jeunesse en politique ?

Une première pour l’Allemagne. Une ministre d’origine africaine a été nommée mercredi 29 juin dans la région du Schleswig-Holstein, l’État le plus septentrional d’Allemagne. Elle se nomme Aminata Touré. Et elle occupe le poste de ministre des Affaires sociales. Cette femme d’origine malienne née en Allemagne en 1992 s’est très vite investie dans la politique. Dès ses années d’étudiante boursière, en Sciences politiques et en philologie française, elle rejoint le mouvement de jeunesse du parti Vert de sa région, à Schleswig-Holstein.Très vite, ses actions l’amènent, au bout d’un an, à devenir le porte-parole de ce mouvement au sein de son université.

Parallèlement à ses études, elle est l’assistante d’une députée écologiste au parlement fédéral à Berlin. Cette expérience ne la pousse pas à rester dans la capitale. Au contraire, elle décide de rentrer dans sa région d’origine.

Des débuts au parlement régional

En juin 2017, à 25 ans, cette afro-allemande est élue au parlement régional de l’État de Schleswig-Holstein, dans le nord de l’Allemagne. Ce sont sur les sujets de société comme l’antiracisme, les questions migratoires, les droits et l’égalité des femmes, les ‘queer’, les dossiers religieux, la question de la protection civile et des services d’urgence qu’elle fait ses premiers pas au parlement régional.

Ainsi, en avril 2019, elle a eu l’honneur d’introduire à la cérémonie inaugurale, le 44e président américain, lors du programme de leadership organisé par la Fondation Obama.

En août 2019, elle est élue vice-présidente de ce parlement régional à Kiel. À ce poste, elle est la plus jeune et aussi la première afro-allemande. Son élection à ce poste a fait grand bruit dans les médias allemands. 

La voix de la jeunesse en politique

En août 2021, son livre Wir können mehr sein, traduit en français, ‘Nous pouvons être plus nombreux, la puissance de la diversité’, sort. Elle y raconte sa vie en Allemagne, ses débuts et son parcours politique. Née de parents maliens ayant quitté le Mali après le coup d’état en 1991, elle a passé une partie de son enfance dans des centres d’accueil pour réfugiés avec un statut instable. Ce n’est qu’à 12 ans qu’elle obtient la nationalité allemande. Période durant laquelle son père divorce de sa mère les abandonnant avec ses trois sœurs. De ce chemin de vie, elle trouve la force d’encourager d’autres jeunes à se lancer en politique.

L’icône de la diversité

Par sa double culture et son parcours mixte, celle qui se définit comme une afro-allemande, veut se battre pour une société ouverte et égalitaire. Pour elle, « la part des personnes issue de l’immigration doit être représentée en politique de peur que certaines réalités de la vie n’y soient pas reflétées ».

C’est dans cette voie qu’à 30 ans, elle est nommée ministre des Affaires sociales en juin 2022, chez les écologistes. Son ministère regroupe les Affaires sociales, la Jeunesse, la Famille, les Seniors, l’Intégration et l’égalité des femmes. Son parcours est devenu le symbole de l’intégration des ressortissants d’origine africaine en Allemagne. Aminata Touré est l’icône de la diversité pour laquelle les portes du gouvernement régional s’ouvre.

Allemagne, Aminata Touré, Intégration, politique allemande

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Twitter
Visit Us
Tweet
Youtube
Youtube
Instagram
LinkedIn
Telegram
Whatsapp
Pinterest