Bouchra Hajij : première femme à la tête de la confédération africaine de Volleyball.

Aujourd’hui nous vous proposons le portrait de la marocaine Bouchra Hajij. Elle a été récemment élue à la tête de la Confédération africaine de Volley Ball (CAVB).  Elle devient ainsi la première femme à occuper ce poste. La marocaine a obtenu 42 voix contre 12 pour l’égyptien Amr Elwani, qui dirigeait la CAVB depuis 19 ans. Amoureuse du ballon blanc, ancienne joueuse de volleyball, Bouchra HAJIJ compte bien laisser ses empreintes dans l’histoire de volleyball africain et mondiale. 

Fille d’une professeure d’éducation physique, Bouchra Hajij accompagnait déjà sa mère à l’école, pour assister à ses cours. C’est d’ailleurs là-bas qu’un collègue de sa mère demande à cette dernière de laisser Bouchra s’entrainer au volley avec lui. Elle apprit les techniques de bases du volley grâce à ce professeur. Depuis la marocaine vit une histoire forte avec le ballon blanc.

Bouchra Hajij, première femme à la tête de la confédération africaine de Volleyball.

Bouchra Hajij a porté haut les couleurs de l’équipe nationale marocaine pendant plus de 20 ans. Elle faisait partie des meilleures joueuses de son pays durant les années 80-86. A cette époque, la Marocaine a été championne d’Afrique, vice-championne, championne arabe, 3ème au niveau des jeux Méditerranée, entres autres trophées remportés.

Bouchra a grimpé dans les échelons du volley marocain et africain avant d’occuper son poste actuel. Elle est également la Présidente de la fédération marocaine de la discipline depuis 2014. Elle est la première femme à la tête d’une fédération de sport collectif au Maroc. 

Dès son arrivée à la tête de la fédération, elle a lutté contre le fait que les fédérations du Maroc ont longtemps privilégié les équipes masculines au détriment des féminines. Les dirigeants de l’époque consacraient plus d’investissements pour les équipes masculines seniors lors des compétitions continentales notamment.

Dès son arrivée à la fédération nationale marocaine, elle a essayé d’instaurer une parité. Elle a réussi à avoir un équilibre des chances entre hommes et femmes,  en termes de participation, de primes et de reconnaissance.

Interrogée sur son élection Bouchra Hajij, déclare que celle-ci reste une victoire pour l’Afrique et un honneur pour toutes les femmes africaines. Selon elle, sa crédibilité, son vécu de sportive de haut niveau et son implication dans le volleyball, ont joué en sa faveur. De sus, la marocaine était déjà connue chez les acteurs du volleyball, dans les pays africains. Elle défend que le projet qu’elle a mis en place porte sur la promotion du volleyball et son développement en général. 

Actuellement elle cumule les fonctions de Présidente, avec la casquette de membre de la commission de parité de l’Association des Comités Nationaux Olympique d’Afrique (ACNOA). Elle est aussi la première femme africaine à intégrer le bureau  de la fédération internationale de volleyball (FIVB). Bouchra Hajij est aussi membre de la commission  culture et patrimoine olympique du Comité International Olympique (CIO). 

Selon Mme Hadji l’écart s’est creusé entre les différents continents au niveau du volleyball, donc elle a senti la lourde responsabilité et les défis qui l’attendent. Mais elle rassure que grâce à « son dévouement son amour sa passion son leadership, sa vision éclairées » elle y parviendra. Bouchra Hajij  promet également de tout faire pour intégrer  les femmes dans des postes à responsabilités. Elle a établi dans son programme de rehausser le niveau du volleyball sur le continent africain. Après son élection, la marocaine a même reçu les félicitations de sa majesté le roi Mohamed VI. Se décrivant comme une femme de défi et de résultat, elle reste plus que jamais déterminée à atteindre les objectifs qu’elle s’est fixée.

Bouchra Hajij, CAVB, Volleyball

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Twitter
Visit Us
Tweet
Youtube
Youtube
Instagram
LinkedIn
Telegram
Whatsapp
Pinterest
SOCIALICON