Cet inconnu dans ma vie

Hummmm, cet inconnu dans ma vie,

En arrivant sur la plage ce jour-là, je l’ai aperçu, à la même place ; Droit, digne, concentré. Non, pas concentré. Connecté. Il faisait ses mouvements de Yoga comme d’habitude. Mince, la silhouette erratique, de ses deux mains, il posait son talon derrière son cou. Souplesse et grâce infinies.

En me levant, le matin, je l’avais décidé : J’irais enfin lui demander d’accepter une interview. Il me fascinait depuis trop longtemps. Je voulais en savoir plus sur lui. Et, plus que tout, je voulais le remercier. Lui dire que l’apercevoir, à 6h le matin me donnait des ailes. Mes pieds, bien au chaud sous les draps 30mn plus tôt, et que j’avais dû sortir avec lourdeur, se faisaient alors légers.

– Allez, ouste, sors du lit ! Lui, il y est ! Tu l’imagines, hésitant une seconde avant de se lever ? Sors de là, et va procurer à ton corps ce pour quoi il est fait : le mouvement !

Cet inconnu, ce jour-là, sans me connaitre, avait déjà eu 2 effets sur moi : Celui de m’inciter à entamer ma journée par du sport, et l’autre, de le faire avec allégresse !

Je l’observais et réalisais que, les personnes qui nous aident dans nos vies ne sont pas forcément nos proches. Certains inconnus, sans le savoir, nous encouragent, nous offrent espoir là où le désespoir occupait l’espace, emplissent nos cœurs de gratitudes par un geste, une action, un sourire, y compris lorsque ceux-ci sont adressés à d’autres. Le saviez-vous ? Etre témoins d’une bonne action procure quasiment autant de bonheur que d’en être le destinataire.

Mais voilà que je m’égare …

Cet inconnu, dans ma vie apparait à chaque moment de faiblesse. Bon, soyons honnêtes. De paresse, devrais-je dire. Dans ces moments-là, tel un génie, gendarme de la procrastination, yeux ouverts ou fermés, il m’apparaissait aussi clairement que s’il était réel :

– Alors Corine ? Tu attends quoi ? Allez, action !  A moins que tu ne veuilles que je te montre l’exemple ? Je peux l’exécuter pour toi, cette tâche, si tu veux !

C’est alors que, parfois honteuse, je me redresse, rassemble le peu de fierté qui me reste et me lance dans l’action.

Quelle est son arme, vous demandez-vous, pour exercer une telle pression sur moi ? D’abord, de pression il n’en n’est pas question. Son atout, à mon égard, tient simplement en un mot : L’exemple ! Et l’on n’a jamais trouvé de meilleur incitateur que celui de prêcher par l’exemple.

Mon génie, génial inconnu a un argument imparable : Son âge.

Je suis donc allée vers lui, ai posé quelques questions :

– Votre âge ? 91 ans.
– Votre motivation ? Je n’en n’ai pas besoin. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours fait attention à ce merveilleux cadeau, mon corps.
– Jamais de lassitude ? Jamais ! On ne peut se lasser du bonheur.

Je lui demandai s’il pourrait m’accorder une interview pour mes réseaux sociaux. Il accepta. A l’heure et au jour dits, il fut absent. Exceptionnelle absence. Je le revis quelques temps plus tard. Et m’empressa vers lui pour m’excuser de lui avoir fait une proposition qu’il avait acceptée je le compris, pour mon bonheur à moi. A l’encontre du sien. Je lui certifiai qu’on en resterait là, et qu’il n’avait plus à craindre de moi d’être importuné. Je me contenterais de penser à lui, de le regarder, de le ressentir, de me servir de lui avec bienveillance, pour mon bonheur…Et pour le sien m’at-il répondu.

La boucle était bouclée. Je ne ressentais plus le besoin d’en savoir plus sur lui. Il m’en avait procuré suffisamment, d’informations. Je savais, par exemple, qu’il était toujours dans l’être, et fuyais le paraître. Et je l’en remercie au quotidien. 

Je dédie ce billet à tous ces inconnus, qui ont traversé ma vie, l’embellissant, d’une manière ou d’une autre, pour m’aider à m’élever, m’activer, rayonner.

Et vous, à quel inconnu, pensez-vous, là, tout de suite, en me lisant ?

Corine Dossa, espoir, gratitude, Inconnu

Comments (4)

  • Merci, Claire : L’objectif de mes billets est justement de semer , avec simplicité, ça et là, quelques leçons apprises. Alors, si cet objectif est atteint, tant mieux ! 🙂

  • Merci, Nathalie. Oui, j’ai reçu plusieurs leçons de ce Monsieur, et, chaque jour, je lui offre un sourire de gratitude. Merci pour ton commentaire:-)

  • Wow. Impressionnant CE billet.
    MERCI Corine.
    Tu nous offres un belle leçon au passage que notre bonheur n’est pas forcément le bonheur de l’autre non plus et de ce fait… Quand on demande quelque chose, il faut s’assurer, que c’est une “chose intéressante” pour l’autre AUSSI et non que pour “nous”.
    Ce monsieur de 91 ans est juste INCROYABLE. J’ai aimé les réponses du début notamment “je fais toujours attention à ce merveilleux cadeau : mon corps” wow wow et rewow ! Un rappel important, car on le néglige souvent bien trop… CE CORPS.
    MERCI. C’est un délice énorme de te lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Twitter
Visit Us
Tweet
Youtube
Youtube
Instagram
LinkedIn
Telegram
Whatsapp
Pinterest
SOCIALICON