Choisir l’amour

Choisir l’amour

Écrit par Corine Dossa le . Publié dans . Laissez un commentaire

Hummmm, la peur de perdre…

La vengeance est un plat qui se mange froid, dit-on.

A cela, je réplique :

La vengeance est un plat…qui ne se mange pas du tout !

Car, Elle ne se digère pas !

Car, Elle reste en travers de votre gorge, acre, rappeuse, barre la route à l’amour en recherche de sentiers pour se diffuser en vous et, en parallèle, du fond de votre gorge, diffuse, petit à petit, insidieusement, des litres d’aigreurs qui imprègnent chacune de vos fibres et y diffusent la peur : La peur d’être, à votre tour, la cible idéale d’un prochain acte de vengeance.

2023, année de l'amour
2023, année de l’amour

Tels sont les mots qui sont venus à moi, un matin de cette semaine, au cours d’une séance d’écriture automatique ! J’avais décrété et annoncé, aussi bien dans mon cercle privé qu’en public, que l’année 2023 serait l’année de l’amour ! L’année au cours de laquelle j’inonderais tous et toutes de cette hypnotique, voluptueuse émotion ! De cette vertu qui surpasse toutes les autres. 

Je sens en moi, cette envie de me dépasser, de m’élever par l’amour. Surtout, je m’émerveille, jour après jour de la puissance des retours de l’univers lorsqu’on choisit le camp de l’amour ! 

Bien évidemment, ce n’est pas toujours facile, et, parfois, on a envie de laisser fuser son aigreur, qui découle, toujours, de l’attitude des autres, pense-t-on.

Mais, et je l’ai entendu récemment, le plus important, dans ce sentiment d’amour, c’est le fait qu’il vous ouvre aux possibilités infinies. Lorsqu’on choisit cette voie, subitement, l’univers semble s’agrandir ! Des solutions apparaissent, qui semblaient être recouvertes d’un voile, des personnes surgissent dans votre vie, pour vous aider ou vous permettre, en les secourant, elles, d’agrandir votre joie.

Voilà l’expérience que j’ai choisi de vivre ces derniers temps, et c’est la raison pour laquelle je n’ai pas compris le cheminement de mon inconscient qui, sous couvert d’écriture automatique, me livrait ces réflexions sur la vengeance ! Il me semblait que cette idée était à l’antipode de mes pensées et que je n’avais, dans le viseur aucune personne haïe au point de fomenter contre elle, une quelconque vengeance !

J’ai mis cette énigme de côté quelques jours et puis, aujourd’hui, l’explication m’est apparue, lumineuse : Il est facile d’aimer les personnes aimables. Il est relativement simple de pardonner aux personnes qui se sont mal comportées avec vous sans raison apparente. Mais, lorsqu’on a détesté l’autre en retour, lui rendant la monnaie de sa pièce, lorsqu’on l’a rejeté, expulsé de sa vie ou de son cœur, lorsqu’on en a dit et pensé du mal, lorsqu’on est allé jusqu’à lui souhaiter malheur, il n’est pas facile de faire du rétropédalage et d’envelopper cet autre d’amour. Mais on peut y parvenir si on comprend ceci : Tous ces sentiments pas très vertueux qu’on a eu envers nos « ennemis », n’ont été que l’expression de notre peur. Ils nous protégeaient, nous armaient contre l’adversité. Ils nous servaient de bouclier. Nous étions, ainsi, prêts à toute riposte face à la haine envers nous. Nous étions parés pour l’affrontement par cette communication non verbale qui consiste à laisser nos vibrations exprimer à l’autre notre haine profonde.

Vu sous cet angle, on comprend que, laisser l’aigreur et choisir l’amour revient à se montrer vulnérable. Si l’autre ou les autres, en face, refusent de se désarmer, ils peuvent nous atteindre, et nous faire mal, nous faire souffrir, nous fracasser.

Mais j’ai une bonne nouvelle pour tous ! L’amour nous libère de tout, et surtout, de la peur. Pardonner à l’autre, abandonner toute idée de vengeance, c’est d’abord nous rendre la liberté de refuser de tomber dans le piège qui consiste à surenchérir sur la haine de l’autre. Choisir l’amour, là où il y avait de l’aigreur, c’est s’alléger du fardeau de l’obligation de riposte. Désormais, on choisit d’être le moulin qui continue, tranquillement sa danse avec le vent, et, si d’autres veulent se positionner en Don Quichotte et combattre le vent, bien leur en fasse.

Choisir l’amour, c’est, je crois, la seule certitude que puisse avoir un humain. Quoi qu’il arrive, il aura eu raison.

Alors, pour ce premier billet de cette année 2023, je nous souhaite de nous alléger, je nous souhaite d’agrandir les possibles, je nous souhaite d’aimer, car c’est à cette seule condition que les choses viendront à nous à la bonne heure, et nous mèneront sur les sentiers du bonheur…..

Heureuse année 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Twitter
Visit Us
Tweet
Youtube
Youtube
Instagram
LinkedIn
Telegram
Whatsapp
Pinterest