Êtes-vous à la bonne hauteur ?

Hummmmm, la bonne hauteur …

Quel est le secret pour ne plus jamais avoir peur ?

« Comprendre et accepter que toute personne sur cette terre est à la même hauteur que vous. Ni plus haut, ni plus bas ».

Voilà ! Compris ? Mon billet est terminé !

Bon, on pourrait s’arrêter là, mais quand j’ai entendu cette affirmation hier, mon cerveau s’est mis en mode échevelé ! 

Quésaco ? J’avais envie d’entrer dans l’écran et de demander au sage :

– Que voulez-vous dire s’il vous plaît ? Vous pouvez aller plus loin, dans les explications ?

Puis, sans réponse de sa part, j’ai commencé à déconstruire cette phrase pour en saisir le sens profond, et je vous livre ce que j’en ai compris.

D’abord, lorsque, par complexe, mésestime de soi ou simplement par admiration, on pose son interlocuteur sur un piédestal, que se passe-t-il ? On le craint. Lui, ou plutôt ses réactions. On estime qu’il a plus de pouvoir que nous. Il peut s’agir d’un pouvoir d’action tout simplement parce qu’il peut actionner des leviers de pouvoirs totalement hors de portée pour nous. Ça peut aussi être un pouvoir économique, dû à ses moyens financiers autrement plus probants que les nôtres. Ou encore, tout simplement un pouvoir de séduction (supposé) qui conduit à ses augustes pieds une horde d’admirateurs éblouis, quand nous avons-nous, du mal à séduire l’unique être de nos rêves. 

Quel est le rapport avec la peur, me direz-vous ? L’une des explications pourrait être celle-ci : La paralysie. Celle que l’on éprouve lorsqu’on perd ses moyens parce qu’on n’ose affronter, revendiquer ou simplement demander. 

Parce qu’on ne s’estime pas dignes de s’adresser à certaines personnalités, on peut rester englués dans des difficultés sources de stress et de mal être. On a peur d’essayer. On ne tente pas par peur d‘un refus qu’on croit certain. Le pire, c’est que, lorsqu’on voit un audacieux surmonter sa peur et oser se hisser à la hauteur du personnage qu’on craint et obtenir gain de cause, on reste nous, cloué au sol. Et la frustration devient notre compagne.

 Impossible d’être heureux lorsqu’on est pétri de frustrations !

Poser quelqu’un sur un piédestal, c’est, de fait, lui donner de l’autorité sur soi et se soumettre à sa volonté. Or, se sentir libre et maître de soi est déjà, une garantie de bonheur. Je me rappelle avoir lu quelque part que si les édifices officiels tels les cours de justices ou les parlements étaient ainsi bâtis, en hauteur, et souvent pourvus de marches, c’était pour intimider le citoyen en l’obligeant à lever le regard pour lui faire sentir sa petitesse face à l’autorité du gouvernement ou de la justice. Il en va de même entre humains.

Le plus étonnant, c’est qu’on dit souvent et j’ai pu le vérifier pour ceux que j’ai rencontrés, que les hommes et femmes célèbres ou personnalités de pouvoir sont, pour beaucoup, en réalité très humbles et prêts à descendre à la hauteur du commun des mortels.

Maintenant, en quoi la peur peut avoir son mot à dire lorsqu’on se sent supérieur à l’autre ? Déjà, avoir une attitude altière induit automatiquement la peur de la perte de cet ascendant ! Tout pouvoir auquel on s’accroche vous présente les autres comme désireux de prendre votre place ! Quelle charge permanente à porter ! Voilà, là aussi une source de stress. Un deuxième argument serait que celui qui se croît supérieur se prive des conseils et expériences des autres, supposés plus petits ou moins expérimentés que lui. Or, les expériences sont multiples, individuelles. Nous grandissons en nous enrichissant des expériences d’autres qui vivent les choses sous un angle différent. Paradoxalement, se priver du regard des autres sous prétexte qu’on « vaut » plus qu’eux nous rend plus petits. Maintenant, certains sont heureux dans leur étroitesse d’esprit. Pourquoi pas ? La définition du bonheur est aussi taillée sur mesure pour certains.

En tout cas, de par mon expérience, les deux personnes que j’ai fréquentées et qui ont le plus suscité mon admiration, par leur calme assurance, et leur bonheur tranquille, sont celles-là mêmes qui se mettaient à la même hauteur que quiconque était en face d’eux : Clochard ou célébrité .

Je ne pense pas qu’il s’agisse d’un hasard !

Et vous, que comprenez-vous de cette phrase ?« Le secret du bonheur est de Comprendre et accepter que toute personne sur cette terre est à la même hauteur que vous. Ni plus haut, ni plus bas » ?

Corine Dossa, modestie, relations humaines, simplicité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Twitter
Visit Us
Tweet
Youtube
Youtube
Instagram
LinkedIn
Telegram
Whatsapp
Pinterest