On obtient ce qu’on demande, pas ce qu’on mérite !

« Dans la vie, on obtient ce qu’on demande, pas ce qu’on mérite ! ». Voici une phrase qui, lorsque je l’entendis la première fois, me fit bondir !

Il s’agissait d’une discussion entre amies, et alors que l’une se plaignait des misères que lui faisait subir son compagnon, l’autre lui répondit du tac au tac :

  • Dans la vie, on obtient ce qu’on demande, pas ce qu’on mérite !
  • Ah, non ! répliquai-je ! Marie est une épouse extraordinaire ! Son mari devrait s’en apercevoir et la traiter en conséquence !
  • Ah oui ? me répliqua t- elle ? Tu vis dans quel pays ? Le pays des bisounours ?  Après ça, vous traitez de tous les noms les femmes qui savent se faire respecter et revendiquer leurs droits ! me répliqua-te-elle !

Cet argument fit mouche et m’obligea à revoir ma position.

En effet, entre nous, entre femmes, nous ne sommes pas toujours tendres les unes envers les autres. Toujours promptes, par exemple, à inonder de notre mépris une voisine, toujours tirée à 4 épingles au bras d’un homme, qui, c’est évident, l’aime et la comble de cadeaux.

Dans le meilleur des cas, nous aurons tendance à estimer cette femme comme très chanceuse car étant tombée sur un homme généreux.

Dans les 2 cas, nous lui ôtons tout mérite.

Soit elle a eu de la chance, et son homme est bien différent du notre, soit il s’agit d’une sournoise qui tire avantage des faiblesses d’un homme.

La question ainsi réglée, il n’y a aucun intérêt à pousser plus loin la réflexion. 

Or, à y regarder de plus près, que découvre-t-on ? Qu’il s’agit, parfois, souvent, de simplement demander, pour recevoir. Et ça, bien des femmes ne le font pas. 

Soit par fierté « Demander ? Non ! Ce serait indigne !  Mon mari le sait bien, que j’ai des journées chargées ! Il devrait se rendre compte, que j’ai besoin d’aide ! »

Ou alors, résignée : « ça ne sert à rien, de toutes façons, il ne m’offre jamais de fleurs, il n’a jamais été romantique » !

Nous faisons ainsi, les questions et les réponses, restant dans notre monde…totalement différent de celui de notre compagnon ! 

Là, j’ai choisi un exemple de la vie privée, mais ceci pourrait être transposé dans tous les domaines : professionnel, social, etc.

Nous ne sommes pas dans la tête des autres : Demandons ! et laissons à notre interlocuteur la possibilité de répondre ! Nous pourrions être surprises du nombre de fois où on est disposé à nous répondre positivement !

Et, pour finir de vous convaincre ,

Retenez juste ceci : Quand vous demandez, la réponse peut être : Oui, non, peut-être, plus tard, etc…Les choix sont multiples. Vous offrez la possibilité à l’autre de vous répondre par la positive ou par la négative, d’argumenter, d’exprimer les raisons de son positionnement.

Quand vous ne demandez pas, la réponse est toujours non.  Et c’est vous, qui vous dites non ! N’allez vous en prendre à personne ensuite, vous êtes seul(e) responsable de ce refus ! 

Mettez votre égo de côté, et demandez ! Ah, ce sacré égo ! On en reparlera dans un prochain billet !

Allez, sans rancune. Gardons en tête que ce que nous aimerions recevoir, nous le valons bien… si nous apprenons à exprimer nos désirs ou nos droits.

Essayez ceci, pour des petites choses. Constater que ça fonctionne nous permettra de dompter nos appréhensions et muscler notre détermination.

Qu’en pensez-vous ?

Partager :

Demander, désir, Ego, s’exprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *