Breaking News

Dans les bras d’Amma…

Dans les bras d’Amma…

Mata Amritanandamayi, plus connue sous le nom d’Amma (« mère », en hindi), est une « Mahatma » (« grande âme », en sanskrit), un être dont la conscience a atteint l’éveil. Un Mahatma est capable de traiter les autres avec compassion, mais aussi de les aider par sa simple présence à atteindre le même niveau de conscience.

Née le 27 septembre 1953 à Kerala, dans une famille modeste de pêcheurs, Amma est devenue un leader spirituel et humanitaire mondial. Depuis 1987, elle fait le tour du monde pour délivrer son message d’amour et de tolérance, mais également pour étreindre le monde, toujours vêtue d’un sari blanc. Plus de 32 millions de personnes ont ainsi déjà reçu le « darshan » (étreinte) d’Amma.

Celle qui a construit 45 000 maisons en Inde, pris en charge 500 orphelins, donné des bourses scolaires à plus de 41 000 enfants, ou encore planté un million d’arbres via sa fondation Embracing The Word (ETW) est considérée comme un « être de lumière et d’amour » capable de transmettre une énergie divine.

Pour se rendre compte de l’ampleur du phénomène Amma, nous sommes allés à Pontoise (Val d’Oise) où elle effectuait la première étape de sa tournée en France, les 19, 20 et 21 octobre, au Parc des expositions du Hall Saint-Martin. Dans cet immense hall, il faut faire la queue, pied nus, pour obtenir un premier ticket, qui, si vous êtes suffisamment patient, sera changé dans 5 à 7 heures par un autre qui vous permettra de recevoir le « darshan », l’étreinte salvatrice tant attendue. Dans le même temps, des informations autour d’Amma et de son œuvre sont à disposition dans des stands tenus par une partie des quelque 700 bénévoles. Fidèles et visiteurs sont assis sur des rangées de chaises, ou se déambulent dans les allées et achètent des colliers, de la soie, de l’encens, des photos d’Amma ou des objets de représentation spirituelle. Le bruit laisse rapidement place à la méditation et au silence lorsqu’Amma entre dans la salle. Pour une vingtaine de minutes de méditation et de prières. S’en suivront les « darshan ». Tout au long de la journée, et jusqu’au soir, Amma prendra dans ses bras généreux, hommes, femmes et enfants, en leur murmurant inlassablement et toujours, avec un beau et large sourire, un mantra qui semble les réconforter et les émouvoir au plus haut point. Certains décriront cet instant comme une véritable expérience spirituelle, d’autres évoqueront son énergie divine. Tous garderont le souvenir de ce moment unique d’amour avec Amma dans leur cœur.

Si vous n’avez pas eu le bonheur, comme 25 000 personnes, de recevoir votre « darshan » à Pontoise, Amma sera à Toulon les 3, 4 et 5 novembre avant de poursuivre hors de l’Hexagone, son tour de « darshan ».

Par CRM

Photos: Fofo Forey

Le rêve d’Amma

« Puisse chacun dormir sans crainte, au moins une nuit.

Puisse chacun manger à sa faim, au moins une journée.

Puisse les hôpitaux n’accueillir aucune victime de violences, au moins une journée.

Puisse chacun servir bénévolement, au moins une journée, tel est le souhait d’Amma. Telle est sa prière. »

« 25 000 personnes ont reçu une étreinte d’Amma à Pontoise »

Les nombreux stands

Partager :

Tags assigned to this article:
AmmaDarshanETWMahatma

Related Articles

Comment choisir ses chaussures à talon?

Depuis quelques saisons déjà, nous raffolons de plus en plus de tous ces talons à plateforme, ces stilettos qui nous envahissent […]

Partager :

Le lâcher-prise (Première partie)

«Je compare la vie aux cordes d’un instrument de musique, qu’il faut tendre et relâcher pour qu’elles rendent un son plus agréable ». De qui est donc cette invitation au lâcher –prise et, donc à la découverte […]

Partager :

A la rencontre de la Spiritualité Massaï

Ethnologue d’origine bretonne, Xavier Péron est devenu spécialiste de l’Afrique Orientale. Il a particulièrement étudié «les guerriers Massaï» […]

Partager :
Pas encore de commentaires! Vous pouvez être le premier à commenter ce post !

Ecrire un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié.
Required fields are marked*