Breaking News

Franck Sorbier le créateur poète

Franck Sorbier le créateur poète

Polyglotte et diplômé d’Esmod, il crée sa première collection dès l’âge de 25 ans. Mais il devra attendre quelques années avant de connaitre la consécration. En 1999, il entre dans le cercle fermé de la haute couture française, d’abord en tant qu’invité, puis en qualité de membre permanent. Franck Sorbier a alors 40 ans, il est le plus jeune membre de cette institution. Depuis, le créateur présente chaque saison ses collections haute couture : technicité absolue et poésie sont souvent les maîtres mots de ses créations. Pour FP, Franck Sorbier s’est prêté de bonne grâce au jeu des questions/réponses.

Que vous inspire la nouvelle génération de stylistes ? 

portraitJe ne peux pas me prononcer. J’aimerais être plus surpris par des électrons libres.

 

 

Pensez-vous, un jour, revenir au prêt à porter de luxe?

portrait

Dans l’absolu, non, bien que mes 10 années d’activité de prêt-à-porter au cours des années 90 me restent toujours à l’esprit, ce que beaucoup ont par contre oublié. Il ne s’agit pas obligatoirement de revenir vers un segment qui, de nos jours, est très encombré, mais faire preuve d’audace et d’ingéniosité en proposant une nouvelle approche instinctive de la mode.

La Fashion Week se termine ce mercredi 1er octobre. Quels sont les défilés que vous êtes allez voir?

portrait

Je ne me suis rendu à aucun défilé, mais ce n’est pas pour autant que je ne regarde pas les collections. Il faut toujours avoir un œil sur ce qui se fait. Est-ce inconsciemment se nourrir ? Je ne pense pas, il s’agit surtout de capter les tendances actuelles afin d’en créer de nouvelles. C’est l’avantage de la haute couture, un véritable laboratoire où la liberté créative est le maître mot, loin du carcan marketé et commercial.

Quelques mots sur votre prochaine collection haute couture, votre inspiration, les matériaux utilisés… ?

portrait

C’est un peu tôt, non ? Entre étoffes et croquis, mon esprit est en pleine ébullition, il fourmille d’idées, d’images, d’inspirations multiples que je garde encore secrètes. J’ai toujours plusieurs collections d’avance, les choses changent et évoluent. Et comme je le dis souvent, un artiste couturier est une éponge, capte chaque instant, retient sons, couleurs, essences … J’absorbe et transforme… Rendez-vous donc le mercredi 28 janvier 2015, prochaine présentation de ma collection de Haute Couture Été 2015 !

Vous auriez pour ambition la création d’un musée. De quoi s’agit-il?

portrait

Un projet de concept muséal plus exactement. En effet, j’ai cette envie et ambition de créer des espaces où chacun pourra découvrir ou redécouvrir mes créations : pièces de haute couture, dessins uniques, tableaux et bien plus encore, et ce, au travers de thématiques spécifiques. Ces espaces révèleront la quintessence de chacun des concepts muséaux voulus. Une aventure de muséographe et scénographe que j’ai déjà expérimentée lors de mon exposition monographie « La Couture corps et âme » au Musée des Tissus de Lyon, en 2009, où j’ai mis en scène mes 10 années de haute couture. Cette expérience, je l’ai affectionnée tout particulièrement, et je souhaite la réitérer et la renouveler au travers de ce projet.

Quelle est la plus belle déclaration que vous ayez faite à une femme?

portrait

J’ai répondu oui, le 27 août 2011 à la mairie du XIème arrondissement.

 

 

Quelle est votre définition du chic à la française?

portrait

Le fric c’est chic.

crédit portrait © Julie Mangaud


Tags assigned to this article:
Fashion WeekFranck SorbierHaute CoutureStyliste

Related Articles

No comments

Ecrire un commentaire
Pas encore de commentaires! Vous pouvez être le premier à commenter ce post !

Ecrire un commentaire

Sentez-vous libre de commenter, s'il vous plait...