Breaking News

Grégory Bakian à l’Alhambra le 29 janvier

Grégory Bakian à l’Alhambra le 29 janvier
Sportif de haut niveau, l’artiste Grégory Bakian est un ancien champion de Karting. En 2005, il sort son premier single « Je vis ma vie ». Puis vient le début de la reconnaissance et du succès avec « Ce Qui Ne Tue Pas Nous Rend Plus Fort » (2013).
Aujourd’hui, le jeune homme de 29 ans donne rendez-vous à ses fans à l’Alhambra, le 29 janvier. Un concert-événement qui permettra de découvrir l’étendue du talent de l’un des plus prometteurs espoirs de la chanson française. Rencontre.
médaillon-georgesBakian

Comment passe-t-on de champion de Karting à la passion de la musique et des chansons?

C’est un concours de circonstances. La découverte d’une nouvelle passion pour le chant et le manque de budget pour évoluer en sport automobile. 

médaillon-georgesBakian

Quels ont été les chanteurs qui vous ont donné envie de faire ce métier ou qui vous inspirent?

Enfant, je suis tombé sous le charme de la comédie musicale, « Notre-Dame de Paris » que ma mère écoutait en boucle. J’apprécie beaucoup les belles voix; Bruno Pelletier, Patrick Fiori, Daniel Lévi, Mike Brant ou encore Florent Pagny. Je suis un grand fan de Luciano Pavarotti et dans un tout autre style, de Lady Gaga, Mickael Jackson et de groupes comme Muse et Queen.

médaillon-georgesBakian

Vous écrivez souvent vos textes, comme pour le titre "Ce qui ne tue pas nous rend plus fort". De quoi parle cette chanson?

Elle délivre un message d’espoir. Cette chanson s’adresse à toutes celles et tous ceux qui rencontrent des difficultés dans leur vie. C’est un encouragement à ne jamais, jamais, baisser les bras. Ce titre est parrainé par l’ancien pilote de Formule 1, Philippe Streiff, aujourd’hui tétraplégique suite à un grave accident survenu le 15 mars 1989 au Brésil. Il est un modèle de courage et fut décoré « Chevalier de la Légion d’Honneur » en 1995. 

médaillon-georgesBakian

Vous venez de parrainer le gala Handicirque. Pourquoi cet engagement?

Cela me tient à cœur quand cela touche au Handicap et au sport. J’admire leur courage hors du commun d’où ma chanson, « Ce Qui Ne Tue Pas Nous Rend Plus Fort« . J’ai aussi beaucoup d’amitié pour la famille du Cirque Pinder et François Cabrera, l’organisateur de ce bel événement.

médaillon-georgesBakian

L'un de vos producteurs est Emmanuel Petit. Racontez-nous cette rencontre pour le moins atypique.

J’ai rencontré Manu à l’occasion d’un match de football caritatif en région parisienne et le courant est tout de suite bien passé. Il m’a ensuite découvert sur scène et nous sommes restés en contact jusqu’à ce qu’il devienne l’un de mes producteurs. 

médaillon-georgesBakian

Vous donnez rendez-vous à vos fans le 29 janvier pour un concert exceptionnel à l'Alhambra. Quelques mots sur ce qui les attend ce soir-là.

C’est une date importante pour toute l’équipe. Il y aura deux artistes talentueux en première partie, Laura Benattar et William Klank. J’interprèterai pour ma part les chansons de mon premier EP avec quelques titres inédits et des reprises du grand répertoire de la chanson française et internationale, avec quelques surprises au programme.

médaillon-georgesBakian

En quels termes aimeriez-vous que l'on parle de vous dans 10 ans? dans 20 ans?

Dans 10 ans? comme d’un grand chanteur français. Et dans 20 ans? peut-être comme d’un grand chanteur international, ambassadeur de la chanson française, tourné vers les autres et découvreur de jeunes talents.

Grégory Bakian, entouré de Emmanuel Petit, son producteur et des animateurs télé, Laurent Luyat et Fabien Lecoeuvre. Réservoir de Paris.

Réservez vite vos places :

http://www.alhambra-paris.com/



Related Articles

Tony Carreira dans le coeur des Femmes!

Nouvel album de Tony Carreira, véritable phénomène dans son pays natal, le Portugal mais aussi dans le monde…11 duos, 11 déclarations d’amour, 11 grands classiques de la chanson populaire française.

No comments

Ecrire un commentaire
Pas encore de commentaires! Vous pouvez être le premier à commenter ce post !

Ecrire un commentaire

Sentez-vous libre de commenter, s'il vous plait...