Auteur : Renée Mendy

Ecrire pour mieux faire parler son cœur.

Elle raconte les success stories africaines

Hortense Penda, journaliste, productrice et présentatrice de l’émission télévisuelle MBENGUÈ-The success stories diffusée sur la CRTV et sur sa chaîne YouTube a bien voulu répondre à nos questions. Aujourd’hui, jour de son anniversaire, nous avons voulu mettre en lumière celle qui, depuis des années, met le parcours des autres en avant. Happy Birthday to a lovely lady !

Pourquoi avez-vous choisi de produire votre propre émission ?

J’ai choisi de produire mon émission pour être indépendante. C’est vrai qu’on a toujours besoin du soutien des annonceurs car la production coûte chère. Mais je préfère être ma propre productrice pour mieux gérer mon émission, surtout que je suis également la conceptrice.

 

 

Justement, le concept de votre émission consiste à mettre en avant des parcours exemplaires. Lequel de ces parcours avez-vous trouvé le plus inspirant et pourquoi ?

Oui, mon émission télévisuelle MBENGUÈ-The success stories est la vitrine des réussites de la Diaspora Africaine et Caribéenne. Elle est également axée sur les porteurs de projets pour l’Afrique. Pour moi toutes les personnalités que j’ai déjà reçues ont des parcours inspirants car c’est justement sur ce fait que je me base pour recevoir mes invités. Je prends le temps de me renseigner sur leurs parcours professionnels parce ils et elles doivent êtres des références pour les jeunes. Je citerai en premier la journaliste Denise Epoté, une de mes références sur le plan professionnel. Également la star internationale, Manu Dibango. Il a surmonté des obstacles, ses parents ne voulaient pas qu’il fasse de la musique mais, il s’est accroché il a cru en lui et en sa passion, résultat il a été reconnu et très apprécié sur le plan international. Paix à son âme. C’était un grand monsieur. Je vous invite à retrouver les vidéos de nos entretiens sur ma chaîne YouTube. 

 

Si vous aviez une baguette magique, qu’ auriez-vous aimé changer dans le monde et dans votre propre vie?

Si j’avais une baguette magique, dans le monde j’aimerais changer l’injustice. Dans ma vie, ce serait de ressuscité mon père, il est décédé très jeûne à l’âge de 50 ans seulement. J’aurai aimé qu’il soit vivant pour voir ce que je fais. Néanmoins j’espère qu’il est fier de moi là-haut. 

 

 

Partager :

Why I want to “rejoin“ World Vision

World Vision is a global Christian
relief, development and advocacy
organisation dedicated to working
with children, families and
communities to overcome poverty
and injustice. World Vision serves
all people, regardless of religion,
race, ethnicity, or gender.

When I first joined World Vision, in 2004, with my 12 years of experience as a professional journalist, my motivation was to experience another way to better serve people. I found WV as a family and a child focused Organisation. During my years with the organisation, I saw an effective alignment of its mission, values and vision.

For four years, I had been blessed to organise several media and VIP visits all around Senegal but also in Mali. My first mission was in the southern part of Senegal, in Velingera zone of ADP (Area Development Programme, a long-term child sponsorship programming approach).
I visited several villages, mainly occupied by Fulani people (Pastoralists) in such remote areas that the first car they had ever seen was a WV’s car. It was very hot, and I discovered for the first-time extreme poverty in my own country. None of my friends in Dakar had never been there.

They could not understand why a distinguished and articulated journalist like me, coming straight from Paris, would like to be “there”. I was personally excited to learn more about village people and the work WV was doing there. I was sent to write in French and English, my first article for the Organisation. It was only weeks after, that Eric Toumieux, WV Senegal director at the time, explained to me that he knew I would succeed, even though it was one of the most remote and difficult ADP. In fact, this trip was a test. He thought that, if after that mission, in “a hostile environment” (hot, far from the capital, mosquitos…) I still wanted to stay with WV, it meant that I could definitely do the job!

For several days, I was with WV Staff and nurses who went to different villages to check children’s health and nutrition, weighting them, giving vaccines. They would also take time to discuss and explain to parents for example, how to stock salt properly and why.

I was impressed by their work and dedication, and their humility.

My contract was not signed yet, so I was presented as the communication person. The ADP manager explained, in simple words, that thanks to my writings and work, WV Senegal would have more sponsors and finance. At the end of the first morning, spontaneously, like only village people can do, a song was invented to honour and thank me, in advance. I will always remember the lyrics and the rhythm of this song saying “Bilintima Madame Renée” (Thank you Mam Renée). The ladies were joyful, singing and dancing for me. I thanked them back. We took our cars to leave the village. As we were to leave, a woman jumped from nowhere and gave me 3 little traditional breads, made from maize called “tapalapa”. They were hot! I could not figure out where she could have taken them from. And why she was giving them to me, when her communities needed them more than me. I learnt another lesson this day. These people knew the value of receiving, but they also knew the greatness of giving.

Whether for the water towels that WV built in different villages, or farms and agricultural fields or education especially towards girls, day after day, I could see, concretely, the impact that WV had on people’s life, children in particular. I have been the witness of how communities can be transformed for the better. WV programs last around 13 years. They are not made to last with WV, but to be passed on to the communities who are empowered when WV leaves. Their aim is long-term development. Indeed, in everything they do, they seek to bring fullness of life to children. I developed a passion for my work with WV. The staff, alongside families, and with local, national and global partners, “help children take an active role with their families in building lives free of need and full of promise.”

I am fond of the way WV works to ensure that they meet their goal of “sustained well-being of children within families and communities, especially the most vulnerable”. My passion of WV has remained unaltered after all these years. The work I did with WV staff made a significant contribution towards a better tomorrow. It gave me a true and profound sense of job satisfaction and self-motivation. Today, I am willing to do more, as there is nothing more beautiful than giving hope to millions of children and families all around the world.

If you want to sponsor a child :

https://www.worldvision.org.uk/

Partager :

La chicissime « Mamie Africa » a tiré sa dernière révérence

Le 24 décembre 2019 est un jour triste. « Mamie Africa » s’est éteinte à Paris après avoir lutté contre la maladie. Tout ceux qui l’ont connue, garde en mémoire la force de ses idées, sa maitrise de la langue de Molière et son amour passionnel pour les arts.

Chacun de nous a une histoire, voire des histoires belles, rieuses, curieuses et singulières à raconter, avec comme épicentre la grande royale Marie-Laure. Elégante comme une digne enfant de Saint-Louis, elle l’était assurément d’esprit et d’apparence. Jusqu’au bout, cette grande dame férue de culture et de savoir a illuminé de sa présence les expositions, les soirées, les rédactions et les salons en tout genre. J’aimais sa finesse d’esprit, sa curiosité. La jeunesse de son cœur et la force de ses engagements. Comme des centaines de personnes en France, au Sénégal ou ailleurs, je lui dois énormément. Je suis reconnaissante à la vie de m’avoir permis de devenir la nièce d’une si belle personne. Ses envolées lyriques, ses témoignages d’amour, ses douceurs, son amour de la vie et … ses rires éclatants résonnent encore.

Marie-Laure femme moderne s’il en est, aimait la tradition et la spiritualité de ses ancêtres d’Afrique. Sa personnalité riche, métissée et haute en couleurs faisait d’elle un être à part, unique en son genre. Tata Marie-Laure, tu étais notre mère à tous. Merci, merci, merci. Non seulement pour tout ce que tu as fait, mais aussi pour tout ce que tu étais. Que le tout puissant t’accueille pour la vie éternelle.

« Grande Dame franco–sénégalaise de la Culture et de l’Art, Mécène d’Art, collectionneur, Ambassadrice discrète, Chevalier des Arts et des Lettres, élevée dans l’Univers du grand poète et philosophe Monsieur Léopold Sedhar Senghor (Président du Sénégal et membre de l’Académie Française), Son grand-oncle.

Très affectueusement nommée le « griot de l’Art contemporain » Marie-Laure CROIZIERS de LACVIVIER marque par son esprit rapide et passionné, poétique et singulier ; personne ne reste insensible à son charme, presque chamanique …

Marie-Laure CROIZIERS de LACVIVIER a beaucoup contribué et contribue encore à promouvoir, soutenir, le monde de l’Art de Paris à Dakar et dans le Monde.
Tous les amis du Monde de l’Art, l’écoutent, la respectent dans sa philosophie complète et poétique.

Après une longue carrière à L’UNESCO de 28 ans, où elle a défendu et mis en œuvre non seulement l’Art africain, mais aussi l’extension de la culture africaine dans la francophonie, sans doute en regard de son mentor Léopold et de la vision économico-humaniste de Michel Rocard ; Marie-Laure avec son charisme y a conquis de nombreux ambassadeurs. Marie-Laure est un personnage incontournable de cette noble institution, elle est écoutée et respectée dans son combat, tant elle y met de l’énergie, les générations futures lui devront beaucoup.

Marie-Laure crée une association « FENETRE SUR … » (Loi 1901). Tout un symbole qui représente la célèbre porte de l’Ile de Gorée par laquelle les esclaves quittaient le continent et au travers de cette porte, l’Afrique a participé culturellement à ce Monde qui se transforme inexorablement.

La Fondation FENETRE SUR est dédiée à son fils, Jean Christophe HUBERT et à tous les enfants du monde handicapés ou non.

Elle met en œuvre la sortie d’une collection par le biais d’expositions itinérantes et par l’élaboration d’un livre – objet de référence de la collection – pour inciter à collectionner et favoriser des échanges et des débouchés potentiels pour les artistes.

Marie-Laure effectue l’ouverture d’un lieu devenant Maison des Artistes, agora où se retrouve le monde de l’Art.

Marie-Laure a également créé une banque d’Art : Avec la possibilité du Prêt des œuvres de la collection et l’achats d’œuvres nouvelles.

Mécène dans l’âme, elle organise des conférences et des expositions afin de consolider l’Art africain et mettre en lumière de nouveaux talents.

Pour votre longue carrière au sein de l’UNESCO, dont nous sommes reconnus comme ONG, votre sacerdoce à l’Art et la Culture d’un continent que l’on considérait comme sous-développé, la Ligue Universelle du Bien Public est honorée de vous remettre sa médaille d’OR*. » Source : Ligue Universelle du Bien Public, septembre 2018.

*Elle est également Chevalier des Arts et des lettres (arrêté du 17 juillet 2015)

 

Marie Laure Croisiers de Lacvivier dessinée par Marc Faivre

À ses côtés sur son canapé ou face à elle sur un pouf wax-décoré, il fallait savoir tenir cap dans l’échange, le partage…

Tenir cap de l’Intelligence, de l’Elégance, des réflexions métissées, de la géo-politique, de la “géo-artistique”…

L’Etendard des Arts affirmera toujours sa fluidité robuste face aux vents-mauvais, sa lucidité maîtrisée avec ceux tourbillonnants et si gais…

Merci Marie-Laure Croiziers, nous prenons les leçons et tentons le relais…

Marc Faivre.

 

 

 

Les obsèques de Marie-Laure Croiziers de Lacvivier auront lieu ce vendredi 3 janvier 2020 à 10h30, à l’église Notre-Dame de la Salette

Adresse : 33, rue de Cronstadt – 75015 Paris ou bien 27, rue de Dantzig 75015 Paris (il y a 2 entrées)
Métro : Convention, ligne 12
Bus : – 62, arrêt Place Charles Valins
– 95 arrêt Brancion Vouillé
et
– 89 arrêt Brancion Vouillé.
– Tram : T3A, arrêt Georges Brassens.
Un moment de recueillement collectif autour d’un verre de l’amitié est prévu après la messe.
L’accueil au crématorium du Père Lachaise est à 13h et sera réservé à la famille.
Adresse : 71, rue des Rondeaux – 75020 Paris

Partager :

« Divinise ta beauté »

Elle était drôle et intelligente. Celle qui a su par son expertise et ses nombreuses recherches remettre au gout du jour « la cosmétique naturelle » et les techniques africaines ancestrales n’est plus. Malheureusement.

Gillette Leuwat a tiré sa dernière révérence. Elle est partie sans bruit, le 7 novembre au matin. Elle se sera battu, contre la maladie, jusqu’au bout. Comme une guerrière africaine. Gardant son beau sourire, ses grands projets et son moral d’acier. Elle nous laisse la force de ses témoignages, sa passion pour le cheveu négroïde et une gamme de produits riches et efficaces qui portent son nom.

Ma chère Gillette, ma douleur est si profonde car nous avons tant partagé pendant tellement d’années. Tes conseils, tes séminaires et colloques sur la beauté noire et le cheveu naturel résonneront toujours dans nos mémoires et nos cœurs. Tes nombreux clients, qui étaient devenus des amis et même ta famille, chérirons pour toujours ton slogan : « divinise ta beauté ». Alors que nos larmes coulent de douleur, tu es sûrement plus belle et sereine que jamais. Tout près des anges qui doivent admirer ta beauté divine. Joyeuse Éternité à toi !

Lien Leetchi pour l’organisation de ses obsèques :
https://www.leetchi.com/fr/c/lPEWPR8w

Partager :

3 questions à Cindy Triaire

Gérante et fondatrice du Cabinet Conseil Tremplin Carrière, Cindy Triaire a pour vocation de rappeler à tout un chacun qu’on est acteur, moteur et actionnaire de sa propre vie ! Son livre « La nouvelle vision du succès : comment décider de sa réussite » (CopyMedia) est une véritable bouffée d’oxygène et d’espoir. Elle répond aux 3 questions de FP.

Partager :

Lire la suite

« Le Jardin » des saveurs

C’est à Lentilly, coquette commune française située dans le département du Rhône, à 15 kilomètres au nord-ouest de Lyon, que se niche « Le Jardin » (ex La Villa 444).

 

Cédric le propriétaire, un célèbre Docteur dans l’univers de la beauté, qui vit entre Les Etats-Unis et Paris, nous fait visiter les lieux. La demeure, anciennement “La Villa 444”,  a récemment fait peau neuve en changeant de nom.

Sally la gérante du restaurant «Le Jardin»

Jardin verdoyant, piscine, bar, salle extérieure sous toile tendue et four à barbecue campent le décor à la fois champêtre et cosy. A l’intérieur, un restaurant avec son bar lounge et sa piste de danse semblent nous tendre les bras. Cédric et sa gérante Sally peuvent y accueillir environ 180 personnes, pour des fiestas ou des repas plus calmes, selon vos envies. Ce n’est pas dans la salle aux meubles « design » que se trouve le clou du spectacle, mais plutôt dans les assiettes. « Je propose une cuisine conceptualisée et fusionnelle faite de produits du terroir revisités », précise Cédric avec un sourire rieur et une énergie à couper le souffle. « La cuisson de nos viandes est d’exception. Notre four à la braise saisit les aliments à haute température, sur l’instant, sans en dénaturer le goût. C’est ainsi que l’on obtient des viandes avec une puissance de goût incomparable ». Toutes les viandes sont d’origine française au « Jardin » et certaines sont gardées dans des chambres à maturation pour que leur saveur tutoie la perfection.

Le ceviche de cabillaud

Je vous recommande chaudement le « Skirt Steak Black Angus mariné », dont Cédric garde jalousement le secret de la recette sur des fiches élaborées avec soin, qui s’inspirent des “Steack Houses “américaines. Si vous aimez le poisson, vous pourriez commencer votre escapade gourmande par un « ceviche de cabillaud aux saveurs exotiques » ou un « tartare de saumon avec sa marinade taï revisitée » par le chef Steevy. Si vous êtes bec sucré, « Le Jardin » pourrait bien devenir votre restaurant de prédilection, et son chef pâtissier Sébastien votre meilleur ami. Si les desserts rivalisent d’originalité, la feuillantine aux 3 chocolats est un must.

Un des desserts succulents
Salade aux agrumes

 

 

Cédric et sa fine équipe viennent de recevoir « le prix de l’excellence d’or de la gastronomie » remis par le président Éric Duluc de la Fédération du Tourisme International. Une distinction qui les encourage à aller encore plus loin dans leur cuisine atypique aux saveurs internationales.

 

 

 

Pratique : Adresse : 444 Route de Sain Bel, 69210 Lentilly Téléphone : 09 81 15 15 06

Le Casino Charbonnière à deux pas du Jardin

Partager :

Yoostart: la vitrine des microentreprises

En pleine préparation du Match Making, prévu le 29 juin prochain, Anrifa Hassani, gérante de Yoostart répond à nos questions.

 

Quelques mots pour te présenter ?

Anrifa Hassani, gérante de Yoostart

J’ai fait des études de Langues étrangères et un Master en Communication option culture des affaires. Après 12 années de salariat dans des agences événementielles et publicitaires, j’ai trouvé ma vocation dans l’entreprenariat. Il m’arrive d’accompagner des créateurs d’entreprises dans leur stratégie de communication et leur positionnement. Mais là où je prends le plus de plaisir, c’est lorsque deux membres de mon réseau se trouvent des intérêts communs, deviennent partenaires et font grandir leurs activités respectives en collaborant.

 

 

 

D’où est venue l’idée de créer Yoostart?

Le réseau Yoostart s’est en quelque sorte formé de lui-même. Entre l’idée que j’avais au départ et ce que le réseau est devenu aujourd’hui, que de chemin parcouru ! Mais je dirais que c’est l’essence même de tout projet. On sait comment on a envie que ça commence, mais on n’est jamais sûre de comment ça se termine. Quoi qu’il en soit, je suis ravie de l’évolution et du tournant que prend Yoostart aujourd’hui et pour rien au monde je ne reviendrais en arrière.
Pendant quelques années j’ai animé, pour le plaisir, une communauté en ligne de jeunes créateurs et microentreprises au démarrage de leur activité. Au fil du temps la communauté s’est agrandie et s’est aussi professionnalisée. Yoostart a grandi au même titre que les projets de ma communauté se sont précisés et professionnalisés. L’idée de rendre visibles les nouveaux visages de l’entreprenariat s’est imposée à moi comme une évidence. En plus d’un Blog qui relate les parcours de nos membres, apporte conseils et outils pratiques à la création et au développement entrepreneurial, j’ai décidé de regrouper sur une même plateforme les créateurs d’entreprises, les indépendants et les porteurs de projets pour les aider à “Matcher”, trouver les intérêts communs qui feront grandir leurs projets d’entreprise.

Le réseau Yoostart

Comment expliquer simplement le concept de cette plateforme qui se veut être “la vitrine des microentreprises”?

Yoostart est tout simplement le réseau social des entrepreneur(e)s. La plateforme qui permet à votre business de gagner en visibilité et trouver rapidement des opportunités d’affaires et de collaborations, mais aussi des outils et des formations pour continuer de grandir.

Il existe d’autres plateformes qui ont les mêmes objectifs. Quelle est la spécificité de la tienne?

Sans parler du fait que chaque contact qui vous est proposé sur Yoostart est véritablement une opportunité qualifiée pour développer votre entreprise, Yoostart se démarque par une visibilité sans précédent apportée aux créateurs d’entreprise. La différence de Yoostart se note également par la continuité des échanges au travers d’évènements de networking à forte valeur ajoutée tels que les MATCH-MAKING, des Master Class ou encore des expo-ventes privées. Peu de plateforme combinent autant de services interactifs exclusivement dédiés aux créateurs d’entreprises et porteurs de projets.

 

Quels types d’entreprises trouve-t-on sur ta plateforme?

Anrifa Hassani, gérante de Yoostart

Des starters de moins de 5 ans, des porteurs de projets, des entrepreneur(e)s uniques, des cabinets d’expert(e)s (comptables, juridiques, RH…), mais aussi des professionnel(le)s de la formation et de l’accompagnement à la création d’entreprises. En un mot, le noyau de l’écosystème entrepreneurial.

Existe-t-il un profil type d’entrepreneurs à qui s’adresse Yoostart?

Yoostart s’adresse exclusivement aux personnes qui démarrent leur activité et cherchent à la faire connaître. Trouver ses premiers clients peut parfois s’avérer être une tâche ardue. Yoostart simplifie la prospection commerciale avec une mise en relation ludique, divertissante et automatisée. Pour permettre aux créateurs d’entreprises de démarrer leur projet entrepreneurial en pleine confiance avec les bons contacts.

 

Est-ce une plateforme indiquée pour des entrepreneurs qui ne commencent pas leur activité, mais veulent aller beaucoup plus loin?

Tout à fait ! Nous avons une catégorie “Expert” sur la plateforme qui permet aux entreprises ayant une expertise dans un domaine en particulier de la rendre visible, agrandir leur clientèle et nouer de nouveaux partenariats.

Ton actu c’est Le Match Making que tu organises le 29 juin. De quoi s’agit-il exactement?

Il s’agit d’un évènement de networking à forte valeur ajoutée basé sur une technique de mise en relation par centre d’intérêts communs. Après plusieurs études sur le networking, nous avons découvert que les participants étaient souvent frustrés ne pas avoir pu parler à tous les participants, ou pire, qu’ils avaient parfois le sentiment d’avoir perdu leur temps parce que les cartes de visites récoltées n’étaient finalement pas les bons contacts !

Le MATCH-MAKING a pour vocation de vous faire parler à tous les participants pour sélectionner les contacts avec qui vous pourriez aller plus loin. C’est la garantie de parler de votre activité et de votre concept à un maximum de personnes en un minimum de temps et repartir avec les bons contacts pour développer votre entreprise.

Le Match Making organisé le 29 juin

Quels seront les temps fort de cet événement ?

Il se déroule en 3 temps forts :
Première Partie: Un atelier sur la conformité avec la RGDP – Maître Karine Mazand-Mboumba Tchitoula, avocate aux barreaux de Paris et spécialiste du web diagnostiquera en direct 2 sites web et répondra à toutes les question de conformité.
Deuxième Partie: Les Sessions de MATCH-MAKING  – Au son d’un Gong les participants présentent tour à tour leurs entreprises, leurs objectifs, leur besoins en partenariats…
 
Chaque participant prend la parole pendant 1 minute sur une thématique donnée et ce jusqu’à 6 thématiques différentes. C’est l’occasion de s’exercer sur la prise de parole, susciter l’intérêt sur votre projet et, pourquoi pas, convaincre de nouveaux clients.
Troisième Partie : Cocktail Dinatoire offert par le traiteur événementiel Lova Délices. Et poursuite des échanges avec les participants dans un groupe privé sur la plateforme Yoostart.

 

Pratique
Yoostar.com
F Yoostart1
Insta Yoostart
T Yostart 1

Partager :

Olivia : la chouchou d’Insta !

Olivialvs, 15 ans, en classe de 3 ème en région parisienne. D’origine portugaise et guadeloupéenne, cette ado au sourire rieur affiche ses aventures et ses stories de jeune fille d’aujourd’hui sur Insta. Plus de 62 000 internautes suivent la jolie métisse quotidiennement. Comme l’immense majorité des filles de son âge, elle aime la photo, le maquillage et la mode. Mais, qu’est-ce qui peut expliquer son succès sur la toile ?

 

Comment as-tu commencé à t’intéresser aux réseaux sociaux et à Instagram en particulier?

Lorsque j’étais en 6 ème j’ai ouvert ma première chaîne YouTube. Jusqu’au milieu de l’année suivante, je faisais des vidéos, mais j’ai fini par arrêter car cela ne me plaisait plus trop. J’étais déjà sur Instagram, mais avec très peu d’abonnés : j’étais toujours à 3000. En octobre 2017 j’ai commencé à plus m’intéresser à Instagram et à faire attention à ce que je postais. Je me suis ainsi fait des amis via ce réseau social. Aujourd’hui je cumule plus de 60 000 personnes qui me suivent et que je remercie.

Pourquoi penses-tu que tu sois si suivie sur Insta?

Pour être franche, je ne fais pas quelque chose en particulier sur Instagram. Je ne sais pas ce qui plait à mes abonnés très particulièrement, mais je ne me plains pas, car avoir tout ce monde qui te suit tous les jours c’est vraiment quelque chose !

 

Tu postes des photos de toi au quotidien. C’est un peu de ton intimité que tu livres. N’est-ce pas dangereux pour une jeune fille de ton âge de montrer où tu vas, avec qui et quand ?

Mes parents et mes amis m’ont toujours dit de faire très attention car c’est vrai que c’est très dangereux pour une fille de mon âge. En revanche j’ai ma famille, surtout ma maman qui me suit sur tous mes réseaux sociaux et qui voit tout ce que je fais : si j’étais amenée à faire quelque chose qui pourrait me mettre en danger, elle me dirait alors de le supprimer.

Comment souhaites-tu voir évoluer ton influence?

Je dirais, chaque 10 000 abonnés que tout influenceur gagne, c’est déjà son prochain objectif. Aujourd’hui mon objectif est d’avoir les 100k.

 

As-tu des modèles, des personnes qui t’inspirent sur les réseaux sociaux?

Je ne m’inspire de personne : je crée ma propre image. A chaque photo que je fais, j’essaie de m’améliorer et de faire mieux à chaque fois.

Quel métier souhaites-tu faire plus tard?

Question avenir, je ne sais pas encore ce que je veux faire plus tard !

 

Pratique:
Olivia sur Insta: Olivialvs

Partager :

Mike Sylla : bilan et nouveaux défis !

Cela fait 25 ans que Mike Sylla, designer sénégalais nous émerveille avec ses créations, véritables œuvres d’art à porter. Alors que ce passionné pluridisciplinaire s’attèle à l’organisation de son premier « Free Market Paris », prévu les 5 et 6 juillet 2018, il a bien voulu marquer une pause. Le temps de répondre aux 3 questions de FP. L’occasion pour la rédaction de rendre hommage à son génie créateur et à 25 ans de mode et de création avant-gardistes.

Partager :

Lire la suite

5 forces du littoral atlantique au service de votre peau

Marina Berger Collinet-Ourthe, créatrice de la marque Océopin

En juin 2015 nous vous parlions déjà de Marina Berger, créatrice de la marque Océopin https://bit.ly/2s6rGrL.

Océopin, la crème, a vu le jour en février 2018. Sa promesse ?

Ressourcer, lisser et redensifier les peaux matures. Le trio gagnant pour nous les femmes soucieuses de conserver notre capital beauté le plus longtemps possible.

Pour la petite histoire, après un an et demi d’étude pour atteindre la formule parfaite, la Maison OCÉOPIN® a présenté son nouveau bébé en février dernier. Cette crème visage est alors proposée « comme un nouveau soin anti-âge indispensable. Ode à la végétation originelle du littoral atlantique, cette crème anti-âge global puise dans la nature tous ses bienfaits pour hydrater, restructurer et revitaliser la peau. Une première crème qui vient compléter une gamme de 5 soins d’exception. » J’ai donc testé cette crème anti âge pour vous, pendant 4 semaines.

J’ai d’abord été séduite par le packaging simple, mais original car le pot de crème en verre recyclé est comme placé dans un écrin vert tel un bijou (une boite chapeau que l’on peut recycler!). Sa texture onctueuse est agréable et pénètre facilement dans l’épiderme. J’ai été surprise : elle convenait bien à ma peau sensible et sèche. Même s’il est conseillé de l’appliquer jour et nuit je ne l’ai appliqué que le matin. Une belle expérience beauté et soin dont les secrets sont dans la composition riche en graines de pin maritime, l’ADN de la marque française. Hautement biologique, la crème est également riche en cameline « petit lin », chardon bleu des dunes, oyat, ajonc et immortelle, elle confère à la peau une souplesse et un éclat exceptionnels.

 

Oceopin – Creme Visage avec boite

 

Pour célébrer la végétation du Cap Ferret et plus largement du littoral atlantique sud 5 actifs végétaux biologiques du littoral, nobles, originaux et biologiques entrent dans la composition de cette crème-bijou.

CHARDON DES DUNES

Cette plante vivace vert-bleuté aux feuilles coriaces, épineuses et aux fleurs bleues qui se développe dans des conditions difficiles possède une grande richesse en polyphénols (antioxydants), acides aminés, polyol (composé organique qui permet à la plante de mieux répondre au stress environnemental), ou lipides. Il exerce une action densifiante en profondeur. Mieux soutenue, la peau est plus ferme, plus tendue. De plus, il stimule également les fibres d’élastine et de collagène 4 et 7, responsables de l’ancrage de la jonction dermo-épidermique dans le derme. La cohésion cellulaire est ainsi améliorée. Il augmente la fermeté cutanée et améliore le grain de la peau.

OYAT

Ce « roseau des sables » a notamment été utilisé pour fixer les dunes littorales des Landes de Gascogne en France. L’oyat stabilise la dune. Encore peu utilisé en cosmétique, il hydrate la peau en profondeur, répare et restructure l’épiderme.

EAU D’AJONC

L’ajonc forme d’imposants buissons jaunes qui parsèment le littoral, très odorants et à la floraison printanière magnifique. L’ajonc est emblématique de la végétation du Cap Ferret et reconnu pour atténuer les rougeurs ainsi que pour ses propriétés relaxantes et apaisantes.

IMMORTELLE DES DUNES

Une fleur d’une exceptionnelle longévité, qui ne fane jamais même après avoir été cueillie. Son parfum léger, subtil et intemporel, parce qu’elle est emblématique du littoral atlantique et des dunes du Cap Ferret. Son action anti-âge et cicatrisante/réparatrice est reconnue depuis de nombreuses années.

EAU DE CITRON BIO

Directement extraite du cœur du fruit, cette eau végétale pure apporte des nutriments essentiels à la peau (oligo-éléments, sels minéraux et huiles essentielles hydro-dispersées). La similitude de cette eau végétale avec les fluides physiologiques humain garantit une parfaite bio-affinité avec la peau. 100% eau de constitution de la plante. Elle cible les taches pigmentaires et exerce un effet hydratant, stimulant.

CAMELINE BIO (PETIT LIN)

Une huile avec un rapport oméga-6/oméga-3 équilibré, idéale dans les soins anti-âge ou les soins apaisants et réparateurs pour les peaux atopiques et les peaux sensibles. Ses propriétés régénérantes et réparatrices sont appréciées dans les soins anti-âge pour atténuer rides et ridules. Ces actifs font de la CRÈME OCÉOPIN un soin quotidien idéal pour les  peaux normales à sèches, sensibles et déshydratées, ternes, fatiguées ou exposées à la pollution. Elle est également recommandée en soin anti-âge (en prévention ou soin intensif). Une crème visage au top !

Pratique Les soins OCÉOPIN sont disponibles en pharmacies POT DE 50 ML : 52€ La crème visage Océopin est CERTIFIÉE À 85% BIOLOGIQUE par ECOCERT Greenlife selon le référentiel COSMOS https://femmesaupluriel.com/marina-berger-creatrice-de-la-marque-oceopin/

Partager :