Breaking News

La ville de Saint-Louis du Sénégal – entre Tradition et Modernité

La ville de Saint-Louis du Sénégal – entre Tradition et Modernité

Ville de Saint-Louis du Sénégal « Ndar » (en wolof) ou Saint-Louis du Sénégal a été la première capitale du pays. Classée au répertoire du patrimoine mondial par l’Unesco depuis l’an 2000, la « Venise africaine » s’est lancée dans un ambitieux programme de rénovation de ses anciens bâtiments, redonnant ainsi ses lettres de noblesse à cette ville située à 260 km de Dakar, la nouvelle capitale sénégalaise.

Nichée  à l’embouchure du fleuve Sénégal, près de la frontière avec la Mauritanie,  elle fut fondée en 1659, sur une île longue de 2 km et large de 300 m, par des marins de Dieppe (Normandie) et fut baptisée ainsi en l’honneur du roi de France Louis XIV, au travers de son ancêtre et homonyme Saint Louis.

stlouisAujourd’hui, cette presqu’île conserve de très nombreuses maisons, typiques de l’époque coloniale, avec leur façade de chaux, leur double toiture en tuile, leur balcon en bois et leur balustrade en fer forgé. Tout semble unique, et le temps donne l’impression d’être suspendu dans cette ville magique au charme atypique où il fait bon vivre. A en croire les anciens, la Grande Mosquée est la seule au monde à disposer d’une cloche et d’un cadran d’horloge. A Saint-Louis, la tradition n’est jamais loin de la modernité. Et l’on peut toujours y voir des calèches, rappelant la belle époque, circuler le long de la ville aux côtés d’automobiles rutilantes.

saint-louis-rue-lebonC’est à Saint-Louis que la belle Penda Mbaye inventa le célèbre thiebou dieun devenu le plat national, synonyme de la gastronomie sénégalaise. C’est aussi dans cette ville que de nombreuses personnalités sont nées et que le Jazz, amené par les soldats américains, au moment de la Seconde Guerre mondiale, a fait éclore toute une génération de jazzmen africains.  Depuis lors, le Festival international de Jazz de Saint-Louis, créé en 1992, attire curieux et mélomanes venus du monde entier.

4 lieux à voir à Saint Louis

  • Le quartier historique, l’île Saint-Louis, relié par un pont métallique à sept arches, le pont Faidherbe, aux quartiers de l’île de Sor.
  • Le siège de la gouvernance construit sur l’emplacement d’un ancien fort colonial dont quelques murs subsistent.
  • Les réserves ornithologiques du Parc national de la Langue de Barbarie et du Parc national des oiseaux du Djoud.
  • La « Maison Rose », une maison d’hôtes ouverte en 2003 dans le cadre des projets de rénovation.


Related Articles

Olympe de Gouges: un modèle à suivre!

En 1791, elle écrit les droits de la femme et de la citoyenne. Elle est aussi une défenderesse des faibles et des opprimés, de cette « masse silencieuse » qui courbe l’échine, qui subit le joug des plus forts […]

Disparition ou rédemption de l’humanité?

James Baldwin prévoyait-il déjà la fin de l’humanité avec le réchauffement climatique en 1963 quand il a écrit «La prochaine fois, le feu»? Déjà, il ne faisait que reprendre l’avertissement de la Genèse lancée par Dieu après le déluge.

No comments

Ecrire un commentaire
Pas encore de commentaires! Vous pouvez être le premier à commenter ce post !

Ecrire un commentaire

Sentez-vous libre de commenter, s'il vous plait...