Auteur : F.P.

Polyvalente, je teste pour vous des spas, des lieux atypiques, des produits beauté ou de nouveaux objets destinés à émerveiller notre quotidien. J'aime la vie. Les voyages. La slow food. Le développement personnel. Je suis une jeune femme d'aujourd'hui et de demain.

Quand intelligence rime avec glam

A 29 ans, cette ingénieure camerounaise en réseaux et télécommunication est une passionnée de la mise en beauté du cheveu afro, et elle le fait savoir. A travers son blog, et sur sa chaîne Youtube – qui compte près de 28 931 abonnés – , elle séduit de nombreuses jeunes femmes en quête de réponses concrètes, simples et pratiques. Myriam, plus connue sous le surnom de Mymou, est la première bloggeuse que Femmes au Pluriel a choisi de mettre en avant.

 

 

Partager :

Lire la suite

20 femmes qui façonnent le futur des entreprises du CAC40

Business Inside France vient de paraître un intéressant sujet sur les femmes qui façonnent le futur des entreprises du CAC40.
Voici un extrait avec les 20 premières femmes sélectionnées.

Source: Business Insider France

  • Les femmes occupent statistiquement moins de hauts postes que les hommes dans les grandes entreprises, et manquent également de visibilité.
  • Nous avons identifié 50 femmes qui façonnent le futur des sociétés du CAC40 en y travaillant sur l’innovation, des projets futuristes ou la transformation de l’entreprise.

Aucune femme ne fera partie des principaux intervenants du Consumer Electronics Show (CES), l’un plus grands rendez-vous tech de l’année qui ouvre ses portes à Las Vegas mardi 9 janvier 2018.

Statistiquement, les femmes occupent moins de postes à responsabilités dans les grandes entreprises que les hommes et sont souvent moins visibles, mais cela ne signifie pas qu’elles n’existent pas.

Business Insider France a voulu identifier les femmes qui façonnent le futur au sein des entreprises du CAC40, en interrogeant les sociétés ainsi qu’en complétant avec nos propres recherches.

Elles travaillent dans le numérique ou la prospection, l’innovation ou la recherche et occupent des postes stratégiques de Chief Digital Officer, directrice de la transformation digitale ou encore responsable de la sécurité des données au sein de leur entreprise.

On vous présente les femmes qui imaginent et construisent le futur des entreprises du CAC40 (par ordre alphabétique d’entreprise).

 

AccorHotels — Maud Bailly, Chief Digital Officer et membre du Comité exécutif

Maud Bailly. Accor
Maud Bailly. Accor

Parcours: Avant de prendre ses fonctions chez Accor il y a à peine un an, elle est passée par l’Inspection générale des finances, la SNCF et Matignon. En effet, en mai 2015, elle occupe le poste de chef du pôle économique au cabinet du Premier ministre, Manuel Valls.

Etudes: Elle a été formée à l’ENS, SciencesPo Paris et l’ENA.

 

AccorHotels — Christine Pouletty, directrice de la stratégie et de la transformation digitale

Christine Pouletty. Accor

Parcours: Avant d’atterrir chez Accor où elle travaille depuis 19 ans, Christine Pouletty a passé deux ans chez Air France comme vice-présidente des ventes, dix ans chez Air Inter et une année chez Dassault.

Etudes: Elle a été formée à Centrale Paris et à l’Institut technologique de l’Illinois, selon son profil LinkedIn.

AccorHotels s’appuie aussi sur Soumia Hadjali, vice-présidente des opérations digitales, Alisson Broussy, vice-présidente de l’expérience client et réputation ou encore Myriam El Harraq, vice-présidente de la stratégie mobile et appli.

 

Air Liquide — Marianne Julien, facilitatrice du réseau innovation

Marianne Julien, Air Liquide. YouTube/Libres Détours

Parcours: Elle est passé par la recherche et les ressources humaines pour accéder à ce poste, rappelle un portrait d’Usine Nouvelle. Avant de devenir facilitatrice du réseau innovation, elle a dirigé le programme Horizon hydrogène énergie, financé par Bpifrance et regroupant 19 partenaires. En 2014, elle est chargée des partenariats scientifiques du groupe dans lequel elle travaille depuis 2001, selon son profil LinkedIn.

Etudes: Ecole nationale supérieure des Mines de Paris

 

Airbus — Mathilde Royer-Germain, directrice de la branche Earth Observation, Navigation and Science

Mathilde Royer-Germain, Airbus. Airbus Helicopters.

Parcours: Elle a travaillé dix ans chez Daimler Chrysler Aerospace AG, nom donné jusqu’à la naissance d’EADS en juillet 2000.

Autres: Elle est chevalier dans l’ordre national du mérite.

 

Arcelor-Mittal — Karla Valladares Palluel, responsable de la digitalisation pour la distribution et les centres de services en Europe de l’Ouest

Karla Valladares Palluel. Arcelor-Mittal

Parcours: Comptoir Général de Robinetterie, DBS Drive, The North Face.

Etudes: Université Paris-Sorbonne et CESI de Reims.

 

Arcelor-Mittal — Gaëlle Le Papillon, coordinatrice du projet pilote de déploiement des outils optimisés de gestion de la supply chain et de la qualité

Gaëlle Le Papillon. Arcelor-Mittal

Parcours: Depuis 16 ans chez Arcelor-Mittal

Etudes: Centrale Paris

 

Atos — Ursula Morgenstern, chef Business & Platform Solutions de conseil et intégration de systèmes

Ursula Morgenstern, Atos. YouTube/Information Age

Parcours: Chez Atos depuis 2004, elle a auparavant travaillé chez KPMG et K&V Information Systems.

Etudes: Université de Mannheim (Allemagne) et Université de York (Canada)

 

AXA — Ulrike Decoene, directrice du Fonds AXA pour la recherche

Ulrike Decoene, Axa. Linkedin/Ulrike Decoene

Parcours: conseillère au Ministère des affaires étrangères, au Ministère de l’Intérieur et à Matignon.

Etudes: Université Paris-Sorbonne, ENS

 

 BNP Paribas — Nathalie Doré, Chief Digital & Acceleration Officer de BNP Paribas Cardif

Nathalie Doré. Bnp Paribas

Parcours: Avant d’intégrer BNP Paribas, elle est passé par Axa et Cetelem. Elle rejoint L’Atelier BNP Paribas comme responsable des événements puis du développement international et depuis depuis 2014, elle en est CEO.

Etudes: Elle est titulaire d’un DESS de marketing à l’Institut d’Administration des Entreprises et d’un BA Business à la Dublin City University (Irlande).

 

BNP Paribas — Sophie Heller, Chief Operating Officer de Retail Banking & Services

Sophie Heller. Bnp Paribas

Parcours: Avant de rejoindre BNP Paribas, elle a travaillé chez ING Direct où elle occupait le poste de chef du retail banking et avant cela, était directrice des ventes chez Mediatis à Paris.

Etudes: ESSEC

 

Bouygues — Solenne Pasqualetti, directrice “digital et e-commerce”

Solenne Pasqualetti, Bouygues. Linkedin/Solenne Pasqualetti

Parcours: vente-privee, Bouygues

Etudes: Rouen Business School

 

Bouygues — Nathalie Watine, DG transformation digitale et ressources humaines

Nathalie Watine, Bouygues. Linkedin/Nathalie Watine

Parcours: Autrefois, directrice des systèmes d’information chez SAUR

Etudes: ESI SUPINFO

 

Capgemini — Stephanie Renou-Coulnecheff, responsable de la transformation numérique

Stephanie Renou Coulnecheff, Capgemini. Linkedin/Stephanie Renou Coulnecheff.

Parcours: AccorHotels, Ernst&Young, Capgemini

Etudes: Paris-Sorbonne

 

Carrefour — Marie Cheval, directrice exécutive “clients, services et transformation digitale”

Marie Cheval, Carrefour. Linkedin/Marie Cheval

Parcours: Banque Postale, Société Générale, Boursorama, Carrefour

Etudes: Sciences Po, ENA

 

Carrefour — Valérie Madelin, directrice marketing digital 360 carrefour.fr

Valérie Madelin, Carrefour. Linkedin/Valérie Madelin

Parcours: Henkel, Carrefour

Etudes: ESSEC

 

Crédit Agricole — Murielle Beaufils, data quality manager

Murielle Beaufils, Crédit Agricole. Linkedin/Murielle Beaufils

Parcours: Crédit Agricole depuis 2007

Etudes: Georgetown University

 

Crédit Agricole — Laureline Serieys, responsable du service numérique

Laureline Serieys, Crédit Agricole. Linkedin/Laureline Serieys

Parcours: Henkel, The Boston Consulting Groupe, Google, Crédit Agricole

Etudes: ESSEC

 

Danone — Francesca Maggi, responsable de la sécurité des données

Francesca Maggi, Danone. LinkedIn/Francesca Maggi

Parcours: Chez Danone depuis 2004

Etudes: Università Bocconi

 

Engie — Isabelle Kocher, directrice générale

Isabelle Kocher, Engie. Linkedin/Isabelle Kocher

Parcours: Isabelle Kocher est la première femme à être devenue directrice générale d’une entreprise du CAC40 (ENGIE). Elle est passée Bercy, puis est devenue conseillère pour les affaires industrielles au cabinet du Premier ministre Lionel Jospin (1999-2002) avant d’entrer dans le groupe Suez.

Etudes: Mines, ENS

 

Essilor — Hélène de Rossi, directrice innovation pour les “next generation consumers”

Hélène de Rossi, Essilor. Linkedin/Hélène de Rossi

Parcours: Thales, Essilor

Etudes: Sup’Optique

 

 

Par :  Chisato Goya

Partager :

Enrique Iglesias, son tout dernier clip!

"Duele el Corazon" c'est son nom et en quelques jours après sa diffusion, la vidéo cumule déjà plus de 10 millions de vues et est déjà N°1 Itunes dans plus de 20 pays!
Tourné au Panama, ce clip met en scène Enrique Iglesias au milieu du désert, poursuivi par un hélicoptère… Regardez et partagez!

Après les succès, coup sur coup, de «Baïlando», en 2014 en featuring avec Sean Paul, Gente de Zona et Descemer Bueno (plus de 1 million d’exemplaires téléchargés rien qu’aux USA), puis de «El Perdon» en 2015, en collaboration avec Nicky Jam (classé #1 dans 40 pays, plus de 4 millions de singles vendus et plus de 300 millions d’écoutes, certifié “platine” en France), Enrique Iglesias revient sur le devant de la scène internationale avec son nouveau tube : «Duele el corazon».

Pour ce nouveau single en espagnol, Enrique Iglesias est accompagné de Wisin, artiste reggaeton portoricain au succès mondial, avec qui il a pu déjà collaborer sur les tubes, «Lloro por ti» ou «No me digas que no».

« Duele el corazon», avec ses sonorités latinos ensoleillées et entrainantes, vous ravira!

Partager :
fashion-days-isiz-goita

Izis Goïta au Strasbourg Fashion Days

“Smoking or no smoking”

 

Le créateur Strasbourgeois d’origine malienne, Izis Goïta a présenté sa collection “Smoking or no smoking”, à l’occasion de la dernière Strasbourg Fashion Days, en fin mai.

Une collection  mixte qui propose à l’homme des vêtements allant du « casual » au « business » en passant par les tenues de cérémonie. La collection femme est  quant à  elle toute en fluidité, avec des mélanges de matières (mousseline et simili cuir)  pour « sublimer la femme moderne ». Vestes et robes de cocktail sont de rigueur. La réalisation des modèles se fait sur mesure. Le défilé en image.

la vidéo:

Contact: 11 rue du Conseil des Quinze – 67000 Strasbourg – +33 (0)3 88 32 51 42

e-mail: IGoita@izisgoita.fr

Partager :

La nouvelle référence reggae, le phénomène caribéen

 

Le groupe, The King’s Son s’est formé au hasard de rencontres sur l’île paradisiaque d’Antigua dans les Caraïbes. Venus de différents horizons, Marcy, Ty, Souljah Man et Jay-Seb se réunissent autour de la musique et de valeurs communes. Empreint de leurs racines reggae, leur mode de vie insulaire les incite à écrire sur des choses essentielles. Comme l’explique leur premier tube “I’m not rich“, pas de bling-bling, mais de la positivité, un appel au partage et au respect. “Nous ne sommes pas riches, mais nous avons des proches sur qui compter et de l’amour. C’est la seule vraie richesse” déclarent-ils en choeur.

« I’m not rich, but I live like a millionaire

You know I live like a millionaire

Some say I ain’t got a care in the world

But I do

I care about me and you, I care about me and you

I care about right and wrong, so I gotta be strong »

 

C’est au sein de leur atelier artistique, qu’ils ont créé ensemble les titres de leur premier album. Si Ty vit aujourd’hui entre New York et Antigua, il a grandi sur l’île et y a toujours trouvé son inspiration. Cet auteur, compositeur, interprète rencontre Souljah Man il y a 12 ans. C’est lors d’une session studio qu’ils découvrent Marcy. La voix et l’écriture de la jeune femme de 25 ans les impressionnent et ils lui proposent de les rejoindre pour monter le groupe The King’s Son. Elle raconte d’ailleurs “Lorsque nous avons commencé à travailler ensemble, c’est comme si nous nous étions toujours connus. C’était une évidence ! “. Jay-Seb arrive plus tard, de retour d’un shooting photo, ce mannequin-musicien participe à une jam session à Antigua et assure les percussions et les choeurs pour Ty. C’est ainsi que le groupe se retrouve au complet. Le groupe The King’s Son prend alors vie sous ce nom inspiré de leurs racines reggae et caribéennes avec tous les symboles de leur culture.

Leur 1er single “I’m not rich” en featuring avec Blacko connait le succès dès son entrée sur les ondes françaises en restant plus de 7 semaines dans le TOP10 de l’airplay général. Le public est au rendez-vous et adhère à cet esprit “roots”, en plébiscitant le clip qui cumule déjà près de 8 millions de vues en France.

Tournée à Antigua, la vidéo met en scène Jay-Seb qui se fait le représentant du groupe dans cette histoire d’amour à la Robinson où il prône le retour à l’essentiel : fiers représentants de leur île qui a rendu tout cela possible.

Cette simplicité et cette authenticité leur apportent le soutien du public. Le titre dépasse rapidement les frontières françaises puisqu’il est signé chez B1 Recordings (Pitbull, Avicii, Milow…) et Ultra Music (Omi, Calvin Harris…) et annonce un album fort au message universel. “Vous pouvez donner cet album à un enfant de 10 ans comme à votre grand-père. Nos paroles sont positives, elles portent un message de vie, c’est important pour nous” résume Souljah Man.

Cet opus porte le nom du groupe “The King’s Son” et a été enregistré entre Antigua et Paris. Un éclectisme que l’on retrouve à la production et à la réalisation avec le duo Torsten Stenzel (Moby, The Shady Brothers…) et Matthieu Mendès (M Pokora, Kendji Girac…). Si la composition est assurée en grande partie par Ty (on retrouve aussi des titres composés par Matthieu Mendès, Orti…) chacun écrit ses couplets. La création se fait comme aux débuts, en groupe et en échangeant autours des morceaux. Avec le mélange détonnant des personnalités, des styles et des voix c’est une harmonie parfaite qui se dégage. Souljah Man apporte sa touche ragga, Marcy donne sa douceur, Ty sa force tranquille et Jay-Seb son rythme.

L’album “The King’s Son” sort le 10 juillet et est composé de 12 titres dont 3 covers importantes à leurs yeux (“People Everyday” d’Arrested Development, “Dreadlock Holiday” de 10CC, et “One of us” de Joan Osborne). Des artistes urbains majeurs tels que Blacko et Youssoupha ont rejoint le groupe sur les singles “I’m not rich“, et “Love is the air“. On y retrouve les rythmes reggae du groupe teintés de pop et de ragga comme sur “One life” ou sur “King of the world“. Ils ne transigent pas sur les thèmes de leurs chansons, et sur les valeurs qu’ils souhaitent partager avec leur public, comme sur “Be the change” qui rappelle que le changement commence par soi-même. Un album riche, fait pour nourrir les âmes autant que pour faire danser. Un vrai vent de fraîcheur dans ce monde matérialiste et si rapide.

The King’s Son résume tout ce pour quoi la musique est faite. En toute simplicité et avec leur coeur, ils sont là pour donner tout ce qu’ils ont de meilleur. Un beau message pour 4 magnifiques artistes qui “gardent les pieds sur terre et la tête bien accrochée” (Marcy) qui “refusent de se travestir” (Souljah) et qui “veillent les uns sur les autres” (Ty) pour se protéger et ne pas se perdre. Pari est fait que cet album trouvera le chemin du public et qu’ils seront bien vite plus que de simples messagers.

The King's Son - Photo PromoThe-King's-Son-(Cover-Album-BD) (1)

Partager :

Vitaa, une artiste incontestable et récompensée.

« VIVRE » Nouveau single, extrait de son 4ème album à paraître, courant 2015.

 

Près d’1 million d’albums vendus, des hits en rafale, Vitaa est l’une des artistes N°1 des réseaux sociaux en France avec + de 1.500.000 fans et plus de 150 millions de vues YouTube. La carrière de Vitaa démarre au début des années 2000. Née en Alsace, Vitaa grandit dans la région lyonnaise. Elle découvre le hip hop et le R&B, étudie et s’émancipe. Elle se lance dans le chant durant ses années de collège. Elle entretient sa passion avec application sans pour autant sacrifier des études qu’elle poursuivra quelques années encore après l’obtention de son baccalauréat. Amoureuse du R&B contemporain incarné aux Etats-Unis par des divas comme Mary J. Blige, Aaliyah ou Beyoncé et son groupe Destiny’s Child, Vitaa fait ses premières apparitions sur disque, au début du millénaire. On découvre sa voix haute et puissante sur les compilations à succès Double Face 4 et 5 ou encore avec Diam’s. Entre les deux jeunes femmes, le lien dépasse le simple cadre de la création artistique. Une amitié naît. En 2006, Vitaa accompagne Diam’s sur « Confessions Nocturnes », l’un des plus gros tubes de l’album « Dans Ma Bulle » (meilleure vente d’albums en France en 2006 et qui atteindra le million de disques vendus). Un hit dont tout le monde se souvient et qui donnera un nouvel essor à la carrière de Vitaa. Vitaa signe chez Motown France et sort son premier album, “A Fleur de toi”. Grâce à des titres comme « A Fleur de toi » ou « Ma Sœur » qui aident l’album à s’écouler à plus de 800 000 exemplaires, Vitaa s’installe définitivement au premier rang des artistes urbains du pays et joue désormais des coudes avec les plus grands talents de la pop et de la variété française. Voix maîtrisée, textes sensibles et mélodies efficaces, Vitaa se dévoile entière, écorchée, fragile mais aussi fidèle à ses racines musicales tout en conférant une dimension plus large à son répertoire. En se livrant avec justesse et sincérité dans un album ambitieux, elle touche au cœur et confirmera tous ses talents et qualités sur son second album sorti en 2009. 2010 : “Prendre du recul”. Après son second album, “Celle que je vois”, porté par les singles « Une fille pas comme les autres » ou « Pour que tu restes » et une série de concerts qui l’ont vue notamment faire la première partie de Rihanna en plus de ses propres shows, Vitaa fait une pause. Elle choisit de se consacrer à sa vie de femme et à un bonheur encore plus grand que tous les numéros 1, les disques d’or ou de platine : l’arrivée d’un petit garçon, son premier enfant. Vitaa se recentre, loin du tumulte de l’industrie du disque et des médias. Le break, qui ne dure que quelques mois, est salvateur. Automne 2013 : Retour gagnant. « Game Over » prend le web et les ondes d’assaut. Le clip passe les 70 millions de vues et le titre se classe N°1 des ventes, radios, TV et clubs. « Ici Et Maintenant », son troisième album sera certifié disque d’Or en quelques semaines seulement.

Vitaa---Vivre-(Cover-Single-BD)

Partager :

Dermtec Color: le must-have en manucure

Lancé en décembre dernier le Dermtec Color a révolutionné l’univers de la manucure. Ses atouts séduction sont multiples. Explications.

Il se présente sous la forme d’un kit de démarrage dans lequel tout est fourni y compris la lampe led (59,99 euros le kit). L’application est simple et rapide puisqu’il suffit de 5 mns chrono pour avoir des ongles impeccables, avec un fini brillant et laqué digne d’une professionnelle.

Mais le plus de ce Dermtec Color ne réside pas uniquement dans son côté zéro défaut ou son prix accessible. C’est le must-have en matière de manucure parce que ce vernis semi-permanent se retire facilement et sans abîmer l’ongle, grâce à la technologie peel-off. C’est le top de pouvoir garder une tenue parfaite du vernis, pendant une dizaine de jour, et de le retirer simplement : sans dissolvant, sans ponçage, rien qu’avec les doigts ! Une belle surprise pour celles qui aiment être toujours impeccables en gagnant du temps et de l’argent.

A se procurer d’urgence en Parashop, parapharmacie Leclerc ou Carrefour.

Partager :

Un bel anniversaire pour B.E. !

La cinquième édition du Salon Boucle d'Ebène (B.E) s'est tenue au Centquatre (Paris 19ème) les 30, 31 mai et 1er juin dernier.
Trois jours dédiés à la beauté du cheveu afro, à la mode et à l'élégance dans toute sa splendeur.
L'occasion aussi de rappeler que l'association éponyme vient de fêter dix années consacrées à la mise en lumière des talents des artistes capillaires et à la sensibilisation sur les dangers du défrisage chimique.
Le salon a, encore une fois, mis en exergue l'immensité des coiffures qu'il est possible de porter avec des cheveux crépus, beaux et sains.
Ambiance en images.

[layerslider_vc id=”19″]
Crédit Photos: FOFO Forey Fumey et Salon BE.

Partager :

Marina Berger, créatrice de la marque OCÉOPIN

OCEOPIN - Huile de graine de pin maritime 15ml HD

 

 

 

OCÉOPIN est une marque 100 % made in France, située en Aquitaine.

Elle est l’unique récoltant et fabricant d’huile de graines de pin maritime dans le monde!

Sa jeune créatrice, Marina Berger, répond à nos questions.

Avant de partir faire une balade au cœur des forêts d'Aquitaine à la découverte du pin maritime, pouvez-vous nous dire quelques mots sur vous ?

Traductrice littéraire de profession (j’ai fait des études très littéraires en classe préparatoire puis un master d’études slaves), je suis pourtant passionnée par la forêt, les arbres et plus particulièrement par le pin maritime depuis l’enfance. Petite, mon père (forestier et grainetier) m’emmenait avec lui sillonner les pinèdes et j’ai toujours su qu’un jour ma vie professionnelle serait liée d’une manière ou d’une autre au pin. J’aime plus que tout les balades dans les dunes le long de l’océan, au Cap Ferret où je réside. Et le parfum balsamique des pins mêlé à l’immortelle des dunes est pour moi synonyme de vacances et m’évoque de nombreux souvenirs d’enfance.

Comment a germé l'idée de créer Océopin et de proposer des soins composés exclusivement de graines de pin maritime ?

La rencontre cruciale de mon père avec un chercheur de l’Institut des Corps Gras de Bordeaux et la révélation des bienfaits de l’huile contenue dans la graine de pin a tout déclenché. Je n’ai pas hésité à m’associer à mon père et à créer avec lui la marque OCÉOPIN® pour faire connaître au grand public les vertus de l’huile de graines de pin et développer une gamme cosmétique biologique autour de cette pépite de la nature.

Quelles sont les spécificités de l'huile de graines de pin maritime ? En quoi constitue-t-elle un soin d'exception ?

Cette huile végétale est unique et constitue une vraie innovation puisqu’avec Océopin, nous sommes les premiers et les seuls à la proposer pour le soin de la peau. Ce caractère innovant est une des choses qui distingue cette huile des autres huiles déjà connues depuis longtemps. C’est notamment la raison pour laquelle nous avons effectué de longues études débouchant sur un brevet pour comprendre le mécanisme d’action de cet ingrédient actif sur la restructuration de l’épiderme.

Elle est fascinante car elle a un profil en acides gras très intéressant: des acides gras essentiels insaturés et une belle teneur en vitamine E, en phytostérols, en polyphénols (anti-oxydants naturels). Elle contient aussi des acides gras inédits, les delta-5, qui agissent sur la prévention du vieillissement cutané et le comblement des signes de l’âge. Grâce à cette composition exceptionnelle, cette huile possède des effets puissants et démontrés (tests cosmétiques): elle repulpe et redensifie l’épiderme, protège la peau des agressions extérieures, comble rides et ridules et apaise formidablement. Elle peut notamment réduire les rougeurs, calmer les démangeaisons et apaiser les coups de soleil. De plus, elle est, ce qui n’est pas négligeable, 100% bio et made in France (un fait rare pour les huiles végétales qui viennent souvent de très loin).

Comment la conseillez-vous et à qui ?

C’est une huile visage, un sérum concentré, qui a tout pour devenir un produit culte, à se transmettre de générations en générations. Dès 30 ans, pour prévenir l’apparition des signes de l’âge et pour des peaux plus matures pour soigner et corriger des textures de peaux relâchées ou combler les rides. Elle est adaptée à un très grand nombre de peaux: atopiques, sensibles, celle des hommes et des femmes. Son packaging et son odeur très délicate plaisent autant aux deux sexes. Elle s’utilise de manière décomplexée comme un vrai “plus” dans sa routine de beauté, comme un sérum, seule ou bien mélangée à une crème de soin habituelle pour l’enrichir et la perfectionner. C’est un vrai secret de beauté à avoir toujours dans sa salle de bains et à utiliser matin et/ou soir, selon ses habitudes et envies.

L’huile et la poudre de graines de pin maritime OCÉOPIN®  sont disponibles en pharmacies et parapharmacies, boutiques bio haut de gamme et concept-stores et sur www.oceopin.com/shop/fr/

Partager :

Le RnB français a enfin trouvé sa plume…

Shaniz, jeune talent révélé dans le 94 en banlieue parisienne revient en trombe dans le milieu du RnB français. Sa fraicheur accompagnée de textes poignants, incisifs, conscients et concrets nous chamboule. Renversante, cette jeune artiste nous transporte à travers son vécu dans les rues de la vie.

Sa maturité est un atout indéniable. Cependant rien ne se fait sans rien et Shaniz l’a parfaitement intégré. Pour preuve, ses premières compositions datent de ses 14 ans. Sabrina était à l’époque une jeune ado à l’imagination débordante qui rêvait d’un autre monde, en meilleure adéquation avec elle-même. L’écriture lui a permis de donner vie à ce monde et grâce à la musique, elle a pu le faire partager à ses proches. C’est au collège que Sabrina commence à poser ses textes sur des instrus rap de son grand frère. Passionnée par ce courant musical, elle monte alors son premier groupe dont elle ne gardera que le nom Shaniz. Les années passent, les rencontres se multiplient et sa motivation reste la même qu’à ses débuts.

Aujourd’hui Shaniz est bien différente de la collégienne introvertie qui ne gardait ses chansons que pour quelques rares privilégiés. A présent, elle a déployé ses ailes et s’est rendue compte qu’elle pouvait prétendre à plus. Tout au long de son acharnement, sa force lui a permis de franchir des caps déterminants qui débutent par les premières scènes de quartiers.

Après une année 2009 qui lui ouvre les portes des plus grandes scènes, des featurings aux côtés de différents artistes, une année 2013 au cours de laquelle elle pose sa douce voix sur l’hymne de la Coupe d’Afrique des Nations, elle revient en 2014 pour nous offrir un tube avec Maitre Gims.

Shaniz ne laisse pas indifférent c’est certain, et son doux mélange de rap et de RnB redonnera ses lettres de noblesse à la musique urbaine.

Découvrez sans plus attendre, le dernier clip de Shaniz ” C’est fini :

  

Partager :