Breaking News

  • PAULE KA: Si Paris m’était conté…

    Si Paris m’était conté, la ville le serait certainement pas une femme Paule Ka: Son chic, son classicisme mais aussi sa légèreté et son lyrisme répondent en miroir aux attributs de la plus belle ville du Monde.

    Partager :
    ...

  • Dakar Fashion Week: 15 ans déjà!

    La Dakar Fashion Week (DFW) s’est tenue du 27 juin au 2 juillet 2017 dans la capitale sénégalaise. Pour souffler les 15 bougies de ce rendez-vous de l’élégance et de la mode panafricaine, sa promotrice, Adama Paris, a convié une trentaine de créateurs venus des quatre coins de l’Afrique, mais aussi de la diaspora.

    Partager :
    ...

  • Shopping 2.0…

    Nous sommes partis d’un constat simple: les femmes modernes sont ambitieuses et multiplient leurs activités professionnelles et personnelles.. Elles aiment la mode… Chez MyPersonalCloset, nous pensons qu’il est temps de proposer une nouvelle offre de shopping aux femmes…

    Partager :
    ...

  • Maroquinerie de luxe et abordable

    Découvrez la nouvelle marque de maroquinerie et de petite maroquinerie qui se veut de luxe et abordable.
    La maison Miller est une toute jeune marque française […]

    Partager :
    ...

  • Le T-shirt UP : entre technique et french touch!

    Déjà adopté par des milliers d’aficionados dans le monde, le T-Shirt Up issu de l’innovation d’Up Couture a fait l’objet d’un brevet d’invention international. La rédaction de Femmes au Pluriel l’adore! […]

    Partager :
    ...

  • Izis Goïta au Strasbourg Fashion Days

    Le créateur Strasbourgeois d’origine malienne, Izis Goïta a présenté sa collection « Smoking or no smoking », à l’occasion de la dernière Strasbourg Fashion Days, en fin mai […]

    Partager :
    ...

Spéciale JTEX 2016: Mathita N’diaye Soupin

Spéciale JTEX 2016: Mathita N’diaye Soupin

Des doigts de fées pour les JTEX

Fondatrice de « Beauty by Mathy » en 2013, la makeup artist Mathita N’diaye Soupin est arrivée de Paris pour renforcer l’équipe des maquilleuses retenues par la maison « La Perle Noire ». Cette chef maquilleuse d’origine sénégalaise a, de part son talent et sa gentillesse naturelle, contribué de fort belle manière au succès des JTEX 2016. Interview.

Vous avez été la maquilleuse-chef sur ce grand défilé qui a réuni plusieurs dizaines de mannequins. Comment s’organise-t-on pour maquiller autant de personnes en s’assurant qu’elles restent sublimes du début à la fin de la soirée?

medaillon-MathitaIl est vrai que ce fût un challenge pour moi de maquiller autant de modèles. Heureusement, Mme Badirou avait prévu deux assistantes afin de m’aider à sublimer les filles et faire en sorte que les mannequins gardent un teint zéro défaut, durant tout le défilé et cela, en dépit de la chaleur. Nous avons commencé à maquiller les filles trois heures avant le grand show. Au fur et à mesure de leur passage, nous faisions des retouches poudre. Le petit plus que l’on a utilisé c’est le « milk of magnesia« . Il s’agit d’un produit détourné par les youtubeuses américaines. Ces jeunes femmes curieuses et férues de maquillage se sont rendues compte que ce laxatif était un excellent matifiant ! Depuis quelques années, les maquilleuses professionnelles s’en servent. Je dois dire que c’est formidable pour matifier, spécialement lorsqu’il fait chaud.

Vous qui êtes au fait de toutes les nouveautés en matière de maquillage, quelles sont les tendances en ce moment? 

medaillon-MathitaEn matière de maquillage, le nude reste un intemporel. Il y a aussi les rouges à lèvres sans transfert (encre à lèvres, ndlr) qui tiennent merveilleusement bien. Pour toutes les carnations, les couleurs chocolat ou bordeaux foncé, comme on a pu le voir sur certaines photos de Rihanna, font fureur en ce moment.

 Quel est le meilleur conseil maquillage que l’on vous ait  jamais  donné et qui vous sert jusqu’à présent en tant  que makeup artist?

medaillon-MathitaLe meilleur conseil que l’on m’ait donné est celui de garder un plan de travail propre et ordonné. Sinon, au fur et à mesure que l’on maquille, on ne retrouve plus ce dont on a besoin, par exemple lors des défilés de mode. Cela entraine donc une perte de temps et le maquillage effectué en pâtit forcément.

Selon vous, quels sont les « make up faux-pas » à éviter?

medaillon-Mathita

Le make up faux-pas reste pour moi le contouring. En principe, c’est une technique utilisée au théâtre ou par les drags queens. Quand on ne la maîtrise pas, il vaut mieux ne pas la faire, car mal effectuée, cela devient horrible. Et cela, je le vois tous les jours dans les transports en commun.

Contact:

Tél.: 0603562652

Mail: mathita-ndiaye@hotmail.fr

Partager :


Pas encore de commentaires! Vous pouvez être le premier à commenter ce post !

Ecrire un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié.
Required fields are marked*