25 novembre – Journée contre la violence faite aux femmes

1 femme sur 3 est victime de violences physiques ou sexuelles infligées par son partenaire.
7% des femmes seront victimes d’une agression sexuelle, perpétrée par un autre que leur partenaire, partout dans le monde.
Entre 100 et 140 millions de jeunes filles et femmes ont subi des mutilations génitales et environ 70 millions de filles sont soumises au mariage forcé...

Aujourd’hui, c’est la Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des Femmes.

Officiellement instaurée depuis le 17 décembre 1999, par l’Assemblée Générale des Nations Unies, cette journée de lutte contre la violence sexiste était organisée chaque année depuis 1981. Elle visait à rendre hommage à la mémoire de 3 sœurs opposantes politiques, Patria, Minerva et Maria Tereza Mirabal, en République Dominicaine, qui furent sauvagement assassinées le 25 novembre 1960, sur ordre du gouvernement au pouvoir à l’époque.

Femmes au Pluriel s’associe à toutes les actions positives et significatives qui seront déployées aujourd’hui et jusqu’au 10 décembre, Journée des Droits de l’homme, pour prévenir et éradiquer définitivement la violence faite aux femmes et aux filles, partout dans le monde.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) révèle, dans un rapport récent, qu’une femme sur trois est victime de violences physiques ou sexuelles infligées par son partenaire et que 7% des femmes seront victimes d’une agression sexuelle, perpétrée par un autre que leur partenaire, partout dans le monde. Entre 100 et 140 millions de jeunes filles et femmes ont subi des mutilations génitales et environ 70 millions de filles sont soumises au mariage forcé…

Il reste encore beaucoup à faire pour que les mentalités changent, pour que les instances en charge donnent un plus large accès aux soins et à la justice aux femmes du monde entier, pour que les moyens mis en œuvre, aussi bien collectivement qu’individuellement, soient plus conséquents et pour que les Etats adoptent des législations punissant sévèrement toute acte de violence à l’égard des femmes.

« Le monde reconnaît de plus en plus enfin que la violence à l’égard des femmes et des filles constitue une violation des droits de l’homme, une pandémie de santé publique et un obstacle de taille au développement durable. Pourtant, nous pouvons et devons encore faire bien davantage pour transformer cette prise de conscience en une prévention et en une intervention dignes de ce nom. »
Le Secrétaire Général de l’ONU, M. Ban Ki-moun

Il reste encore beaucoup de chemin… Et notre premier devoir, c’est d’en avoir conscience et de refuser de se faire le témoin passif de cette violence gratuite, quand on y est confronté.

Si vous êtes victime ou témoin d’une agression, un numéro de téléphone: 3919

Utilisez-le sans modération…

Partager :

journée internationale contre la violence faite aux femmes


Avatar

Patricia Etifier

Butineuse épicurienne, caraïbéenne cosmopolite, éco-citoyenne du Monde, femme de l’écrit, je suis amoureuse du genre humain dans sa diversité et perpétuellement en quête de sens car “Dans la vie, rien n’est à craindre, tout est à comprendre”. (Marie Curie) En marche pour voir se réaliser l’avènement de la Nouvelle Humanité où les femmes prendront la place qui est la leur et deviendront “les héroïnes de leur propre légende”. Et pour paraphraser Roger Baldwin “Elle possède des droits celle qui ose les défendre”!