Auteur : Patricia Etifier

Butineuse épicurienne, caraïbéenne cosmopolite, éco-citoyenne du Monde, femme de l’écrit, je suis amoureuse du genre humain dans sa diversité et perpétuellement en quête de sens car “Dans la vie, rien n’est à craindre, tout est à comprendre”. (Marie Curie) En marche pour voir se réaliser l’avènement de la Nouvelle Humanité où les femmes prendront la place qui est la leur et deviendront “les héroïnes de leur propre légende”. Et pour paraphraser Roger Baldwin “Elle possède des droits celle qui ose les défendre”!

Le Champagne: “des petits producteurs pour un grand plaisir”

Pour les préparatifs de cette fin d’année à venir avec son lot de festivités, nous avons repéré pour vous un site prometteur, proposant, grâce à une cave attrayante, de vous ravitailler en champagnes et ce, de façon abordable.

Cave de champagne

Champagne Terroir, c’est son nom, a été créé par 3 jeunes entrepreneurs, venus d’univers différents réunis par une simple envie : Proposer en ligne une sélection de champagnes de qualité, travaillés par des vignerons indépendants:
« C’est en échangeant avec un vigneron de notre connaissance que nous nous sommes rendus compte du manque de visibilité dont souffraient les vignerons de Champagne. Après quelques recherches, nous nous sommes aperçus que les caves en ligne ne proposaient quasiment pas de champagnes de ces maisons familiales. »

Ainsi est née la première cave en ligne proposant des champagnes 100% vignerons indépendants.

Leurs arguments ?

Le champagne, quoiqu’il en soit, est un produit considéré comme luxueux et son prix peut s’avérer dissuasif, d’où l’idée pour ces jeunes passionnés, de repenser leur site qui s’est enrichi de nouvelles références qui font la part belle à l’authenticité mais aussi à l’accessibilité : « Nous proposons des champagnes qui se démarquent par leur qualité, mais nous recherchons aussi la touche d’originalité qui fait la différence.»

Le trio propose ainsi une gamme de prix, en moyenne, inférieure à celle des autres caves en ligne avec des frais de livraison très intéressants (livraison offerte, par exemple, dès 100 euros d’achat).

Tchin ! Le champagne pour une célébration inoubliable !
Tchin ! Le champagne pour une célébration inoubliable !

Cette boisson pétillante, qui a fait le tour du monde (il s’agit aujourd’hui d’un produit contrôlé inscrit au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco) et qui trône sur toutes les tables festives du globe, est le symbole patrimonial français par excellence ! Qui n’a pas trempé ses lèvres, au moins une fois dans sa vie, dans la merveilleuse robe dorée et scintillante de ce breuvage alcoolisé ?

Alors, sans en abuser certes, faisons-lui honneur et que vivent les fêtes!

Champagne !

Pratique :
Faites votre choix sur:

Partager :

La puissance de l’Intention, signe intérieur de richesse

Oser son énergie positive et sa force créative

Et si l’on se hasardait, le temps d’un article, à imaginer les choses autrement, cela donnerait quoi…
Cela pourrait commencer par de petits changements dans notre quotidien, appliqués chaque jour, presqu’imperceptibles mais subtils, amenant progressivement, vers une transition significative pour notre vie.
Mais d’abord, doit-on s’interroger… Etes-vous ouvert(e) à la possibilité que ce soit différent? Etes-vous prêt(e) à quitter ce qui semble être un confort… “confortable”. Vous sentez-vous l’âme d’un(e) conquérant(e), d’un(e) explorateur(trice)? Se pourrait-il qu’il y ait une autre voie?
La Vie, cette galopine, essaie toujours de nous faire voir “de l’autre côté des choses”, de faire vaciller nos certitudes et nos affirmations, de nous renvoyer en pleine face, par effet de miroir, ce que nous nous refusons à voir.
De fait, les croyances sont toujours limitatives…
Notre corps n’est pas fait que de matière; il est aussi et avant tout énergie, comme l’explique bien la physique quantique et “l’information” qui régit et dirige ces entrelacs de cellules que nous sommes, c’est notre pensée, notre conscience, notre esprit.

« Les plus récentes études de l’effet de l’esprit sur la matière semblent indiquer que l’intention a des effets variables qui dépendent de l’état du sujet, ainsi que du moment où il émet une pensée et de l’endroit où il se trouve. L’intention a déjà été employée dans maints domaines, notamment pour guérir les maladies, modifier des processus physiques et influencer des événements. Il ne s’agit pas d’un don spécial mais d’une compétence apprise et aisément enseignée. En réalité, nous utilisons tous déjà l’intention dans de nombreux aspects de notre vie quotidienne. »
« On sait aujourd’hui que les pensées sont une forme d’émission de biophotons – ces particules de lumière porteuses d’énergie émises par tous les organismes vivants: plantes, animaux, êtres humains. Elles créent une énergie qui émane de nous en permanence. Le fait d’orienter ses pensées vers un objectif précis – ce que les scientifiques appellent « l’intention » ou « l’intentionnalité » – semble produire une énergie assez puissante pour transformer la réalité physique. »

C’est notre pensée, constituée d’un conscient et d’un inconscient qui attire les situations et d’ailleurs, à près de 99%, plutôt notre inconscient, façonné par notre environnement, notre éducation et nos conditionnements.
Tous nos comportements sont déterminés, au fil de notre vie, par ces conditionnements, ces croyances, souvent limitatives (contraintes qu’elles sont par nos jugements, nos peurs et nos critiques, nos addictions et notre égo déformé). Notre réalité aussi. Souvent à notre insu.

L’idée serait d’éliminer ces déterminismes négatifs et de les remplacer par des conditionnements positifs, inspirants, valorisants.
Comment? En le disant littéralement à son inconscient, en acceptant de se pardonner, en cessant d’attendre, en victime, le salvateur venu de l’extérieur ou la circonstance extraordinaire qui va tout changer, dans notre vie.
Je suis responsable de la situation dans laquelle je vis actuellement, que j’ai créée… souvent sans le savoir consciemment. Je suis donc aussi responsable des changements positifs que je peux y apporter. J’en ai le pouvoir!

 

« Vous êtes votre plus profond désir. Tel est votre désir, telle est votre intention. Telle est votre intention, telle est votre volonté. Telle est votre volonté, telle est votre action. Telle est votre action, telle est votre destinée. »

Les Upanishad – extrait du Livre des Coïncidences de Deepak Chopra

 

Changer ses habitudes, ce n’est jamais anodin, ce n’est pas toujours facile mais c’est souvent salutaire et responsabilisant.
De plus, ne pas tenter de modifier ces croyances engrammées, ne pas exercer notre responsabilité de co-créateur(trice) de notre vie, c’est s’exposer à vivre et revivre le même type de situations encore et encore; En tant qu’être humain, nous ne sommes pas des victimes, nous ne sommes pas impuissants, mais au contraire puissants au-delà de ce qu’on peut imaginer.
Et là, on pense à cette merveilleuse citation de Marianne Williamson (injustement attribuée au grand Nelson Mandela): «Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur, notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites. C’est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus.»

Se servir de son pouvoir, c’est tout simplement cesser de subir, augmenter son niveau de conscience et son taux vibratoire, c’est débloquer en nous les inhibitions, apaiser les traumatismes et les blessures, “développer l’intelligence du cœur” et ouvrir le champ des possibles.

Exercer sa puissance d’intention, c’est tout simplement décider de ce que l’on souhaite dans sa vie, se projeter dans l’objectif atteint et ne pas avoir peur de sa lumière, de sa liberté et de sa force créatrice.

 

« Concentrez-vous sur ce que vous voulez voir se réaliser dans votre vie et surtout pas sur ce que vous ne voulez pas, laissez parler votre imagination, votre intuition et commencez à voir s’opérer les changements, en vous puis dans le monde, autour de vous. »

 

Les vibrations (vibrations électriques dans le cerveau qui irradient autour de soi) émises par ces pensées de joie, de paix, d’assurance, par ces ressentis d’amour et de confiance attireront à nous ces choses auxquelles on rêve.

Bien-sûr, il ne suffit pas juste de rêver, bien que cela ait son importance, il faut aussi s’investir, poser des actions, faire des expériences…. apprendre à se connaître.

 

« Bien-sûr, lire des dizaines de bouquins sur le développement personnel peut aider mais apprendre à se connaitre en profondeur, c’est surtout expérimenter, explorer, découvrir avec son corps, son cœur, tout son être, c’est faire des erreurs et apprendre, faire des rencontres déterminantes, découvrir par accident des choses intensément révélatrices, vivre des difficultés, des souffrances et se relever, affronter ses peurs et ses angoisses, progresser, changer de chemin en cours de route, se laisser inspirer par des personnes fortifiantes… »

 

 

Tout est déjà en nous, il reste à le rechercher, à le trouver et à le laisser se manifester de l’intérieur vers l’extérieur.
Vibrer en soi la plénitude, la lumière, l’abondance, c’est attirer dans sa vie des situations de complétude, de richesse, de bonheur et de renouveau. Se sentir victime et en manque de quelque chose, c’est attirer à soi l’abandon, l’insuffisance et l’imperfection.
Tout chemin de vie (tous sans exception) passe par l’Amour, cet amour inné en nous que l’on perd souvent en cours de route.
Ouvrez-vous, déverrouillez en vous ces entraves, soyez curieux(se), montrez-vous flexible, exprimez clairement votre intention, laissez parler votre intuition, abandonnez-vous à l’imagination et rééquilibrez votre vie doucement.

Pour matérialiser vos rêves, goûter au bonheur et contribuer à celui des autres.
A vous de jouer maintenant…
En vérité, on aurait très bien pu intituler cet article “Comment nos pensées, nos croyances et nos conditionnements peuvent influer sur notre réalité, dans le bon sens comme dans le mauvais”!

Qu’en pensez-vous ? Laissez-nous vos commentaires !

Pour aller plus loin:
Documentaire TITRYA – La puissance de l’intention
Le pouvoir de l’intention – Wayne DYER – J’ai lu Collection “aventure secrète”

 

Partager :

Naya: The next famous girl!

Mais quelle est cette jeune prodige de la musique qui, à tout juste 17 ans, prépare déjà son premier album ?

Eh bien, à en croire sa biographie, ce n’est pas tout-à-fait une débutante. Elle a même, à son actif, plusieurs collaborations intéressantes ainsi que quelques exercices de style très très prometteurs…

 

Elle a notamment joué en première partie de Fauve, Mademoiselle K et Rover, elle a été finaliste du télé-crochet “the Voice Kids” en 2014, a joué à la Boule Noire à Paris et a déjà une belle notoriété à Bordeaux. L’été dernier, elle a fait la tournée des festivals (Musilac, Le Big Festival…), a accompagné Jain pour cinq dates de sa tournée française, a également fait l’ouverture de l’édition 2017 de “We Love Green” et a joué au mythique “Festival de Glastonbury”.

Pour celle qui déclare que sa “meilleure amie, c’est la musique” et qui a commencé le piano à l’âge de 5 ans puis appris la batterie et la guitare, qui a baigné dans des sonorités riches et variées grâce à des parents mélomanes et musiciens, pour celle qui voue aussi une passion à la littérature, au dessin et à l’expérimentation en tout genre, c’est indéniable : Le meilleur est à venir…

 

5 titres qui nous entraînent dans l’univers Naya Blossom

Naya - Blossom (Cover EP)
Naya – Blossom (Cover EP)

Aujourd’hui, avant la sortie dudit album, elle nous entraîne avec elle, grâce à la naissance d’un EP de 5 titres NAYA BLOSSOM, dans un univers onirique enchanteur, peuplé de lunes, de mots et de décalcomanies.

« En cinq chansons, une artiste est née. La première identité est bien sûr la voix de Naya, douce et très affirmée, bluesy, mais mise au service d’une pop rêveuse et mélancolique, habitée de fantômes (Ghost By Your Side) ou d’envies d’ailleurs (Girl on The Moon). Autour de l’architecture guitare-voix se déploie une production riche qui laisse la mélodie au cœur et prend des libertés avec les canons de la folk pour s’ancrer profondément dans les sonorités contemporaines. De la pure pop, cuvée 2017.»

 

Ecoutez-la dans ce single très réussi porté par une signature graphique des plus convaincantes.

 

Une jeune artiste, déjà auteur-compositrice, curieuse, inventive et apprentie insatiable, à surveiller de près donc, qui devrait nous gratifier de futures perles d’excellente composition!

 


GREAT OCEAN ROAD

IT’S DOES’NT SCARE ME

 

 

Partager :

Le jeu du Tao: Un jeu magique

« Tu as dormi pendant des siècles innombrables. Ce matin, ne veux-tu point te réveiller? »

Jeu créé dans les années 80 par Daniel Boublil et Patrice Levallois (qui se sont inspirés d’une pratique bouddhiste utilisée par les moines pour tester la résistance mentale de leurs disciples) dont la conception a demandé de longues heures, mois et années de travail. Son éclosion s’est finalement faite au bout de 7 ans, grâce aux efforts conjugués de près de 300 collaborateurs.

Toutes les grandes traditions orales des cinq continents, sans aucun sectarisme, y sont conviées (Jésus, Bouddha, David, Lao-Tseu, Ibn Arabi, Moïse, Mahomet…), tous les “grands questionneurs de l’Histoire” (Socrate, Platon, les Aborigènes d’Australie…) ainsi que les grands noms de la psychologie/psychanalyse des temps modernes (Carl Jung, Sigmund Freud, Gregory Bateson, Paul Watzlawick, Milton Erikson, Paul Diel, Bruno Bettelheim, Marie-Louise von Franz…) également.

Ces immuables lois universelles de la Sagesse et ce long travail de réflexion a en effet donné lieu à un jeu de société pas comme les autres. L’idée de départ ? que « chaque être humain est porteur d’un projet, d’une aventure, d’une potentialité souvent bien plus grande que ce qu’il imagine ».

 

La boite du jeu du Tao

UN JEU GAGNANT-GAGNANT QUI CHANGE LA VIE:

Bien-sûr, en ouvrant votre boite, vous retrouverez un plateau, des cartes, des dés, les joueurs installés autour ainsi qu’un parcours labyrinthique à appréhender mais les règles de ce “jeu des Jeux” est de donner la possibilité aux joueurs de jouer avec et non contre ses partenaires. Il permet, grâce à la connaissance que l’on a de soi-même, grâce à l’écoute et à l’aide à laquelle on consent, de trouver des solutions conduisant à la réalisation d’un objectif.

Le mécanisme de ce jeu unique est simple : on choisit une quête importante pour nous (matérielle, affective, artistique, spirituelle ou professionnelle), on lance le dé ou l’on clique sur sa souris, on tire une carte et on répond aux questions. Le jeu conduit naturellement son joueur dans une démarche de questionnement introspectif et la ponctue tout du long, d’oracles, de métaphores et de contes pour éclairer et inciter à l’engagement. Et tout cela, dans une logique win-win. « Le Jeu du Tao aide chacun à s’approcher de façon spectaculaire de l’accomplissement de sa quête ».

Imaginez… Un parcours traversant quatre mondes :

  • Le monde de la Terre, gouverné par la question “Que cherches-tu?” – (Clarification de la quête).
  • Le monde de l’Eau, gouverné par la question “Quelles sont tes armes?” (Quelles sont tes peurs, les freins dans la réalisation de ta quête ?).
  • Le monde du Feu, gouverné par la question “Quelles sont tes peurs ?” (Quelles sont tes ressources pour la réalisation de ta quête?)
  • Le monde de l’Air, gouverné par la question “Quel est ton engagement ?” (Quel est ton prix, à quoi es-tu prêt à renoncer?)

 

«Le Jeu du tao offre à tous, individus et collectivités, des outils et des savoirs concrets, pour mieux se comprendre, mieux communiquer, coopérer, co-créer, décider et s’engager ensemble dans des directions porteuses d’avenir. Le but du Jeu est d’aider les autres joueurs à réaliser leur souhait, que ce soit un projet individuel ou collectif. Le parcours du jeu- avec le soutien de vos partenaires- vous donne en fin de partie toutes les clefs pour le réaliser. La coopération est de règle, la solidarité est de mise, l’esprit de compétition est exclu. Le principe du Jeu du Tao est de jouer avec, et non pas contre ses partenaires.»

Extrait du site

On atteint ainsi bien plus facilement son but en aidant les autres à atteindre le leur.

 

JOUER ? “TRICOTER DU LIEN SOCIAL”

Le jeu, très vieille pratique humaine a toujours fait partie de notre vie. En plus d’être divertissant, il est connu pour remplir bien des fonctions, allant de l’apprentissage à l’exutoire, en passant par l’assimilation de règles ou la tentative d’appropriation du hasard ; Mais si, pour une fois, délaissant la compétition, il entend faire gagner tout le monde et créer du “tissu relationnel”, c’est fichtrement séduisant !
Des milliers de joueurs, en France et dans le monde jouent et apprécient ce Jeu du Tao qui a depuis essaimé.

Les livres : Livre du Jeu du Tao et Jeu du Tao de la Santé et du Bien-être

Outre le jeu originel, vous trouverez aussi :

  • Tout d’abord le Livre du Jeu du Tao qui permet d’approfondir certaines connaissances (connaissance de soi, développement personnel) tout en devenant le “héros de sa propre légende”. Interactif, très bien documenté et pratique, ce bel ouvrage permet d’entamer sa quête personnelle à son rythme, face à soi-même tout en rejoignant le groupe des “actifs culturels”
  • Puis le Jeu du Tao de la Santé et du Bien-être pour que quel que soit votre état, bien portant ou malade, vous puissiez réveiller la force de vie qui est en vous et guérir les éventuelles blessures émotionnelles du passé.
  • Des formations au Jeu du Tao existe également sur Skype.
  • Et bien-sûr, il est possible de jouer seul(e) sur le site, où son ordi (sa tablette ou son smartphone) jouera le rôle du modérateur.
  • A l’heure du réseautage et du networking, un TaoVillage a même été créé. Il se définit comme « un centre de recherches et de développement entièrement tourné vers la découverte de nouveaux paradigmes sociaux, comportements et dialogues, outils communautaires capables de relever les défis relationnels proposés à toute forme d’organisation en recherche de coopération ».(Extrait du site)

 

 

Ainsi, curieux et passionnés se retrouvent régulièrement, dans des cercles de joueurs ou dans des clubs, dans des cafés ou sur leur lieu de travail, pour approfondir leur quête et passer du temps de qualité ensemble.

Petit détail intéressant : ce jeu avait été pensé et créé à l’origine pour la télévision: «On aurait pu parfaitement, en télé-réalité, voir des gens qui réussissent et ça aurait été, je crois, plus satisfaisant pour le téléspectateur. Le spectacle de l’entraide est un spectacle réjouissant».

Patrice Levallois *reportage “Complément d’enquête” de France 2

Un pilote avait même été tourné à l’époque, avec notamment Juliette Binoche mais le projet, plusieurs fois relancé, ne s’est jamais concrétisé. Dommage…

En attendant, si vous avez envie de vous lancer dans l’aventure et de tenter une première partie en famille ou entre amis, au coin du feu le soir ou à l’heure du brunch dominical, n’hésitez pas, c’est magique…

A offrir ou à se faire offrir absolument !

Pour tout savoir des prochaines parties de Tao ou des formations pour devenir “taoanimateur” (modérateur de parties de tao dans les cercles):
paule.taovillage@gmail.com
taopatrice@gmail.com
Le site: Le Jeu du tao

Credit photos: inimaginabletao.fr – jeudutao.fr

Partager :

Escapade Suédoise: Le Lagom à l’honneur

L’art de la modération…

Quel mot étrange quand on y est peu familiarisé… Mais de quelles mystérieuses ressources regorge-t-il ?
Lagom (prononcez LAW- GUM) est un adverbe des plus communs, dans la langue suédoise qui n’a pas vraiment d’équivalent en français et qui désigne, dans toutes situations, l’art de l’équilibre, du “ni trop peu ni à l’excès”. Comme dit le proverbe suédois “Lagom är bäst”: “le juste milieu est le mieux” ou encore “il y a de la vertu dans la modération”.
Il paraît que c’est cette philosophie de l’harmonie, de la justesse et de la modération en toutes choses qui ferait de la Suède l’un des pays les plus heureux au monde.

sweet dessert

Le Lagom est en vous….

Siroter au calme une tasse de thé avec UN cupcake nappé de glaçage, au fond de ma chaise en bambou, c’est Lagom.
Hurler en sautant comme un cabri pour manifester ma joie, dans mon ensemble rouge pétard et bleu électrique, à un concert, ce n’est pas lagom!

Vous saisissez l’idée…
Pour celles et ceux à qui ne leur prend pas l’envie de fuir vers plus de bruits, de couleurs et de fureur, voici comment, progressivement apporter un peu plus de “lagom”, dans sa vie de tous les jours, au travail comme chez soi, dans son assiette comme dans son lit, dans ses finances comme dans sa communauté.

Voici comment vivre plus responsable, plus serein, plus connecté, à la Suédoise.

  • Pour ta consommation, afin de ne pas gaspiller et spolier les ressources de Mère Nature, afin de minimiser ton impact sur l’environnement, tu privilégieras le local et le bio en réduisant au maximum tes déchets.
  • Pour sauvegarder l’énergie, la lumière tu éteindras en sortant d’une pièce chez toi, tes ampoules tu changeras et en leds, tu t’équiperas.
  • Sur “off” et non en veille, tu mettras tes équipements électriques.
  • Dans ta maison, l’équilibre tu maintiendras en allégeant la déco, en désencombrant les pièces, en réduisant les accessoires, en adoptant un choix de couleurs minimales, chaleureuses et douces, en parsemant ici et là quelques plantes vertes pour favoriser un foyer reposant, accueillant et ordonné.
  • Tes bains, tu réduiras ainsi que tes douches pour économiser l’eau, le robinet tu fermeras quand tu te brosses les dents
  • Le tambour de ta machine à laver, tu rempliras au maximum et ton sèche-linge, tu oublieras.
  • La température intérieure, tu réduiras et de couettes de qualité et adaptées, tu t’équiperas.
  • En plaques à inductions, tu investiras car elles permettent d’économiser de l’énergie plus que tous les autres moyens de cuisson et pour les équipements A+++ (tv, réfrigérateurs, fours, machine à laver, four micro-ondes etc…) tu opteras.
  • Un lave-vaisselle tu achèteras car il est plus économique que de faire la vaisselle à la main et plus hygiénique.
  • Tu te nourriras toujours de produits locaux, si possible bio afin de privilégier la fraicheur, la qualité plutôt que la quantité et afin de favoriser les agriculteurs, éleveurs et coopératives de ta région et de réduire les coûts de transport de ta nourriture.
Se nourrir toujours de produits locaux, si possible bio, afin de privilégier la fraicheur, la qualité plutôt que la quantité.
  • Tes herbes, aromates, légumes et fruits tu feras pousser.
  • D’une liste de courses tu te doteras pour n’acheter au supermarché ou au marché que le strict nécessaire et ton frigo tu organiseras, pour éviter les achats en double et les denrées périmées jetées.
  • Ton panier en osier, ton sac en kraft ou ton tote bag tu utiliseras pour porter tes courses au lieu de dépenser des sous à acheter un sac jetable (même en amidon de maïs !).
  • Pour t’habiller, tu choisiras le fonctionnel, les fibres naturelles sans abandonner l’esthétique, l’outrance et l’extravagance tu oublieras. Quelques vêtements essentiels de bonne qualité et de vêtements de saison, tu n’auras plus l’utilité.
  • A l’art de l’upcycling*, du recyclage et de la customisation tu te familiariseras et papiers, emballages, canettes, tissus tu conserveras, transformeras et embelliras.
  • Ou alors aux organismes compétents, tu donneras pour qu’ils en fassent des objets utiles et abordables pour d’autres (bouchons plastiques, canettes en aluminium, plastiques, papiers, verre, métaux divers, etc….)
  • La bicyclette et la marche à pied tu préfèreras à la voiture et si tu ne peux pas éviter la voiture, le co-voiturage tu pratiqueras.
  • Tes dépenses tu maîtriseras et un budget tu définiras. Le superflu et l’inutile, tu oublieras afin d’économiser et du liquide tu te serviras au lieu de tes cartes bancaires.
  • La “fika” tu appliqueras: même au travail, faire un break entre amis ou collègues prendre un thé ou un café, grignoter un en-cas est indispensable et conduit à terme à bien plus de productivité.
  • La communauté et le travail collaboratif tu favoriseras plutôt que la course effrénée et individualiste à des objectifs inatteignables.
  • De ton calme et de ton sang-froid, tu ne te départiras pas, en toutes circonstances et l’exubérance de ta joie, tu calmeras car l’excès n’est pas nécessaire et l’exagération est superflue et chronophage.
  • Chaque fois que tu le peux, des espaces verts, de l’air du dehors et des éléments de la Nature, tu t’imprègneras. De ce qui t’est offert gratuitement et à volonté, profites!
S'imprégner des espaces verts, de l'air du dehors et des éléments de la Nature dès que l'on peut
S’imprégner des espaces verts, de l’air du dehors et des éléments de la Nature dès que l’on peut

Revenir à l’essentiel pour améliorer son indice de bonheur

Eh oui, cela peut sembler quelque peu drastique et radical mais dans le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui, où nos 5 sens sont soumis en permanence à une surexcitation et à des sollicitations incessantes et ininterrompues, où le stress est devenu comme une seconde nature, revenir à l’essentiel, ralentir le rythme, prendre le temps de faire et d’apprécier les choses, se contenter juste de ce qu’il faut, avoir la juste attitude envers autrui, être juste soi sont peut-être autant d’actions à mener en conscience pour adopter un style de vie optimal, pour se poser les bonnes questions (n’est-ce pas assez? Suis-je bien, en paix? Est-ce responsable? sage ou juste? Suis-je heureux(se)?…); C’est peut-être juste assez pour améliorer son indice de bonheur, tout simplement…

* Upcycling: Réutilisation de matériaux et de produits en fin de vie afin de leur offrir une seconde vie, souvent pour un tout autre usage et en privilégiant toujours leur aspect esthétique.

Ressources:

  • LAGOM: le secret suédois du bien vivre – Lola Akinmade Åkerström – Ed. Mass Market Paperback
  • LAGOM, vivre mieux avec moins. La méthode suédoise – Anna Brones – Ed. Dunod

Vous aimerez aussi https://femmesaupluriel.com/comment-avoir-la-hygge-attitude/

Partager :
OPTISOFA

Bobochic, j’ai trouvé mon canapé sur le web !

Si vous désespérez de “dénicher” LA pièce déco de qualité, originale qui complètera à la perfection votre intérieur, réjouissez-vous, la quête touche à sa fin !
Nous avons, en effet, repéré pour vous, parmi toutes les offres existantes, le site déco au design raffiné qui vaut le détour.
Bobochic, nouveau leader du meuble chic en France, fort de ses 15 années d’expérience, crée, fabrique et commercialise des meubles contemporains à des prix attractifs. Explications :

  • Le prix. Le modèle commercial choisi par la marque lui permet de proposer des meubles de grande qualité à des prix justes.
  • Le design. Tous les produits Bobochic sont conçus avec créativité, attention et professionnalisme, par des artisans qui ont plus de 13 ans d’expérience.
  • Une marque 100 % designé en France et de fabrication européenne.
  • Un service clients attentif, disponible 7 jours sur 7.
  • Une présence au quotidien sur les réseaux sociaux.
  • Des partenariats solides avec le top 10 des pure-players français.

« 90% de nos clients se déclarent satisfaits de leur commande et recommandent notre marque à leurs amis. » précise Sébastien Réa, fondateur de Bobochic.

 

La marque propose diverses pièces tendance et fonctionnelles, allant de la table basse à la literie, en passant par le salon de jardin et les distribue aujourd’hui, uniquement sur le web, sur leur site et auprès des plus grandes enseignes: Showroomprive.com , Darty.com, Conforama.fr, But.fr, Amazon.fr et Rueducommerce.com.

Mais ce sont incontestablement les canapés qui sont les véritables stars BOBOCHIC avec de nouvelles offres régulières, mises sur le marché après avoir maturé pendant au moins 1 année. Un choix de matériaux, de couleurs, de techniques artisanales, d’innovation couplé à un véritable savoir-faire et à un façonnage à la main rend chaque ouvrage unique et soigné et ce, proposé au meilleur prix.

Découvrez un petit échantillon de ce qui se vend le mieux sur le net, en ce moment:

 

[layerslider id=”54″]

 

Très présente sur les réseaux sociaux, la marque a d’ailleurs lançé sa propre chaîne Youtube, où vous pouvez découvrir certaines offres, dans le détail, grâce à de très jolis visuels.

Ayant le vent en poupe, Bobochic ne compte pas s’arrêter là et prépare actuellement de nouvelles catégories de produits que l’on a déjà hâte de découvrir…

La vidéo de présentation :

Pour découvrir leur gamme de produits:
Site internet : http://bobochicparis.com/
Page Facebook: https://www.facebook.com/bobochicparis/

Partager :

RDV aux «  TREMPLINS LIVE ACT 1 »

Le mercredi 20 septembre prochain, l’évènement à ne pas rater se déroule au Grand Rex de Paris, à partir de 20h.
S’y tiendra, en effet, un concert multi-artistes “Les Tremplins Live Act 1” présenté par Kareen Guiock (M6) et Bruno Guillon (Fun Radio).
2h30 d’un show magistral avec une palette d’artistes qui font l’actualité musicale et humoristique. Leur but? Récolter des fonds afin d’aider des jeunes en difficulté, dans le monde entier, grâce à l’organisation de manifestations sportives et culturelles, à leur intention.

Partager :

Lire la suite

Merci à vous, Simone!

Hier, vendredi 30 juin, Simone Veil, grande figure militante et politique de ces dernières décennies, s'est éteinte, à quelques jours de son 90ème anniversaire (le 13 juillet prochain).

Femme emblématique, s’il en est, personnalité préférée des Français depuis de nombreuses années, Simone aura marqué son temps, avec notamment le vote de la Loi sur la légalisation de l’avortement, en 1974, qu’elle arracha, après 3 jours et deux nuits d’âpres débats et de critiques violentes et corrosives, seule dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale, devant un parterre de députés hostiles, composé à plus de 90% d’hommes.

Issue d’une famille juive non pratiquante, elle fut arrêtée et déportée par la Gestapo, en mars 1944. Réchappée, seule avec sa sœur, de cet enfer, elle n’aura de cesse ensuite de dénoncer l’inacceptable, de lutter contre les injustices de l’ordre établi et pour la Paix.

Le féminisme certes mais aussi l’Europe et le devoir de mémoire contre la Shoah auront été les grandes causes de cet esprit libre, amoureuse des Lettres et oratrice de grand calibre.

Elle fut aussi première femme ministre d'Etat et première présidente du Parlement européen. Intronisée en mars 2010 à l'Académie Française, cette ancienne haut-fonctionnaire occupa, avec force et dignité, le fauteuil de Racine (le 13e).

Simone s’en est allée mais son œuvre est immense et son souvenir immortel.

Ce mercredi 5 juillet, Le Président de la République, Emmanuel Macron rendra hommage à cette femme exceptionnelle, lors d’une cérémonie d’obsèques qui se tiendra aux Invalides.

Sera-t-elle inhumée au Panthéon, comme l’envergure de son combat serait en droit de le supposer et comme de nombreuses personnalités, soutenues par une pétition, le font savoir?

Allez en paix, Mme Veil, nous veillerons sur vos acquis et vos luttes n’auront certainement pas été vaines. Merci…

Crédit photosArielle KREBS/AFP – Getty Images, Alain BENAINOUS – Jean-Claude Deutsch / Paris Match – 94.citoyens.com 

Partager :

Jazz Color à Groslay!

Annick Tangorra

Ca y est! Groslay accueille son premier festival de Jazz. Pour cette première édition et afin d’apprivoiser un public friand mais non encore rompu à l’exercice, la ville a choisi de le proposer en plein air et complètement gratuit. C’est l’occasion, pour les néophytes et les plus avertis, de s’offrir quelques heures uniques de sensations musicales et d’émotions visuelles, le temps d’un beau week-end prolongé. 

La chanteuse de Jazz Annick Tangorra, au répertoire généreux, ensoleillé et métissé est à l’origine de cette merveilleuse initiative, épaulée par le Comité des Fêtes de la Ville et par de nombreux mécènes mélomanes. Elle a accepté de répondre à nos questions: 

  • FP: Selon vous, d‘où vous vient cet amour du Jazz? 

Annick Tangorra: De ma mère qui possédait quelques disques de Jazz et de mon oncle qui a complété sa collection en nous ramenant de ses voyages quelques petits bijoux de la musique  latino-américaine. Nous avons passé notre jeunesse à écouter: Oscar Peterson, Art Blakey and the Jazz Messengers et bien d’autres….

  •  FP: Vous aviez cette idée de créer un Festival de Jazz à Groslay depuis longtemps? 

A.T.: L’idée a germé quelques années après un séjour à New York, après avoir assisté à plusieurs concerts de Jazz en plein air à Central Park !

Le déclic est venu en observant la joie du public écoutant de la musique en plein air, dans ce cadre majestueux.

  •  FP: Quelles sont vos ambitions pour ce Festival? 

 A.T.: J’avais envie de créer un évènement musical important dans ma petite ville de Groslay.

Cela n’a pas tout de suite été évident mais la ville a finalement validé le projet, avec le soutien du Maire et du Comité des fêtes.

  • FP: Parlez-nous un peu de la programmation? Pourquoi ces choix? 

A.T.: Le samedi, nous ouvrirons le festival avec le magnifique Trio “SELKIES”: 3 jeunes musiciennes et chanteuses talentueuses qui présentent un jazz moderne et raffiné aux couleurs métissées. Le groupe brésilien “RODA DO CAVACO” où se mêlent chants, chœurs, cavaquinho et percussions typiques de la tradition de grands sambistes clôturera la soirée.

Le dimanche, c’est mon groupe “ANNICK TANGORRA Quintet” qui débutera  les festivités et suivra le parrain du Festival, musicien et compositeur exceptionnel, MARIO CANONGE et KANN avec, en guest, le chanteur TONY CHASSEUR. Par ailleurs, le percussionniste RAVY MAGNIFIQUE viendra animer un atelier d’initiation à la percussion  pour le jeune public avant les concerts!

J’aime le Jazz depuis toujours et les multiples teintes qu’il revêt; C’est d’ailleurs pourquoi j’ai baptisé ce festival « Jazz Color ». Je souhaitais programmer des groupes qui symbolisent ce métissage. C’est le ton que je souhaite donner à ce festival .

  • FP: Les artistes ont été prompts à convaincre? 

A.T.: Je n’ai pas eu besoin de les convaincre, ils étaient tous partants et heureux de participer à cette première aventure. La majeure partie d’entre eux sont des amis et je les remercie, du fond du cœur, de me soutenir.

  •  FP: C’est une toute première édition, qu’avez-vous envie de dire au public pour l’inciter à venir (et à revenir pour les prochaines éditions!)? 

A.T.: Qu’il vienne découvrir une musique de grande qualité, des artistes de haut vol, talentueux, charismatiques, inventifs …

Qu’il vienne se nourrir d’une musique, qui n’est pas assez diffusée.

  • FP: Pourquoi avoir choisi de proposer un festival gratuit et en plein air? 

A.T.: Pour cette première année, la ville a préféré opter pour un festival gratuit pour le public … J’espère cependant qu’il y aura, dans les éditions suivantes, une participation du public, ce qui permettra de valoriser le travail artistique.

  • FP: Un dernier mot? 

A.T.: Nous avons la chance d’avoir en France des musiciens de talent et je suis heureuse que certains d’entre eux soient accueillis par la ville de Groslay pour de bons moments de partage.

 Ce sera une très belle fête de musique où l’on pourra également se restaurer sur place.

Un délicieux moment de Jazz et Latin Jazz caribéen en perspective! 

Prenez vos chapeaux, vos bouteilles d’eau et vos sièges pliables et “let’s Jazz it” à Groslay!  C’est au Parc de la mairie de cette magnifique ville du Val d’Oise (95), c’est gratuit, ce sera festif pour petits et grands et Madame Soleil nous promet de très belles éclaircies, ce week-end.  

Programmation

Les Selkies

Animées par le partage de la musique, Selkies est la rencontre de 3 musiciennes chanteuses à la recherche d’un nouveau son chanté. Associant jazz, musiques improvisées et chanson, ce projet élabore la voix sous tous ses aspects, d’abord dans l’harmonisation de 3 voix puis dans le jeu de l’improvisation. 

Inventant des mots dans un refrain ou un solo, Nirina, Céline et Cynthia parviennent à discuter entre elles et à proposer sur scène un nouveau langage musical. A travers le mythe de ces sirènes libres, Selkies entend réunir le monde et donner au jazz une couleur métissée nouvelle. 

Roda Do Cavado

“Pagode” en portugais du Brésil désigne une rencontre de musiciens qui se retrouvent autour d’une table pour faire la fête en musique. Roda do Cavaco donne à entendre et à voir un pagode puissant soutenu par une section rythmique jubilatoire (tantã, rebolo et pandeiro) et les cordes du cavaquinho et du cavaco-banjo. Aux compositions originales se mêlent des reprises des grands sambistes comme Zeca Pagodinho, Grupo Fundo de Quintal, Paulinho da Viola, etc…

Annick Tangorra Quintet

 Annick Tangorra propose un pertoire original empreint de ses influences musicales qui passent par le jazz tout en conservant l’essence et l’esprit latin, jazz, caribéen. Cette orientation esthétique se poursuit en collaboration étroite avec Mario Canonge qui mène d’une main de maître son quintet.

Mario Cannonge & Kann

Mario Canonge & Kann est un groupe né en 1991. Les compositions de son répertoire sont de Mario Canonge, sur des rythmes de la caraïbe. 
Le propos était à l’époque d’essayer de redonner à la biguine, la mazurka etc… leurs lettres de noblesse, puisque ces rythmes étaient éclipsés (en dehors du groupe Malavoi) par le Zouk, nouvelle musique populaire, aux Antilles. Ce concept puise son inspiration dans toutes les traditions musicales caribéennes, avec autant de musiques instrumentales que de chansons interprétées par les plus grands chanteurs du genre: Ralph Thamar, Jocelyne Beroard, Tony Chasseur, Serge Ponsar, Jean-Philippe Marthely, Olivier Jean Alphonse, Tatiana Miath, Pipo Gertrude, Jean-Paul Pognon… De nombreuses compositions de Mario Canonge ont, depuis, fait leur entrée dans le répertoire des standards des Antilles, quelles soient chantées ou instrumentales.

Ravi Magnifique

Né en Inde (Pondichéry),le parcours de vie de ravi fait l’objet de multiples rencontres cosmopolites. Passionné par le Jazz, il en constate l’origine dans les musiques folkloriques. Assoiffé de savoir, il s’initie aux traditions ivoiriennes et guinéennes (djembé, sabar, balafon, sanza…) et devient soliste au cœur d’un ballet africain “NANCHO“. Il rencontre aussi la musique cubaine (congas, timbal, bongo…) avant de découvrir les rythmes brésiliens. Il devient “chef de batterie”, diplômé de l’Académie de Musique Nicia D’Avila et accompagne Monica Pasos, Yanna Purrin, Teka Kalazan. 

Patricia ETIFIER

Partager :