3 questions à Prisca Ogouma

Sa superbe silhouette et son sourire vous disent surement quelque chose. Journaliste et présentatrice, elle a été l’une des chroniqueuses de l’émission « Plus d’Afrique », sur Canal+Afrique. Prisca Ogouma, c’est son nom, est devenue une jeune maman épanouie. Mais pas seulement. A notre grande surprise, elle est depuis septembre 2020, à la tête d’une boutique en ligne. Objectif ? Faire voyager les gourmets et leur faire découvrir les douceurs et les trésors gustatifs du Bénin. La délicieuse Prisca a bien voulu répondre à nos questions.

Vous êtes connue comme étant une journaliste télé, on a pu notamment vous voir sur Canal Plus Afrique, dans l’émission Plus d’Afrique.  Comment avez-vous eu l’idée de créer un site de livraison de douceurs made in Bénin ?


Bonjour à tous et à toutes !

Effectivement, j’ai passé de très bons moments en tant que journaliste et animatrice télé sur l’émission Plus d’Afrique, diffusée il y a quelque temps sur Canal Plus Afrique, auprès entre autres de Robert Brazza et de l’humouriste Mamane.

Avant cette année 2020, j’étais loin d’avoir la fibre entrepreneuriale, même si j’ai toujours agi pour mettre en lumière les talents du continent à travers mon métier. Mais les choses ont changé grâce à mon compagnon… Et à la crise du Covid ! Lui, est un chef d’entreprise, affamé en permanence de nouveaux challenges, et à force d’évoquer nos projets communs, j’ai compris que je pouvais être employeur plutôt qu’employée. Mon “aventure” Les Délices d’Ifê a commencé en février dernier. J’avais décidé de rentrer quelques semaines au Bénin, puis cela s’est transformé en mois à cause de la fermeture des frontières. Une année bien particulière où entre distanciation sociale et redécouverte de soi, une idée un peu folle m’est venue :  recréer des liens et faire voyager à nouveau, mais avec beaucoup de douceurs. Ce serait ainsi génial de faire découvrir la terre qui m’a vu naître à travers les souvenirs gustatifs et visuels de mon enfance ! Je me suis dit que la meilleure façon de relever ce défi serait de créer ma propre boutique en ligne qui ne délivrerait que des délices exotiques, originaux et de qualité, choisis avec bon goût. Aujourd’hui, c’est le Bénin, mais demain ce sera des douceurs en provenance d’autres pays d’Afrique. 

Je tiens cependant à préciser que Les délices d’Ifê propose des confiseries, encas et apéro, boissons, huiles et aussi des perles visuellement comestibles. Pour moi, tout ce qui est doux au palais et aux yeux. 


Quelles ont été les principales difficultés pour mettre en place ce beau projet ?

Lorsque l’idée m’est venue et que j’ai commencé à travailler sur le projet, je venais d’accoucher de ma fille. Elle n’avait même pas 1 mois ! Alors la première difficulté (que je n’ai pas trop ressentie comme telle, car j’étais excitée par l’idée d’entreprendre enfin), a été de trouver le temps pour coller les étiquettes sur les emballages. Rires ! Entre le bébé et son grand frère de 2 ans, je devais repérer le moment propice. Alors je me levais souvent tard dans la nuit lorsque les deux étaient enfin endormis pour bosser. J’ai fait ça pendant des semaines, toute seule. J’ai dû apprêter mon stock ainsi et coller pas moins de 500 étiquettes. L’autre difficulté a été de devoir faire tout ce travail toute seule. Je manquais de sommeil parfois…

Financièrement, j’ai démarré avec une cagnotte personnelle liée à une tontine que je faisais avec des amies. Évidemment aujourd’hui, j’aurais bien besoin d’injecter encore de l’argent, ne serait-ce que pour lancer des commandes, assurer le fret, faire évoluer mes emballages, etc. Alors je peux dire que la difficulté financière reste importante pour toute entreprise qui se lance. Avis aux âmes sensibles qui souhaitent investir dans une entreprise prometteuse !

Dans le meilleur des mondes, comment voyez-vous votre site Les Délices d’Ife évoluer dans un an, dans 5 ans ?

Ah je rêve bien sûr de devenir LE site e-commerce de promotion et de livraison de délices made in Benin and Africa ici en Europe, que dis-je en Occident ! 

Je souhaite vraiment faire évoluer Les délices d’Ifê vers une marque de luxe en faisant notamment évoluer mes emballages et en les personnalisant au maximum. Je veux pouvoir faire voyager qui veut sur le continent même en étant assis dans son canapé ! Je veux que les afro-descendants découvrent les savoir-faire gustatifs de leurs ancêtres avec nos produits. Je veux que les nostalgiques soient heureux de goûter ce qui leur semble désormais si loin. 

Pour ça, il faut que les commandes affluent, que les gens découvrent la marque, que je réponde comme il faut aux commandes. Ainsi dans 1 an, je pourrai faire un premier bilan positif et investir dans toutes mes idées. 

Dans 5 ans, je vois mon site évoluer dans l’autre sens, c’est à dire que Les délices d’Ifê fassent découvrir des douceurs régionales de l’Occident aux Béninois. Vous savez aujourd’hui, le monde est ouvert et en faisant ses preuves on peut nouer des partenariats intéressants. 

E-commerce, entreprenariat, Les délices d’Ife, Prisca Ogouma


FP

Ecrire pour mieux faire parler son coeur...

Twitter
Visit Us
Tweet
Youtube
Youtube
Instagram
LinkedIn
Telegram
Whatsapp
Pinterest