Alicia Keys hashtag No Makeup!

L’artiste aux multiples récompenses (15 Grammy Awards, 14 NAACP Image Awards, 11 Billboard Music Awards, 6 BET Awards, etc..), ultra douée comme on le sait et entrepreneuse avant-gardiste et altruiste, a décidé, à l’occasion de la sortie de son 6ème album studio, de frapper un grand coup!

“Before I started my new album, I wrote a list of all the things that I was sick of. And one was how much women are brainwashed into feeling like we have to be skinny, or sexy, or desirable, or perfect. One of the many things I was tired of was the constant judgment of women. The constant stereotyping through every medium that makes us feel like being a normal size is not normal, and heaven forbid if you’re plus-size. Or the constant message that being sexy means being naked. All of it is so frustrating and so freakin’ impossible.”*

C’est le début d’une prise de conscience qui va aller en s’amplifiant, révélée encore plus par la pratique de la méditation, mise à jour par l’écriture de quelques chansons “témoins” jusqu’à ce jour où la célèbre photographe Paola Kudacki lui propose de la prendre en photo, là tout-de suite sans retouches, au sortir de sa gym, les cheveux attachés, pas maquillée, en sweat…

It was just a plain white background, me and the photographer intimately relating, me and that baseball hat and scarf and a bunch of invisible magic circulating. And I swear it is the strongest, most empowered, most free, and most honestly beautiful that I have ever felt. I felt powerful because my initial intentions realized themselves. My desire to listen to myself, to tear down the walls I built over all those years, to be full of purpose, and to be myself!”*

Aujourd’hui, cette photo est devenue l’emblème de son nouveau titre “In Common” et l’hashtag #NoMakeup a fait des émules et elles sont nombreuses celles (stars ou pas), qui y rajoutent, sans maquillage, sans retouches, leurs photos d’elles, belles au naturel. Le début d’une révolte?

Regardez la dans son dernier clip, In Common. Elle est juste sublime! Tout comme chacun des danseurs y performant! Et le son, le groove? humm..


*“Avant de travailler sur mon nouvel album, j’ai fait une liste de toutes les choses que je ne pouvais plus supporter. Et parmi elles, ce lavage de cerveau que subit une grande majorité de femmes sur le fait d’être toujours mince ou sexy ou désirable ou parfaite. Ce jugement constamment porté sur les femmes, Ces stéréotypes constamment répétés dans les médias qui te font croire qu’une taille normale n’est pas une taille normale, qu’être “plus-size”, c’est carrément l’enfer, ce message incessant qui dit que pour être sexy, il faut être nue. C’est tellement frustrant et franchement impossible.” 
*“C’était juste un arrière-plan simple et blanc, moi et la photographe dans un lien intime, moi, cette casquette de baseball, ce foulard et cette pincée de magie circulant dans l’air; Et je jure que ce fut le sentiment le plus fort, le plus puissant, le plus libre et le plus merveilleusement authentique que j’ai jamais ressenti. Je me suis sentie puissante à ce moment-là parce que j’étais en train de vivre ce que j’avais initialement profondément souhaité; être à mon écoute, faire tomber les murs que j’avais moi-même dressé tout au long de ces années, faire les choses à dessein, être moi simplement.”
Vous pouvez retrouver l’intégralité de cette magnifique profession de foi  de Alicia Keys sur lennyletter.com

Crédit photo: Paola Kudacki

Partager :

Avatar

Patricia Etifier

Butineuse épicurienne, caraïbéenne cosmopolite, éco-citoyenne du Monde, femme de l’écrit, je suis amoureuse du genre humain dans sa diversité et perpétuellement en quête de sens car “Dans la vie, rien n’est à craindre, tout est à comprendre”. (Marie Curie) En marche pour voir se réaliser l’avènement de la Nouvelle Humanité où les femmes prendront la place qui est la leur et deviendront “les héroïnes de leur propre légende”. Et pour paraphraser Roger Baldwin “Elle possède des droits celle qui ose les défendre”!