« Apprends à t’aimer et apprécier ce que tu es ici et maintenant »

Il est temps de vous s’occuper de votre corps …

Nous avons vu la dernière fois que le meilleur moyen de prendre du poids rapidement est de suivre un régime. Et que la première chose à l’origine de la prise de poids est un choc émotionnel qui cause une souffrance morale et bien sûr émotionnelle. Le moyen que le corps a trouvé pour résoudre cette souffrance est de prendre du poids. Comme pour se protéger en se créant une armure, une carapace assez épaisse pour atténuer voire enterrer très profondément cette douleur et ce vide intérieur. C’est aussi un formidable signal d’alarme que votre corps actionne pour vous alerter que quelque chose ne va pas pour lui et donc pour vous.

La prise de poids importante ou même légère révèle qu’il y a un dysfonctionnement relationnel entre votre corps et votre esprit, entre l’intérieur et l’extérieur – que le pont de communication, entre les différentes parties de vous, a été coupé ou rompu. Un conflit qui demande à être résolu et pacifié d’urgence. Mais avec beaucoup de bienveillance et de respect de votre écosystème personnel. Comment me demanderez-vous ? A ce stade de notre échange. Je vais vous demander, une chose, de m’autoriser à te tutoyer comme si nous étions des amis de longue date. Comme si j’étais « le porte-parole » de ton corps. Est-ce que tu es OK avec ça ? 

YES, super !

Merci de ta confiance.

Nous allons parler à cœur ouvert sans langue de bois. Le corps et l’esprit quand ils collaborent ensemble fonctionnent de manière optimale. Un corps sain dans un esprit sain. C’est un équilibre harmonieux entre ces 2 polarités.

Lorsque cet équilibre est rompu, il t’appartient de faire le choix d’écouter ton corps en conscience et de lui faire confiance. Le corps est intelligent, tout ce qu’il fait pour toi, c’est pour ton bien. Même les kilos en trop. Même l’endroit précis dans le corps, où il stocke la graisse, rien n’est dû au hasard. La bonne nouvelle c’est que tu n’as pas à te soucier de la véritable raison pour commencer. Tu as besoin de l’écouter tout simplement. En prêtant attention à deux choses, ton ressenti et tes émotions, d’hier ou d’il y a une semaine. Mais de ton ressenti et de tes émotions à l’instant présent, dans le Ici et Maintenant. Par exemple à cet instant, où tu lis et prends connaissance de votre dialogue. Pose-toi un instant et ferme les yeux. C’est le meilleur moyen et le plus rapide pour se brancher sur ton corps (yeux fermés). Tu calmes le mental, puis tu pends conscience de ta respiration. Tu observes simplement : comment tu respires – de quelles parties de ton corps – haut de la poitrine, milieu de la poitrine, bas du ventre – Une ou plusieurs de ces parties. Tu es peut-être même en apnée en t’observant de l’intérieur.

Quel que soit ton observation, fais-le de manière neutre. C’est vraiment la première étape, reprendre contact avec ton corps, en l’observant sans jugement. A partir de maintenant, zéro jugement et zéro dévalorisation sur ton corps. 

Pourquoi ?

Imaginons un instant que tu te sois « engueulé grave » avec ta meilleure amie depuis plusieurs semaines. Cela te met mal à l’aise. Tu as envie de recréer ce lien et tu ne sais comment faire pour entamer le dialogue. Et après avoir pris ton courage à deux mains, tu peux téléphoner à cette amie pour vous voir…

Lorsque enfin vous vous rencontrez, tu t’aperçois que oh horreur, elle a beaucoup changé. Ton amie est différente, son corps n’est plus pareil, fatiguée, les traits tirés, avec des kilos en trop. Elle s’est laissée aller, visiblement. Elle semble être touchée par quelque chose ou quelqu’un, peut-être votre violente dispute.

Est-ce que tu vas lui dire, « Eh ma grande, tu as grossi, tu es moche, tu fais peur à voir. » Bien-sûr que tu vas être super douce, prévenante, à l’écoute dans la bienveillance. Tu vois ce que je veux dire ?

Alors si tu le fais pour ta meilleure amie, pourquoi tu ne le fais pour toi et surtout à ton corps ?

Ton corps est comme ta meilleure amie, toujours présent quoi qu’il arrive. Mauvaise journée, bonne journée, bonne nouvelle, mauvaise nouvelle.

Je crois qu’il a vraiment besoin que tu le reconnaisses et que tu l’apprécies. Et de tisser de nouvelles relations sincères, authentiques, respectueuses et aimantes. Tiens, on dirait que nous parlons d’un homme, d’un amant. LOL

Finalement, oui. Nous pouvons pousser la comparaison jusque-là. Si tu n’aimes pas et ne respectes pas ton corps comme il est là maintenant.

Pourquoi les autres le feraient ? Franchement, pourquoi ? C’est vrai ou pas ?

Ok, tu es d’accord avec moi. Conclusion apprends à t’aimer et apprécier ce que tu es ici et maintenant. C’est la phase d’accueil.  C’est la plus facile, il n’y a qu’observer et écouter sa respiration. Ensuite d’apprendre à respirer d’une certaine façon pour modifier son ressenti et ses émotions. Nous en parlerons la prochaine fois. Déjà, il va falloir digérer un peu ce que tu viens de conscientiser – la valeur du regard que tu portes sur ton corps et sur toi-même, par conséquent.

Nous verrons plus tard les deux autres phases qui sont plus difficiles à appliquer parce qu’elle demande un plus grand lâcher-prise. Pour aujourd‘hui observe et identifie tes ressentis et tes émotions durant 5 à 10 mn tous les jours.

Rappelle-toi la loi de l’effort inversé.

 « Plus tu fais d’effort pour garder le contrôle alimentaire, plus tu le perds en réalité. Et moins tu fais d’effort pour garder le contrôle alimentaire, plus tu l’obtiens. »

Voici un petit questionnaire que tu peux remplir (clique sur le lien ci-dessous),

https://forms.gle/L8cifQik6tS4C7rq9

Laisse-moi aussi tes commentaires sur l’article  

Je répondrai à tes questions dans cette rubrique 

Partager :

Corps, prise de poids, régime, santé, souffrance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *