Breaking News

  • Jazz Color à Groslay!

    Groslay accueille son premier festival de Jazz. Pour cette première édition,la ville a choisi de proposer en plein air et totalement gratuitement une programmation éclectique et de haut calibre. Annick Tangorra nous éclaire…

    Partager :
    ...

  • Emoi Photographique

    A Angoulême, se déroule actuellement et jusqu’au 30 avril, un Festival de photographie, sur le thème de l’Histoire. Des photos qui ont tout à dire, certaines poignantes, d’autres joyeuses ou encore tendres…

    Partager :
    ...

  • Y’a pas d’avion à Orly

    Théâtre: S’il n’y a pas d’avions à Orly, on vole tout de même au dessus d’un nid de coucous!

    Partager :
    ...

  • Just Make Art: l’art dans sa diversité!

    Consultante en art, la Franco-Togolaise Christelle Akué est présidente fondatrice de l’association culturelle Cori & Art, depuis 2005. Spécialisée en management de projets […]

    Partager :
    ...

  • Just Make Art

    La troisième édition de “Just make art” se tiendra les 19 et 20 mars à la galerie Joseph (Paris 3ème). De nombreux artistes et créateurs de tous horizons se réuniront lors de cette expo-vente éphémère […]

    Partager :
    ...

  • Redécouvrez les joies de l’érotisme!

    Le salon du Bourget accueillera l’Eropolis, le plus grand salon de l’érotisme en France, du 12 au 13 mars 2016. A cette occasion des centaines d’exposants se réuniront pour faire découvrir […]

    Partager :
    ...

Arrêter de fumer tue

Arrêter de fumer tue

Les interrogations fusent: “Pourquoi arrêter de faire ce que je fais si bien? Les cigarettes sont-elles des armes de destruction massive? Fumeur ou non-fumeur, résistant ou collabo? A quoi occuper les 7 ans d’espérance de vie que je gagne? Le non-fumeur qui sommeille en moi est-il un abruti? Serais-je jamais un non-fumeur heureux?”

Le spectateur peut s’interroger -comme l’auteur, en entamant son sevrage tabagique- est-ce qu’arrêter de fumer c’est devenir quelqu’un d’autre?

Avant le festival d'Avignon, "Arrêter de fumer tue" a été programmé au Théâtre Douze, du 5 au 17 avril dernier. L'occasion pour les Parisiens de voir cette pièce d'utilité publique...

Marc Susbielle, comédien et professeur d’EPS, joue seul sur scène dans les hôpitaux, dans les lycées et au Festival d’Avignon en 2013, 2014 et 2016. C’est dire le succès de cette pièce qui fait réfléchir à l’acte de fumer et aux conséquences du sevrage tabagique et de l’arrêt total sur une vie.

Avec “Arrêter de fumer tue”Thomas Bidegain, l’auteur d’ “Un prophète” de Jacques Audiard (César 2010 du meilleur scénario original) s’attaque au lobby du tabac et non sans humour.

Et il faut bien l’avouer, cette industrie a su faire preuve de créativité pour nous insuffler nombre de fausses bonnes raisons qui nous poussent encore à fumer. Qui n’a pas entendu le fameux “il faut bien que je meurs de quelque chose” !

Cette pièce soulève toujours autant d’interrogations sur ce que l’on est avec et sans cigarette. Marc Susbielle sait de quoi il parle, pendant un peu plus d’une heure sur scène, puisqu’il a dû lui aussi arrêter de fumer, suite à un infarctus.

Contact: marc.susbielle@gmail.com
Mise en scène: Karim Bouziouane
Auteur: Thomas Bidegain
Comédien: Marc Susbielle

Articles similaires :
Partager :